AccueilSPORTSFootballFootball GOAL FC/National 2 : Thomas Amegnaglo et Ibrahim Diarra en renforts

Football GOAL FC/National 2 : Thomas Amegnaglo et Ibrahim Diarra en renforts

L'un, le milieu Thomas Amegnaglo, connaît la maison chasseloise par cœur, l'autre, Ibrahim Diarra, ailier percutant, s'apprête à la découvrir : voici les deux nouveaux renforts de l'hiver du GOAL FC, actuel leader de sa poule de N2.
Football GOAL FC/National 2 : Thomas Amegnaglo et Ibrahim Diarra en renforts
Archives FRANCK CHAPOLARD - Amegnaglo avec le maillot du GOAL FC, ici en août 2020 lors d'une rencontre de N2 face à Marignane au stade Giluy.

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Si beaucoup d'équipes de National 2 de la poule ont profité de la trêve hivernale pour se donner des forces vives – c'est ce que l'on dit toujours quand on a loupé en partie sa saison et qu'on bricole encore, en janvier pour limiter les dégâts, à l'image de ce que l'actuel relégable, Hyères 83, présidé par Mourad Boudjellal, et son budget XXL ont accompli en attirant Kamel Bennekrouf, le désormais ex-attaquant chasselois – afin de marcher vers le versant retour du championnat avec des suppléments d'arguments dans l'effectif, le GOAL FC n'a pas vraiment bouleversé son vestiaire et a même plutôt prôné une manière de continuité qui n'est jamais une coquetterie quand on vise plus haut. "On va quad même bien se renforcer, utilement, surtout", avait souligné Jamal Alioui, la semaine dernière avant le nul de reprise rapporté de Fréjus-Saint-Raphaël (0-0).

Ibrahim Diarra, de Bordeaux à Créteil pour arriver au GOAL…

Et hier après-midi, ce n'est pas une grande surprise d'avoir vu revenir au club, le milieu très apprécié du vestiaire chasselois, Thomas Amegnaglo dont les deux dernières saisons, écourtées par le (la) Covid, avaient été remplies de prestations solides comme ce défensif qui sait également se projeter détient la matière première. Un joueur qui reste debout dans les duels, costauds et pas du tout maladroit balle au pied. Son départ à Hyères, l'été dernier, n'aura finalement duré que quelques mois. L'autre belle trouvaille concerne le poste si primordial de joueur de couloir. Il s'agit de l'ailier Ibrahim Diarra, dont le CV traduit une formation aux Girondins de Bordeaux – ce n'est pas rien – avec à la clé un contrat de trois ans au pays des grands crus, mais il lui aura fallu migrer à Créteil (N1) pendant quelques mois. A 23 ans, il présente le genre de profil de joueur qui sait se bonifier quand il pose ses crampons au pays de la poire…

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?