AccueilSPORTSFootballFootball GOAL FC/National 2 : Et pourtant, Philippon avait montré la voie….

Football GOAL FC/National 2 : Et pourtant, Philippon avait montré la voie….

Auteur d'une passe décisive sur un long dégagement pour le rusé Goncalves, le gardien du Goal FC a été un des hommes forts du premier "choc" de la saison face à Andrézieux, terminé dans la parité (1-1).
31e minute : Dufau le milieu et capitaine du Goal FC félicite son gardien Antoine Philippon qui vient de réussir un dégagement gagnant pour l'attaquant Goncalves, tout à sa joie à l'autre bout du terrain.
FRANCK CHAPOLARD - 31e minute : Dufau le milieu et capitaine du Goal FC félicite son gardien Antoine Philippon qui vient de réussir un dégagement gagnant pour l'attaquant Goncalves, tout à sa joie à l'autre bout du terrain.

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Samedi 1er octobre, à Chasselay, au stade Ludovic Giuly, 6ème journée du championnat de France de National 2 Groupe D, Grand Ouest Association Lyonnaise et Andrézieux-Bouthéon FC font match nul 1-1 (1-0). Buts : Goncalves (31e) pour GOAL FC; Kassa (63e) pour Andrézieux. Arbitrage de M. Paul Garo. Avertissements : Nouvel (28e), Chapuis (37e), NGwabije et Gharbi (85e) à Andrézieux; Camelo (48e), Goncalves (56e) et Dufau (65e) à GOAL FC. Composition du GOAL FC : Philippon – Kouadio, Camelo (Senzemba, 64e), Touil, Camara – Dufau (capitaine), Le Maitre, Odru (Meynadier, 79e) – Guilavogui (Moina, 79e), Goncalves, Sakkouh (Socka, 62e). Entraîneur : Fabien Pujo.

Tout de suite après la rencontre, sans doute devait-il râler un peu dans son vestiaire, constatant que sa formation avait loupé l'occasion de frapper un grand coup dans ce championnat, en battant l'un de ses rivaux pour le haut de tableau, cette équipe d'Andrézieux qui n'a pas caché ses ambitions de monter en N1, en fin de saison. Antoine Philippon, même s'il a connu des parties avec autrement plus de taf dans sa cage, aurait préféré que sa mise en lumière momentanée, cette longue relance synonyme de passe décisive pour son attaquant Alexis Goncalves, à la demi-heure de jeu offre les trois points escomptés par le Goal FC, le jour de son premier "gros" test. Alors, pour ne pas aviver de regrets inutiles, on l'avait questionné-chambré, sitôt la rencontre achevée, sur ce nouveau costume de passeur, inhabituel pour un gardien. Alors grosse baraka ce dégagement ou est-ce le fruit d'une préparation studieuse des forces et faiblesses de son adversaire ? Et Philippon, beau joueur, ne s'est pas défilé, son coach Fabien Pujo ayant servi d'éclaireur : "J'ai cherché à jouer dans leur dos, c'était une des consignes d'avant-match". On fermera la parenthèse, en rappelant que Philippon n'est plus qu'à deux longueurs de son pote du FCVB Rémi Sergio, en National, déjà auteur de trois passes clés…

Au cœur du jeu, le règne des milieux chasselois

Pour revenir à ce duel, ce dégagement réussi par Philippon, aurait pu être le tournant de cette 6ème journée. Car, à dire vrai, si le Goal FC n'avait pas connu un trou d'air d'une bonne dizaine de minutes à l'heure de jeu, sanctionné par l'égalisation de Kassa – inspiré dans la surface pour exploiter quelques tergiversations au marquage dans la surface chasseloise et convertir un corner redonnant vie à Andrézieux (1-1, 60e) – la victoire l'attendait, sans que ce soit une contestation possible. Parce que dans une logique de ne pas laisser l'initiative à son rival, ce dernier par l'entremise de son coach Marcantei se calant sur le 4-3-3 de Pujo, le Goal FC, a vraiment eu plus de maîtrise dans des zones importantes, le cœur du jeu où le trio Dufau-Le Maitre-Odru a combiné sans cesse, les extérieurs avec des ailes bien occupées par les latéraux souvent haut, cela offrant des opportunités précoces : Goncalves dès la 4ème ou Odru tombé sur un Maisonnial, l'ancien bressan boxant sa frappe des 20 mètres. Maisonnial, encore, s'était illustré sur un coup-franc pleine lucarne de Sakkouh pour laisser ses coéquipiers dans le match (39e). Bref, si Philippon avait effleuré comme il le fallait un long centre de Brunetton, (42e) pour calmer les maigres ardeurs offensives andréziennes, on n'écrira pas que sa défense a souffert dans ce match, surtout en première période, donc.

Guilavogui aura tourmenté Chapuis

Si des regrets peuvent se lire, ce sera surtout dans ce moment de flottement, où Andrézieux, dès le début de la seconde période, avait changé de système, passant en 3-5-2, sans que les Chasselois ne trouvent la parade, bloqués dans les couloirs et courant après le ballon au milieu. La volée de Kassa (66e), passée à quelques centimètres du poteau gauche de Philippon, sera une des flèches adverses, pernicieuse, dans une dernière demi-heure où le jeu des Chasselois s'est parfois délité, sans conséquences fâcheuses, alors que les entrées en jeu de Socka, Moina ou Meynadier n'auront pas apporté le regain attendu, quand bien même des brèches se présentaient dans la défense andrézienne commandée par l'ancien de la maison locale, Maxence Chapuis en batailles constantes avec Guilavogui. Au final, il aura peut-être manqué au Goal FC, ce soir, le poids de l'expérience de Reale, Raspentino pour faire une différence supplémentaire, comme le dégagement initial de Philippon l'avait démontré. "On reste quand même invaincus en six journées. C'était important de ne pas se faire manger les trois points, face à l'un des favoris de la poule…" Relèvera Fabien Pujo, pas mécontent de ses troupes, toujours dans la bonne roue des meilleurs de la poule, au sommet du championnat, aux côtés de la réserve d'Angers et de Saumur.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?