AccueilSPORTSFootballFootball GOAL FC/National 2 : Une remontada pour ouvrir le bal à la maison !

Football GOAL FC/National 2 : Une remontada pour ouvrir le bal à la maison !

Mené 0-2, le Goal FC a renversé la réserve d'Angers (3-2), en changeant du tout au tout en seconde période. Avec deux succès en deux journées, l'entame de saison est idéale.
Football GOAL FC/National 2 : Une remontada pour ouvrir le bal à la maison !
FRANCK CHAPOLARD

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Samedi 27 aout, à Chasselay, au stade Ludovic Giuly, 2ème journée du championnat de France de National 2 Groupe D, Grand Ouest Association Lyonnaise bat SCO d'Angers 3-2 (0-1). Buts : Goncalves (66e, 82e sp), Guilavogui (74e) pour GOAL FC; Bouzrara (16e), Mbock (49e) pour Angers. Arbitrage de M. Maxime Plat. Avertissements : Bouzrara (22e), Diagne (38e), Yousfi Amkadmi (54e), Drame (exclusion à la 55e, deuxième jaune), Nadje (70e), Bouhazama (88e) à Angers; Dufau (23e), Lemaitre (37e) pour GOAL FC. Composition du GOAL FC : Philippon – Kouadio, Camelo, Camara, Senzemba – Dufau (capitaine) (puis Raspentino 63e), Reale, Lemaitre (Odru, 46e) – Guilavogui (Touil, 84e), Doumbouya (Socka, 46e), Goncalves (Moina, 87e). Entraîneur : Fabien Pujo.

Cinq buts, des occasions comme s'il en pleuvait… Verra-t-on autant de rebondissements à chaque journée d'une poule du centre-ouest que tout le monde découvre à Chasselay ? Ce n'est pas garanti mais en attendant, on prendra ce qui arrive, sans trop tricoter sur la suite, sur ce qui sera peut-être plus relevé à l'endroit d'un Goal FC tout feu tout flamme, qui promène certes le charme de la nouveauté, mais aussi ses défauts. Deux succès en deux journées, c'est ce qui s'appelle entrer dans la danse du championnat de plein pied, sans faillir. Mais que ce fut rude pour le Goal FC, tout au début d'une cohésion collective en construction. Mais quand on finit de la sorte, en alignant quatre attaquants, dans la dernière demi-heure (Guilavogui, Socka, Raspentino, Goncalves), cela dit tout de la volonté du coach Fabien Pujo : quitte à chuter autant le faire en renversant la table.

Angers avait la dalle et Guilavogui aussi !

Il aura fallu quand même, souffrir, balbutier son jeu, en première période, et rejoindre la pause sur le constat d'un déséquilibre au milieu, d'une accumulation de un-contre-un pour les centraux – Camelo, Camara - malmenés par un trident offensif angevin (Bouzrara, Bahoya, Cisse) d'une mobilité à rendre dingue toute une défense. Si le Goal FC, a très tôt été à l'initiative – Guilavogui dès la 6ème minute sur un long ballon de Philippon cadrant sa volée puis Goncalves (30e) trouvé par Lemaitre dans un angle fermé – c'est dans une forme de logique que les réservistes angevins par l'intermédiaire de leur avant-centre, Bouzrara, promis à un destin plus haut, ont pris les devants, après que son compère Bahoya avait pris le meilleur sur Camelo (0-1, 16e).

Goncalves enchante le stade Giuly

On aura observé, durant ce premier acte, que lorsque ce milieu à trois chasselois court après tous les ballons, sans être en mesure de toucher les attaquants, c'est toute l'équipe qui mange son pain noir. Mais cela, heureusement, n'a pas duré une éternité même si le somptueux coup-franc pleine lucarne de Mbock a donné matière à la peur d'une première gamelle à la maison (0-2, 49e). On dira que le métier a parlé, dès lors que le défenseur Drame, à Angers – second jaune, 55e – a eu la bonne idée de se faire exclure. De là, il n'y a eu qu'une seule formation, sur le terrain, en rangs plus serrés, qui a pu commencer sa remontada. Goncalves, le grand bonhomme de ce match, sur une justesse d'Odru, a enchainé crochet et frappe limpide dans la surface de Borne pourtant à son aise (1-2, 66e).

Raspentino, déjà en prises de responsabilités

Les temps forts se sont succédés, ensuite. Guilavogui, au second poteau sur un centre fort de Senzemba, a encore été décisif pour ramener le Goal FC à 2-2 (74e). On passera, quatre minutes plus tard, sur le pénalty généreux accordé à Goncalves et manqué par Raspentino, plein centre mais dont on soulignera, d'entrée la prise de responsabilité au bout de sa première semaine dans le paysage local (78e). La délivrance viendra d'un double éclair de Goncalves qui, d'une talonnade crémeuse avait alerté Senzemba, crocheté dans la surface avec un pénalty, cette fois-ci, réussi, en attendant que Borne choisisse son côté, pour subir le contre-pied parfait (3-2, 87e). Dans cette cavalcade offensive finale, Raspentino, sur un rush de Reale et un caviar dans la surface, est passé à deux doigts du 4-2. Le signe, parmi tant d'autres, que le Goal FC nouveau, a du répondant, à défaut d'être au point, collectivement. Une équipe qui aura enregistré les entrées du milieu Odru (pour Lemaitre) et de l'attaquant Socka (pour Doumbouya), à la pause, histoire de changer de cap, offensivement. Histoire aussi de concerner tout le monde. Et c'est déjà pas si mal, pour une première à la maison.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?