AccueilSPORTSFootballFootball GOAL FC/National 2 : Le temps de la première chute à la maison…

Football GOAL FC/National 2 : Le temps de la première chute à la maison…

Invaincu jusqu'ici à domicile, le Goal FC qui n'aura jamais réussi à combler ses manques collectifs de la première période, a subi l'élan des Herbiers logiques vainqueurs d'un duel de haut de tableau (0-2).
Odru et les Chasselois n'ont pas réussi à renverser un adversaire encore vivant en coupe de France.
FRANCK CHAPOLARD - Odru et les Chasselois n'ont pas réussi à renverser un adversaire encore vivant en coupe de France.

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Samedi 14 janvier, à Chasselay, au stade Ludovic Giuly, 15ème journée du championnat de France de National 2 Groupe D, Vendée Les Herbiers Football bat Grand Ouest Association Lyonnaise 2-0 (1-0). Environ 300 spectateurs. Buts : Matondo (31e sp), Carneiro (90e+2) pour Les Herbiers. Arbitrage de M. Pierre Retail. Avertissements : Senzemba (31e), Dufau (43e), Odru (53e), Kouadio (58e) à GOAL FC; Semedo (45e) aux Herbiers. Composition du GOAL FC : Philippon – Kouadio, Camara, Touil, Senzemba (Moina, 84e) - Dufau, Odru (Mambu, 84e), Le Maitre (Gueye, 46e) – Goncalves (Coly, 65e), Raspentino, Guilavogui (Meynadier, 46e). Entraîneur : Fabien Pujo.

Une image rare. Dès la fin du match, ils se sont réunis à proximité du rond central, au cœur de ce stade Giuly qui, cette saison, n'avait jamais connu le mot défaite. Pendant quelques minutes, autour de leur coach, les Chasselois sont restés soudés, à l'écoute des mots de Fabien Pujo leur rappelant que le Goal FC était encore leader du championnat, ce malgré cette première chute à la maison qui devait bien finir par arriver, ajoutant, sans doute, que le plus rude était à venir dans la capacité à se relever quand les nuages stationneraient au-dessus de leurs têtes. Il semblerait que ce moment attendu depuis des mois soit arrivé, en clôture d'une phase aller cependant réussie.

Au pied dur mur

Mais il ne faut pas le cacher, Les Herbiers n'ont pas volé leur succès dans le Rhône construit sur une première période en haute intensité, avec autrement plus de justesse technique que leurs hôtes, portés, il est vrai par la perspective de jouer un 16es de coupe de France face au Stade de Reims, prochainement. Le genre de dynamiques qui façonnent une confiance que le Goal FC ne pouvait pas bousculer ce soir. Il aura fallu que les coéquipiers du capitaine Dufau, soient au pied du mur, en seconde période pour entrer véritablement dans une rencontre qui avait été jusqu'ici manquée lors d'un premier acte parsemé de déchets technique et de duels perdus constamment. Les Herbiers auraient pu mener 0-2 à la pause sans que cela soit un hold-up. Pendant les 45 premières minutes le Goal FC a joué à l'envers et affiché une fébrilité défensive peu habituelle, symbolisé par un premier pénalty manqué par Semedo (20e) tentant de se faire justice après avoir été accroché par Philippon dans ses 16 mètres. Puis comme dans un jour sans, les bévues peuvent parfois s'accumuler dans les zones périlleuses, le latéral Senzemba, par ailleurs très actif dans son couloir gauche, a bousculé Matondo, pour une même sentence : le pénalty cette-fois transformé par l'attaquant vendéen (0-1, 31e).

Les opportunités manquées

Comment le Goal FC, avec un seul tir cadré en première période (Goncalves, 35e) pouvait-il se sortir d'une telle situation ? En étant autrement plus tranchant à la récupération, après la pause, avec plus de verticalité dans son jeu, pour toucher Raspentino. On a vu aussi les ailes redevenir plus vivantes, animées par les entrants, Meynadier à droite ou Coly, de l'autre côté. Plus bas mais tout aussi compacte, le visiteur vendéen, n'en a pas perdu de sa solidité pour autant avec, très souvent la vigilance de son portier Rémi Pillot, un peu trop bavard pour certains Chasselois... Il reste que le Goal FC, malgré les opportunités de Meynadier – un peu court dans la surface (64e) – ou de Coly dont la tête a terminé dans les bras de Pillot (75e) sur un renversement de Dufau pour Senzemba à une touche, aura retrouvé un peu plus de maîtrise au cours de la dernière demi-heure, sans que cela ne freine l'élan des Herbiers qui, en s'appuyant sur ses forces vives venues de son banc – la course de Grellier à la limite du hors-jeu pour servir Carniero à 0-2 (90e +2) – est donc revenu à deux longueurs du leader rhodanien, ce soir. Tout pour pimenter la phase retour…

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?