AccueilFCVBFootball FCVB/National : Villefranche pour se rassurer à Boulogne

Football FCVB/National : Villefranche pour se rassurer à Boulogne

Encore invaincu après quatre journées mais freiné la semaine dernière par un nul au gout amer face à Concarneau (1-1), le FC Villefranche Beaujolais se déplace vendredi à Boulogne (coup d'envoi à 19 h) avec l'envie de repartir sur des bases solides dans le jeu. Le tour de la question avec l'entraineur Caladois Hervé Della Maggiore.
Football FCVB/National : Villefranche pour se rassurer à Boulogne
© Franck CHAPOLARD - Hervé Della Maggiore attend plus de ses joueurs individuellement à Boulogne.

SPORTSFCVB Publié le ,

Hervé, quel est l'état de vos troupes avant d'aller défier Boulogne vendredi soir ?

"Plusieurs joueurs sont incertains pour cette rencontre. On a Quentin Martin qui a une petite douleur au genou et n'est pas assuré de pouvoir tenir sa place. Il existe également une inquiétude pour Rémi Sergio, qui a ressenti une gêne à l'ischio mardi à l'entraînement. Kamil Manseri est par ailleurs en reprise."

Quelle analyse faites-vous à froid du match nul concédé à domicile face à Concarneau vendredi dernier ?

"Certes, Concarneau nous a posé des problèmes, avec un plan de jeu étudié pour nous contrarier. Mais il faut que l'on commence à s'y habituer car les équipes adverses commencent à savoir comment on joue. A nous de nous adapter, ce que l'on a n'a pas réussi à faire sur la première mi-temps. Sur le plan défensif, il y a eu quelques erreurs, mais qui ne nous ont pas mis en grand danger finalement.

Par contre, sur le plan offensif, nous sommes une équipe qui veut la possession, mais avec le déchet technique que l'on a montré c'était mission impossible. Sur nos situations, on a rarement réussi à faire plus de deux passes, à partir de là... Mais bon, ça arrive de passer à travers, et nous ne sommes pas au final plombés par le résultat, ce qui est une chance."

Boulogne, "une équipe qui a l'air de se chercher"

On est encore en début de saison, s'agit-il d'une question d'automatismes ?

"Non pas uniquement. Sur ce match, on a raté beaucoup trop de passes évidentes, tout simplement."

Quelle peut être l'explication, la préparation à digérer ?

"Cela a été assez général, a peu près tous les joueurs ont affiché ces manques. C'est une mi-temps loupée individuellement, qui nous a fait rater collectivement."

Place à Boulogne désormais, une équipe encore difficile à cerner au regard de ce début de saison...

"C'est une équipe qui a l'air de se chercher en ce moment, en matière de résultats, d'organisation mais aussi d'animation. On va en premier lieu se préoccuper de notre cas, en cherchant à rectifier ce qui n'a pas fonctionné en première mi-temps contre Concarneau. Continuer à progresser sur tous les aspects, même si on fait à mon avis un pas en arrière la semaine dernière. Je ne m'attends pas au match parfait à Boulogne, mais en tout cas à une réaction sur 90 minutes."

"On est en train de trouver des repères"

Cela passera par beaucoup de concentration dès l'entame notamment ?

"Oui, forcément. Je demande à ce qu'on réalise un match qui ressemble plus à ce que l'on envisage dans la saison. Ça va demander de la concentration, de la rigueur, d'être bien en place."

On peut imaginer que les joueurs ont pu être piqués au vif après Concarneau ?

"C'est sûr. Après il ne faut pas remettre en question tout ce que l'on a fait depuis le début de saison. Il faut peut-être aussi arrêter d'évoquer ka saison dernière. Sur le onze de départ, il y a quand même eu du mouvement. Je pense que nous sommes globalement dans une phase ascendante, on est en train de trouver des repères.

C'est le cas de Simon Elisor. Adrian Dabasse a loupé son match vendredi, mais jusqu'à maintenant il était quand même bien. Certains recherchent de la régularité, comme Guillaume Khous ou Thimotée Taufflieb, qui est en train de retrouver son niveau de la saison passée. On peut aussi citer Jérémy Romany, qui nous a rejoint sur le tard et qui doit être meilleur que le match livré vendredi. C'est une remise en question individuelle qui va être bénéfique pour le collectif."

Propos recueillis par Julien Verchère

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?