AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/Simon Elisor : "Il faut maintenir cette confiance…"

Football FCVB/Simon Elisor : "Il faut maintenir cette confiance…"

Entré dans le top 5 des meilleurs buteurs du National, avec 10 réalisations, l'attaquant du FCVB, renoue avec une efficacité bienvenue à l'instant du sprint final pour la quête du podium.
Football FCVB/Simon Elisor : "Il faut maintenir cette confiance…"
Archives FRANCK CHAPOLARD - Simon Elisor, ici buteur sur pénalty face à Annecy (1-2, le 11 mars), est en lice pour être élu joueur du mois. LA preuve de sa bonne passe.

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

Si tous les bonheurs arrivent parfois en même temps, il faut savoir mesurer ces instants-là et les faire durer le plus longtemps possible. Pour Simon Elisor, la période est belle, avec notamment ce doublé inscrit vendredi dernier à Bastia-Borgo (1-3) qui permet au FCVB de rester au contact de Bourg et des autres (Concarneau, Annecy un peu plus loin), à sept journées de la fin. Voilà le bon moment pour sonder l'ambition du meilleur buteur caladois, avant la venue de Cholet, vendredi à Armand-Chouffet, cette maison où Villefranche doit aussi retrouver le parfum de la victoire.

Vous sortez d'une victoire plutôt surprenante à Borgo (1-3), une équipe qui n'avait pas perdu depuis le 5 novembre à domicile. C'est un soulagement après vos deux revers consécutifs (Annecy, Saint-Brieuc) à Chouffet ?

"S'imposer là-bas, ce n'est pas facile, pour personne. On a fait une première mi-temps où on s'est fait un peu bougés pendant trente minutes. On n'était pas trop dedans. Puis on s'est réveillés, on a mis de l'impact, on a gagné des duels, cela nous a reboostés. Un facteur a compté : la détermination. On a su reprendre le dessus, en retrouvant tous nos qualités."

Vous évoquez la détermination. C'est ce qui vous a manqué pendant votre mauvais passage de janvier-février ? C'est quoi finalement la détermination pour un attaquant ?

"Pour moi, c'est aider l'équipe dans le travail défensif, ne pas penser qu'à mettre ses buts. Pour un attaquant, la détermination se retrouve aussi dans les appels de balle, c'est montrer un peu plus de mordant quand on est devant le but, en passant devant un défenseur. Ce sont ces petits détails qui font la différence. "

Vous diriez quoi de votre début d'année 2022, quand les buts ne venaient pas ?

"On a connu un trou en janvier, collectivement. Quand je ne marquais pas je me disais que je parvenais quand même à me créer des occasions. Pour un attaquant, ça reste important. J'essayais de me convaincre que ça finirait pas rentrer. J'y ai cru. Et c'est revenu. "

Le poids qui pèse sur un attaquant qui ne marque pas, vous vivez ça comment ?

"Mentalement, c'est vraiment dur. Tu n'arrives pas à marquer à l'entraînement, tu doutes un peu et ça joue dans la tête alors qu'il faut rester fort dans ces circonstances. Garder la confiance en soi, c'est ce qu'il faut maintenir."

"Avec Adrian Dabasse, on a une vraie connexion, dans le jeu comme dans la vie de tous les jours"

Les exigences du coach (Hervé Della Maggiore), sont-elles montées d'un cran pendant cette période ?

"Le coach a toujours eu un bon discours. Il ne nous engueulait pas spécialement. Il disait qu'il croyait en nous, que notre groupe avait beaucoup de qualités. Il était persuadé que ça allait tourner en notre faveur. Le fait de sentir cette confiance, ça nous a tous remis sur le bon chemin."

Au mercato d'hiver, le club aurait pu enrôler un attaquant d'expérience pour étoffer le groupe. Le choix du coach de miser davantage encore sur vous, vous l'avez reçu comme une preuve de confiance supplémentaire ?

"Je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé pendant cette période de mercato mais je suis sûr que le coach a gardé confiance en ses attaquants. Il connaît nos qualités. Il s'est dit qu'un attaquant de plus n'aurait rien changé et savait que Dabasse et moi on allait reprendre le dessus."

Votre associé en attaque, Adrian Dabasse vous cite souvent comme son complice. Elle est basée sur quoi votre entente ?

"C'est mon associé dans le jeu et la vie de tous les jours, un peu mon grand-frère."

Et dans le jeu ?

"C'est un super attaquant dont les appels me libèrent des espaces. Il me trouve beaucoup quand il a le ballon, vice et versa. On a une vraie connexion."

"Aider l'équipe à accrocher ce que l'on veut vraiment"

Vous venez d'atteindre la barre des 10 buts avec un doublé à Bastia-Borgo. Vous êtes dans la liste des joueurs nommés pour le trophée du mois en National. On dirait que tourne en votre faveur, au bon moment…

"C'est le bon moment, en effet. Il faut cartonner en mars-avril dans une saison pareille. J'ai des bonnes stats, j'ai mis mes 10 buts mais maintenant j'ai envie d'aller chercher plus loin, encore."

Envie d'aller chercher plus loin, ça signifie quoi : plus de buts ou porter davantage l'équipe vers ce podium si proche ?

"Avant mes buts, j'espère aider l'équipe à accrocher ce que l'on veut vraiment. J'ai pas trop envie de parler de podium…Mais on sait ce que cela représente pour nous. On a l'effectif pour y parvenir. Si je peux mettre des buts en plus, ce ne sera que de du plaisir."

Dans cette dernière ligne droite où vous auriez pu être distancés par vos concurrents au podium, avoir remis en route la machine à gagner à Borgo, est-ce un moment crucial de votre saison ?

"Cette victoire à Borgo était primordiale. Au bout de ce déplacement, il y a avait deux possibilités : soit on allait encore de l'avant, soit on rentrait dans le rang. Gagner là-bas, cela nous a fait énormément de bien. On recolle sur Bourg-en-Bresse (4e) et on reste pas loin du troisième Concarneau, à trois points."

Quels sont les arguments pour citer Villefranche comme candidat au podium aujourd'hui ?

"Notre collectif est soudé, avec de la qualité partout. Et je le répète, on a de la détermination."

En début de saison, votre prêt de l'AC Ajaccio au FCVB se nourrissait de quels objectifs ?

"Je savais que j'arrivais dans un bon club où je pouvais avoir du temps de jeu. C'était mon premier objectif. Je voulais montrer de quoi j'étais capable sur une saison parce qu'à Ajaccio (Ligue 2) puis à Sète où je n'ai pas beaucoup joué parce que j'étais blessé (National). Là, je suis dans une bonne équipe où je peux m'exprimer davantage."

Et au bout de la saison, la volonté de revenir à Ajaccio est-elle présente ?

"Franchement, on verra en fin de saison. Pour l'instant, je ne sais pas où j'irai ni ce que je ferai."

"Ici, je suis très bien entouré par les "Grands" de l'équipe…"

Vous recevez Cholet (12e) vendredi qui vient de couler (1-4) à domicile face à Annecy. Est-ce que ça veut dire quelque chose pour vous ?

"Justement, il faut se méfier de ce genre d'opposition d'autant plus qu'en National, tout le monde peut battre tout le monde. Cholet peut être totalement différent de son match face à Annecy. Le score de ce jour, franchement, on n'en tient pas rigueur. On devra aborder ce match comme si c'était une équipe du podium en face de nous."

Les matches à la maison, ça ne vous réussit pas beaucoup ces derniers temps…

"On mène souvent, on se fait rejoindre. On finit frustrés. Cela arrive dans une saison."

Vous êtes le premier buteur du FCVB à inscrire 10 buts en National depuis la montée du club en 2018. C'est important pour vous de marquer les esprits, ici ?

"Je ne savais pas pour cette stat ! C'est sympa. Ici, je suis très bien entouré par les "Grands" de l'équipe qui m'ont mis sur un bon chemin, pour rester sérieux, concerné, concentré. Je pense à Jimmy Nirlo. Cela m'a beaucoup aidé pour franchir ce cap."

Si un ancien du groupe comme Nirlo, justement, vous bouge un peu parfois, vous acceptez ses remarques ?

"C'est la vie d'un vestiaire. C'est sûr que parfois certains crient un peu plus que d'autres. Est-ce que l'on accepte ? Si c'est fondé, oui. Il n'y a pas de problèmes. Je prends l'exemple de Jim Nirlo qui n'utilise que des paroles posées, intelligentes pour me faire aller de l'avant."

Le sens de vos buts, c'est aussi rendre quelque chose à ces anciens qui vous poussent ?

"C'est le cas."

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?