AccueilSPORTSFootballFootball GOAL FC/National 2 : une première sous le signe de la frustration

Football GOAL FC/National 2 : une première sous le signe de la frustration

Face à des Toulonnais qui n'auront pas montré grand-chose dans le jeu, le GOAL FC a manqué une belle opportunité d'ouvrir sa saison sur une victoire (2-2) en se faisant rejoindre sur le fil (2-2).
Football GOAL FC/National 2 : une première sous le signe de la frustration
FRANCK CHAPOLARD - Le GOAL FC a vite comblé son entame manquée, en ayant eu ensuite la main mise sur le match, sans l'emporter cependant.

SPORTSFootball Publié le ,

Samedi 7 aout 2021, à Chasselay, au stade Ludovic Giuly, 1ère journée du championnat de France de National 2 Groupe C, Grand Ouest Association Lyonnaise et SC Toulon font match nul 2-2 (2-1). Buts : Ouasfane (12e csc), Quarshie (40e) pour GOAL FC; Bamba (6e), Hsissane (90e sp) pour Toulon. Arbitrage de M. Guillaume Bousquet. Avertissements : Mamba (24e) et Ouasfane à Toulon, Kouadio (89e) pour GOAL FC. Composition du GOAL FC : Philippon – Kouadio, Mbaé (Faure, 79e), Vieira, Tanard - Bendaoud ©, Quarshie, Chapuis – Bennekrouf (Le Maître, 83e), Lemb, Assef (Moussa N'diaye, 83e). Entraîneur : Jamal Alioui.

De la frustration comme note finale, le GOAL FC a pris comme un boomerang dans la tête son incapacité à éteindre un match et ces trois premiers points qui ont été longtemps dans son escarcelle. Parce que Toulon, il faut le reconnaître, n'a pas démontré grand-chose dans le jeu, la sensation que les Chasselois boxeront dans une autre catégorie cette saison dans cette poule, a prédominé sur tout le reste, quand bien même ce 2-2 est une déception. L'équipe du coach Jamal Alioui n'aura pas tout réussi mais les intentions, elles, surtout sur le plan offensif, sont là. Être cueillis à froid ainsi, et s'en relever assez vite est le signe d'une promesse, d'une équipe en construction mais qui a de l'avenir.

Si Toulon est beaucoup mieux entré dans ce premier match, avec ce but de Mamba, esseulé au second poteau de Philippon sur un service de Moulet, (0-1, 6e), cela n'a pas mis la tête à l'envers aux Chasselois, pour la simple raison qu'ils ont, ensuite, pu dérouler leur jeu, dans des proportions qui auraient dû leur permettre de ne jamais céder à la fin. Dans un 4-3-3 où les tâtonnements défensifs ont parfois été (trop) visibles, ce qui peut se comprendre puisque seuls le gardien Philippon et le central Mbae étaient dans les meubles l'an passé, la qualité dans la circulation de balle, la vitesse et les renversements sont déjà une signature de la volonté d'Alioui d'ouvrir le jeu. Ce dernier avait raison sur un point avant le match : l'efficacité de sa division offensive est une vraie attente.

Davant avec le trio Assef-Lemb-Bennekrouf, des idées plein les pieds...

Cette attaque a des idées plein les pieds et ce n'est probablement qu'un problème de réglages. A voir la façon dont Lemb, prompt à exploiter un centre précis de Bennekrouf dans la surface obligeant Ouasfane au csc (1-1, 12e) a bousculé la défense toulonnaise, il n'y a pas matière à s'inquiéter. A lire ensuite la subtilité technique d'Assef pour lancer Quarshie auteur du 2-1, peu avant la pause, là encore la complicité naissante dans les mouvements, offre quand même un début de chantier peu désespérant. Car cette équipe du GOAL FC, lorsqu'elle a réussi à exploiter la largeur avec suffisamment de justesse technique, a eu la main sur le match. Hormis le creux observé à l'heure de jeu, l'intensité a été constante. C'est même dans le dernier quart-d'heure que la différence aurait pu être faite par Assef (77e), Tanard (78e) ou Lemb trop court dans la surface.

Cela aurait évité de terminer sur ce pénalty transformé par Hsissane (2-2, 90e) en bout de ligne alors que le malheureux Moussa N'diaye avait été sévèrement sanctionné de sa faute sur Delgado armant sa frappe presque de façon bénigne. Les murs des vestiaires ont tremblé quelques instants, la voix du portier Philippon a dit ce qu'était cette première frustration. On ne se risquera pas à tirer trop d'enseignements sombres d'un tel dénouement. Samedi, face à Aubagne, cela ne pourrait être qu'un souvenir, déjà, en cas de succès.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?