Fermer la publicité

Football GOAL FC/National 2 : l'envol promis à Macalou

le - - Football

Football GOAL FC/National 2 : l'envol promis à Macalou
Archives FRANCK CHAPOLARD - Le 24 octobre dernier, Macalou avait disputé son dernier match avec le GOAL FC pour une victoire contre Toulon (2-1) et un pénalty transformé.

En rejoignant Valenciennes (Ligue 2), la révélation du GOAL FC, ouvre un chapitre attendu dans sa trajectoire, après avoir tout cassé à Chasselay, en quelques mois.

Il a dit au revoir samedi dernier à ses coéquipiers avec la reconnaissance qui sied au changement de vie qui l'attend : entre la sincérité d'un départ qu'il avait construit probablement dans un coin de son esprit depuis l'arrêt du championnat, en novembre, et l'idée aussi que le temps passe très vite, quand on empile les buts – l'attaquant ivoirien a inscrit six buts en neuf matches de N2 – avec des opportunités à saisir devant soi, sans trop tarder. Issouf Macalou ne foulera donc plus la pelouse du stade Giuly dans les mois à venir.

Parce que son club s'est mis d'accord avec Valenciennes, alors que plusieurs formations de Ligue 2 suivaient aussi son éclosion à 22 ans, après avoir été formé à Sochaux et connu une parenthèse à Cuiseaux-Louhans où les recruteurs du GOAL FC, Edouard Chabas surtout, étaient allés le chercher, l'an passé. En quelques mois, il aura tout cassé sur son chemin, en remontant aussi la pente après un premier match avec Chasselay où rien n'avait dessiné la suite, avec une exclusion (81e) au bout de son premier quart-d'heure de jeu, face à Saint-Priest (0-1).

"On est vraiment heureux pour lui"

Une longue suspension s'en était suivie mais le premier confinement de mars 2020 avait allégé cette punition, parce qu'il ne méritait pas le bagne non plus, même si la cheville du défenseur sanpriote d'alors, Monnier, avait été bien esquintée. De ce passé-là, il avait su tirer des leçons, à savoir bosser sur sa fougue pour enfin se servir de son talent : de la puissance, de la vitesse et des buts au bout de ses actions, et des passes décisives aussi. Un joueur offensif que son entraîneur, Cris, a réussi à faire progresser dans bien des domaines (le replacement, le jeu sans ballon surtout), au service du collectif. Bref, Macalou a la vie devant lui quand on observe sa trajectoire.

Il part du GOAL FC sur une belle trace. Et ces mots des coéquipiers qui disent aussi l'homme qu'il est dans un vestiaire. "On est vraiment heureux pour lui. Entre la perte et la joie, on ne peut choisir que le second sentiment parce que c'est un bon gars en plus d'être un super joueur", a résumé Kevin Colin. Tout est dit. A lui de croquer la suite en Ligue 2, en croisant, peut-être, Camélo de Chambly, un autre ancien chasselois, qui en une saison a aussi pris son envol ailleurs, plus haut. Comme une promesse.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Jocelyn Fontanel : "Valenciennes, c'est top pour Macalou !"

En l'absence de compétition, la gestion de son club ne manque pas de lui procurer quelques instants assez particuliers. Jocelyn Fontanel sait que le bon début de saison de son club, en National 2, attise bien des convoitises, surtout pour les éléments du secteur offensif dont Macalou était la figure de proue. Alors, en ces temps calmes, sans championnat, il a bien fallu s'adapter. Et le président du GOAL FC a été aux manettes du transfert de son attaquant auprès des dirigeants nordistes. Initialement, Macalou devait terminer la saison avec le GOAL FC avant de s'envoler chez les pros. La situation sanitaire actuelle a accéléré les choses comme l'explique Fontanel : "VAFC a proposé 3 ans et demi de contrat pro à Macalou ce qui est top pour le gamin ! Nous avons pu négocier de bonnes conditions de transfert d'autant plus qu'il était libre en fin de saison. On aurait aimé le garder pour la fin de saison mais ne connaissant pas la suite des événements, nous ne voulions pas le bloquer et le règlement fait que VAFC ne peut pas nous le prêter. Nous lui souhaitons bonne chance et continuons le développement de Goal FC ". Un départ qui vient s'ajouter à celui du défenseur central Lucas Camelo à Chambly, qui n'avait pas convaincu son caoch Alain Pochat à Villefranche en National, avant de basculer à Chasselay avec une belle opportunité au bout. Fontanel s'en réjouit : "Nous allons continuer de faire rebondir de nombreux joueurs à l'image de Camelo et Macalou. Ce sont des départs dont nous sommes très fiers."

R.N




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer