AccueilSPORTSFootballFootball GOAL FC/National 2 : Un sursaut pour bien se mettre au chaud avant Noël !

Football GOAL FC/National 2 : Un sursaut pour bien se mettre au chaud avant Noël !

En prélude aux deux rencontres de championnat de la semaine à venir, le Goal FC qui ne gagnait plus depuis deux journées, a maîtrisé Moulins-Yzeure ce samedi soir à la maison (2-0) et conforté sa place de leader.
Et de sept pour Florian Raspentino qui n'en finit plus de marquer au cours d'une première partie de saison où son équipe n'a toujours pas perdu à domicile !
Archives FRANCK CHAPOLARD - Et de sept pour Florian Raspentino qui n'en finit plus de marquer au cours d'une première partie de saison où son équipe n'a toujours pas perdu à domicile !

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Samedi 11 décembre, à Chasselay, au stade Ludovic Giuly, 13ème journée du championnat de France de National 2 Groupe D, Grand Ouest Association Lyonnaise bat Moulins-Yzeure Foot 2-0 (1-0). Environ 150 spectateurs frigorifiés. Buts : Goncalves (20e), Raspentino (60e), pour GOAL FC. Arbitrage de M. Simon Amzallag. Avertissements : Diot (42e), Vitre (57e), Chastang (66e), Exclusion de Jaby (90e) à Yzeure; Reale (58e) à GOAL FC. Composition du GOAL FC : Philippon – Meynadier, Camelo, Touil, Senzemba - Reale, Dufau, Odru (Guilavogui, 57e) – Goncalves (Coly, 75e), Raspentino, Sakkouh (Moina, 66e). Entraîneur : Fabien Pujo.

Cela ne leur ressemblait pas vraiment. Ces deux dernières journées sans succès, quand depuis le début de la saison, le Goal FC, défait à Chamalières (3-1) et tenus en échec à Bergerac (2-2), n'avait jamais attendus l'enchaînement de trois journées pour retrouver (vite) le chemin du succès. Hier soir, dans un stade Ludovic Giuly traversé par un grand froid et avec peu de monde dans les gradins – pourquoi diable la FFF programme des matches à cette heure-ci quand la France joue le soir en coupe du monde, quand il pourrait le décaler un peu plus tôt ? – il n'y a pas eu grand suspense entre le 13ème du championnat et un leader serein et toujours invaincu sur son sol, cette saison. Le Goal FC du coach Fabien Pujo a rarement tremblé, face à une équipe d'Yzeure qui a visiblement compris, comme les derniers visiteurs du club chasselois, qu'attendre en bloc bas était une manière de préparer sa propre défaite, d'avouer sa propre faiblesse. Il faut jouer, quitte à se faire contrer, quand on vient à Chasselay. Voilà le message du moment.

Le lob magnifique de Goncalves

Donc, à ce petit jeu-là, Yzeure a eu tôt fait de venir titiller la surface de Philippon – auteur d'un double arrêt (6e) sur un coup-franc excentré et un ballon trainant dans ses 16 mètres –, pour laisser des espaces dans lesquels l'attaque du Goal FC s'est engouffrée avec un certain appétit. Une vraie mise en musique à base de bonne coordination, bon appel et le porteur qui lâche le ballon dans le bon tempo, le geste juste que le coach Pujo serine à ses ouailles, la semaine durant. Le lob magnifique de Goncalves, sur une subtilité de Sakkouh, l'excentré qui joue intérieur à bon escient, a mis sa formation sur de bons rails (1-0, 20e), sans attendre trop longtemps. En quoi cette équipe a-t-elle progressé, ensuite ? On l'avait déjà vu face à Saumur (10ème journée, 2-0), la patience et la gestion des temps forts – marquer juste un peu avant la demi-heure de jeu et en périphérie de l'heure de jeu – est un préalable à tout succès, en cet hiver rigoureux pour le Goal FC. Alors, une fois rangée la tentative de Reale, dans la surface, pied gauche en quête de la lucarne d'Etienne le portier auvergnat étant battu mais heureux de voir la tentative de l'ancien lorientais frôler ses montants (35e), il aura fallu attendre le cœur de la seconde période pour voir la division offensive du Goal FC à l'œuvre, une fois encore.

Raspentino, déjà sept buts au compteur !

Un bijou de jeu collectif. L'entrant Guilavogui a pressé quand il le fallait une relance adverse, dans son couloir, à droite, pour trouver, à l'instinct Reale dans l'axe, et ce dernier à une touche, avait vu Raspentino (7ème but de la saison !) préparer sa tête plongeante si près d'Etienne, pour sécuriser l'histoire d'un match qui ne pouvait pas échapper aux siens et ajouter une sixième victoire au parcours actuel (2-0, 60e). Ce dimanche matin, le Goal FC s'est réveillé avec deux petits points d'avance sur la meute de ses poursuivants (Les Herbiers, Bergerac et Saumur à une longueur derrière). Ce n'est pas un matelas suffisant pour passer Noël au chaud dans la peau de leader. Pour lire cette perspective-là, il faudra tenir la route loin de Chasselay. Mercredi, le Goal FC, en match en retard, se rendra à Bourges (10ème) qui n'a rien d'un printemps du jeu et samedi il remontera dans le bus pour aller à Vierzon, le dernier de la classe, pour une dernière danse d'une année marquante.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?