AccueilSPORTSFootballFootball GOAL FC/National 2 : le plaisir renouvelé

Football GOAL FC/National 2 : le plaisir renouvelé

Dans un derby emballant, GOAL FC a dominé les réservistes de l'OL (2-0) avec un certain panache et au cœur d'une ambiance festive qui permet à l'équipe du coach Jamal Alioui de rester dans les hauteurs de son championnat.
Le bonheur des joueurs du GOAL FC - tout au fond dans une montagne de joie - en contraste du dépit des visages des réservistes lyonnais : le spectacle a été au rendez-vous au stade Giuly, aujourd'hui.
FRANCK CHAPOLARD - Le bonheur des joueurs du GOAL FC - tout au fond dans une montagne de joie - en contraste du dépit des visages des réservistes lyonnais : le spectacle a été au rendez-vous au stade Giuly, aujourd'hui.

SPORTSFootball Publié le ,

Samedi 11 septembre 2021, à Chasselay, au stade Ludovic Giuly, 6ème journée du championnat de France de National 2 Groupe C, Grand Ouest Association Lyonnaise FC bat Olympique Lyonnais (B) 2-0 (0-0). Buts : Lemb (48e), Quarshie (78e) pour GOAL FC. Arbitrage de M. Maxime Apruzzesse. Avertissements : à Le Maître (56e) à GOAL FC; Bradley Barcola (50e) et Ndiaye(66e) à l'OL. Composition du GOAL FC : Muzy – Kouadio, Chapuis, Vieira, Tanard - Bendaoud (capitaine), Quarshie (Valbon, 79e), Le Maître (Moussa N'diaye,, 90e) – Bennekrouf, Lemb (Yacoub, 82e), Assef. Entraîneur : Jamal Alioui.

Ils vont commencer à faire de leur pelouse, un espace de fête renouvelée, dans une saison où les défis, à haute altitude, ne manqueront pas. Les joueurs du GOAL FC, au bout de leur sixième journée d'une poule de N2 décrite par beaucoup comme la plus relevée de France, savent désormais à quel train d'enfer ils vont devoir mener leurs rencontres. Ils auront besoin de ce supplément de réussite, devant, qui rend les choses si simples quand on dispose d'autant de munitions offensives. Car, il ne faut pas le cacher, à ceux qui se demandaient vers quoi le coach Jamal Alioui allait tendre une fois installé sur le banc, lui l'ancien défenseur porté sur le combat, la réponse est toute trouvée : il est un entraîneur offensif qui n'aligne pas un trio d'attaque (Lemb, Bennekrouf, Assef) par coquetterie mais plutôt parce qu'il sait que la meilleure façon de gagner des matches reste toujours d'occuper les 25 derniers mètres le plus souvent possible.

La démonstration de cette vision du jeu a été criante ce samedi, à Chasselay, face à un adversaire, la réserve de l'OL (avec le renfort du brésilien Marcelo) du tout aussi prometteur coach Gueida Fofana, qui n'a jamais mis des menottes au jeu ou dit autrement qui a su rester dans des circuits de passes qui disent une philosophie quand bien même on est menés au score. GOAL FC, vraiment en progrès dans la verticalité et cette manière d'attendre le bon moment pour créer le déséquilibre a été récompensé en seconde période, mais aurait pu se mettre à l'abri, plus tôt, au regard de la multitude des ballons brûlants arrivés dans la surface de Malcom Barcola, un portier que l'on reverra plus haut, probablement. Il a été un rempart robuste face à cette frappe de Quarshie que Lemb avait repris mais en situation de hors-jeu (38e).

Assez déroutant, Quarshie inspiré

Ce même Lemb n'avait pas réussi à convertir un centre de Bendaoud, peut-être la répétition de qui adviendrait plus tard lorsqu'il se trouvait à la réception d'un service de son capitaine, dans la continuité d'une vista à bon escient du latéral Kouadio, auteur de la bonne passe au bon moment, dans ces mètres où il a fait si bon camper (1-0, 48e) quand on a autant d'éléments qui conjuguent vitesse et prises de décisions utiles. Cette tête gagnante de Lemb a ensuite ouvert le bal des mouvements bien huilés que le but du break, signé Quarshie, c'est son quatrième but de la saison, déjà, a parachevé. Une réalisation comme le symbole de ce qu'est le jeu actuel du GOAL FC : de la simplicité et du talent. Le supplice d'Assef sur N'diaye – sorti sur civière, coude luxé – a résumé tout ce que l'on raconte ici, parce qu'il y avait Quarshie dans la bonne course, si près de la ligne de but (2-0, 78e). A dix, l'OL a fini - Fofana ne pouvait plus faire de changements -, en souffrant face à la puissance répétée de Bennekrouf (84e) ou la hardiesse de Tanard (90e).

Bref, dans cette équipe chasseloise, riche de quatre succès sur six possibles, le danger peut arriver de partout. Il faut imaginer une belle suite, avec une finition plus affinée. L'exigence que demande autant de promesses dans une équipe. Et ça tombe bien, c'est à Grasse - membre du podium de ce championnat tout comme GOAL FC - qu'est donné, samedi, un rendez-vous à haute valeur ajoutée, dans ce début de saison au plaisir renouvelé.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?