AccueilSPORTSFootballFootball GOAL FC/National 2 : ils passeront les fêtes en tête !

Football GOAL FC/National 2 : ils passeront les fêtes en tête !

Sérieux et appliqué, le leader Chasselois a dominé Saint-Priest, le dernier du championnat, dans les grandes largeurs (5-1) en confirmant sa belle fin d'année 2021.
La joie du Goal FC a été constante ce soir pour renverser Saint-Priest à la maison au bout d'un derby à sens unique.
FRANCK CHAPOLARD - La joie du Goal FC a été constante ce soir pour renverser Saint-Priest à la maison au bout d'un derby à sens unique.

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Samedi 11 décembre 2021, à Chasselay, au stade Ludovic Giuly, 14ème journée du championnat de France de National 2 Groupe C, Grand Ouest Association Lyonnaise FC bat AS Saint-Priest 5-1 (2-0). Environ 500 spectateurs. Buts : Lemb (14e et 55e), Bendaoud (20e et 50e), Quarshie (83e) pour Goal FC, Moussa (88e) pour Saint-Priest. Arbitrage de M. Louis Lungeri. Composition du GOAL FC : Philippon – Kouadio, Chapuis, Diarra, Tanard (Valbon, 66e) – Le Maître, Quarshie, Bendaoud (capitaine) (Sy, 60e) – Assef (Almike, 63e), Lemb, Bennekrouf. Entraîneur : Jamal Alioui.

Est-ce que cette embellie va durer encore longtemps ? En signant sa neuvième victoire de la saison, soit une de plus que Grasse son fringant dauphin, Goal FC a maintenu sa course en tête d'une poule C de N2 qui va valoir franchement le détour ou la phase retour. A cette allure-là, cette marche en avant à la maison faite d'invincibilité, nourrie de stats – six succès à domicile, deux nuls, 21 buts inscrits sur sa pelouse – comme on en rêve quand on ambitionne de garder la tête sans trop le crier sur le toit de ce championnat serré, l'équipe du coach Jamal Alioui est en train de se construire un matelas de confiance qui donne déjà envie de sauter vers 2022 pour voir la suite de ce feuilleton. Un nouvel épisode a été livré aujourd'hui à Chasselay, sans que l'on puisse être vraiment surpris du contenu, cette manière de prendre le match par le bon bout, à base de pressing haut, de jeu vers l'avant pour toucher le trident Assef-Lemb-Bennekrouf, ces certitudes offensives cimentées depuis cet été. Est-ce le match parfait qu'ont livré les Chasselois ?

Quand Bendaoud régale Lemb…

A cette question, leur entraîneur a fait dans la simplicité en disant ceci : "le match référence pour moi, se trouve dans tous ceux qui nous attendent encore". C'était une façon de dire que le miroir des félicitations excessives n'était pas installé dans son vestiaire. La route est longue, pour viser le National, cela c'est ce que Jamal Alioui a mis dans les têtes de ses joueurs. Ces derniers, ont régalé l'assistance dans un derby joué à sens unique et qui, assez vite, a été une récitation collective. On a su, dès le premier quart-d'heure que tout serait simple pour les coéquipiers de Lemb, quand on a vu l'avant-centre si soyeux quand il s'agit de protéger le ballon, ouvrir le score sur une friandise de son capitaine Bendaoud (1-0, 14e).

On a apprécié, six minutes après, le flair de ce même Bendaoud qui a suivi une percussion d'Assef qu'Over Mandanda a eu du mal à détourner dans ses pieds pour le 2-0 (20e). Puis, il y a eu cette tentative manquée de Bennekrouf dans un but vide, alors que la bévue de la défense sanpriote était un cadeau dans un soir qui n'en avait pas besoin (29e). A la pause, la sentence avait été prononcée pour Saint-Priest qui plierait davantage encore, ensuite. Pour faire simple, on dira qu'à chaque assaut offensif, on a eu la sensation qu'un but s'ajouterait au suivant, ainsi de suite, jusqu'à la fin. Bendaoud, le grand bonhomme de ce match, s'est offert un doublé en alliant conduite de balle et frappe aux 20 mètres-petit filet avec une certaine aisance (3-0, 50e). Quelques minutes avant de céder sa place à Sy, Bendaoud avait ouvert une boite de caviars pour la tête de Lemb (55e, 4-0) et donner raison à coach d'en faire un de ses hommes de base.

…C'est Lemb qui règle l'addition

Le Maître qui a repris le brassard à sa sortie, a symbolisé le passage de témoin, dans la sérénité d'un collectif tournant comme une horloge. Et puis, un match si ouvert ne pouvait pas se fermer sans un mot du meilleur buteur du Goal FC : Edwin Quarshie, ce milieu protéiforme qui, jamais, ne va dans la surface pour rien. Là, il s'y est pris à deux fois pour battre le remplaçant de Mandanda blessé, le malheureux Dia Ahmadou se demandant sans doute ce qu'il venait faire dans cette galère-là (5-0, 83e), après que Lemb a mis un sacré bazar dans ses 16 mètres.

Si la note finale, ce contre terminé par Moussa a amoindri la douleur de la punition pour Saint-Priest (5-1, 88e), elle a fait enrager le gardien du Goal FC Antoine Philippon, parce qu'à l'instar de tous les portiers dans des soirs pareils, il n'escomptait qu'une nouvelle feuille propre dans les marges du cahier de son retour en N2, une "clean sheet" disent les anglais. Son coach aussi, dira cela après le match. En tout cas, si l'appétit vient en gagnant, ce Goal FC a démontré qu'en janvier prochain, il avait déjà envie de se remettre à table…

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?