AccueilSPORTSFootballFootball GOAL FC/National 2 : Et c'est maintenant que tout recommence…

Football GOAL FC/National 2 : Et c'est maintenant que tout recommence…

Battu la semaine dernière à domicile par Les Herbiers (0-2), le Goal FC, toujours leader de sa poule, débute sa phase retour à Angers ce samedi, chez une réserve de Ligue 1 qui lui avait causé quelques tracas à l'aller…
Loïc Dufau et ses coéquipiers entament une seconde phase de saison dans le rôle de l'équipe chassée par ses concurrents en N2.
FRANCK CHAPOLARD - Loïc Dufau et ses coéquipiers entament une seconde phase de saison dans le rôle de l'équipe chassée par ses concurrents en N2.

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

L'éphémère loge aussi en National 2, le temporaire reste de mise, presque tout le temps, presque partout. 27 août à Chasselay. La réserve d'Angers vient dans le Rhône, sans aucun complexe, avec de la jeunesse dans toutes ses lignes et un goût du risque offensif totalement assumé. Au bout de 49 minutes, les Angevins mènent 0-2 - buts de Bouzrara (16e), Mbock (49e) – et leur coach, fidèle à sa réputation, se fait bien entendre dans les travées du stade Giuly : Abdelaziz Bouhazama aujourd'hui promu sur banc de la Ligue 1 après le licenciement de Gérald Baticle qui attaque aujourd'hui même le SCO en justice. Ce jour-là, il faudra tout un enchaînement de circonstances favorables aux hommes du coach Fabien Pujo pour que la machine chasseloise se mette en ordre de marche : l'exclusion de Drame à la 55ème pour un second avertissement ouvrira ensuite des boulevards dans la défense angevine. Dans la dernière demi-heure, un doublé de Goncalves et un but de Guilavogui permettront au Goal FC de signer un second succès en deux journées d'un championnat alors bien enclenché. Depuis cette date, le club du président Jocelyn Fontanel n'a pas trop à se plaindre de son parcours tandis que la réserve du SCO, 7ème à neuf longueurs du leader chasselois, peine à suivre la cadence des premiers tout en se montrant irrégulière à domicile – 4 défaites pour autant de victoires – sur un synthétique qui favorise l'ouverture dans tous les sens du jeu. Le Goal FC qui s'en va justement ouvrir sa phase retour au bord de la Maine, n'est pas exactement au mieux de ses certitudes collectives. L'année a commencé par une défaite inattendue à la maison face à l'un de ses concurrents pour le National, Les Herbiers (0-2), samedi dernier, au soir de la première chute à domicile de la saison. Et depuis, le coach Fabien Pujo a tenté de ramener ce revers dans la perspective d'un cheminement où rien ne sera donné à sa formation quand bien même cela pouvait ressembler à un des possibles tournants de la saison. L'ancien coach de Toulon a résumé l'instant ainsi : "Quand j'entends que c'était un match à fort enjeu, alors je me demande ce que ce sera quand on arrivera dans les cinq ou six derniers matches de la saison ! C'était juste une confrontation, à un moment donné, contre un adversaire qui nous a été supérieur sur 45 minutes."

Fabien Pujo : "A nous de faire mieux"

Ce n'est pas faux mais son équipe a quand même montré que les absences de ses hommes forts dans les zones clés du terrain étaient difficilement remplaçables. On songe ainsi à la suspension du défenseur Camelo pour encore un match et de la blessure du milieu Reale pour encore trois ou quatre journées. Et ça, Pujo ne l'a pas nié, reconnaissant ceci : "L'absence de Lucas (Camelo) est tombée sur nos deux défaites à Chamalières et face aux Herbiers. C'est une vraie plus-value défensive. La blessure d'Enzo (Reale) fait partie de ce qui peut arriver dans une saison. Il en a encore pour trois matches mais je préfère qu'il ne soit pas là à cette période de l'année que dans le sprint final." Alors, la possibilité d'un renfort hivernal était à l'étude cette semaine, sans aucune certitude cependant. "On est dans la réflexion et on ne va pas se précipiter", a souligné Pujo déjà dans l'attente d'une réaction de son groupe à Angers, samedi, si la neige ne vient pas déprogrammer ce rendez-vous : "La dernière fois que nous avons perdu à Chamalières (3-1, fin novembre), on avait réagi à Bergerac (2-2) le match d'après puis réalisé une série de trois victoires à la suite. On est toujours leader. Et je l'ai dit aux joueurs dès la fin du match face aux Herbiers. Toutes les équipes qui sont en tête peuvent connaître une défaite à domicile, mais se doivent de réagir très vite, à l'extérieur quand on est des compétiteurs". La sensation que tout est encore à bâtir, évidement prédomine. Et ça, tous les Chasselois en savent quelque-chose. Leur coach de résumer, avant Angers : "On est dans les temps de passage pour participer au sprint final, notre envie principale. On n'a pas de déficit de points depuis le début de la saison. On entre dans une phase retour avec 29 points, le même total pour le club que la saison dernière. A nous de faire mieux maintenant. Cela voudra dire que l'on a progressé. Et on sera alors pas loin de quelque-chose…"

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?