AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : un final au goût si amer…

Football FCVB/National : un final au goût si amer…

Rejoint sur le fil par Boulogne (1-1), le FCVB a soufflé le chaud et le froid, ne parvenant pas à capitaliser sur une seconde période de meilleure tenue.
Football FCVB/National : un final au goût si amer…
FRANCK CHAPOLARD - Félicité par Dabasse, Taufflieb, Fleurier et Segbé, Maxime Blanc a failli donner la victoire au FCVB.

SPORTSFCVB Publié le ,

Samedi 27 février. 23ème journée de National, au stade Armand Chouffet, FC Villefranche-Beaujolais et US Boulogne CO font match nul 1-1 (0-0). Arbitre M. Ali Djedid Buts : Blanc (55e) pour Villefranche, Odzoumo (87e) pour Boulogne. Avertissements : Frikeche (48e), Diomande (85e), Eto'o (86e) à Boulogne, Sergio (57e), Segbé (67e), Injai (83e) à Villefranche. Composition du FCVB : Bouet – Lauray, Renaut, Flegeau – Fleurier (Pagerie, 48e), Sergio, Taufflieb, Blanc (Injai, 77e) Bonenfant – Dabasse (Guilavogui, 67e), Segbe. Entraîneur : Hervé Della Maggiore.

La méfiance était bien dans les bagages du coach de Boulogne, Laurent Guyot dont la situation, périlleuse, au fond du classement aura connu un petit soulagement, ce samedi soir en quittant la Calade. Du répit, avant de reprendre la route du maintien pour le technicien nordiste : "Le nul est équitable sur l'ensemble du match, honnêtement Villefranche est, collectivement, la meilleure équipe que j'ai vue avec Bastia dans ce championnat". Pourtant, on n'arrivera pas au constat d'un collectif caladois bien huilé ce soir. Certes, ce partage pousse à huit journées la série d'invincibilité de Villefranche, mais la sensation d'une opération mi-figue mi-raisin, quand on est rejoint à trois minutes de la fin, sans les six minutes d'arrêts de jeu, a prévalu sur tout le reste. C'est à peu de choses près ce qu'a pensé Hervé Della Maggiore pour sa première à domicile, une semaine après avoir ramené un autre partage à Bastia (1-1), le leader du National : "C'est un sentiment mitigé qui domine. Quand tu te fais rejoindre à la fin d'un match, il y a forcément de la déception. Mais sur la mi-temps, avoir été à 0-0 n'est pas illogique".

Effectivement, le plan de Boulogne dans sa propension à bien entamer ses matches, sans marquer, a encore été à l'œuvre. Il s'en est fallu de peu pour voir le dernier du championnat mener 0-2 à la pause avec deux belles opportunités : ce centre d'Id Azza pour la tête d'Abdeldjelil tombant sur un Bouet toujours agile sur sa ligne (4e) et ensuite cette tête (encore) de Mendy en réception d'un coup-franc axial de Beghin, seul dans la surface, qui passait à deux doigts du poteau droit de Bouet (11e). De la discipline, Boulogne en a fait preuve à cet instant du match, gênant la première relance caladoise, pressant les milieux caladois avec opiniâtreté à l'instar de Beghin au marquage de Sergio, au cours d'un premier acte marqué par le manque de vie des offensives beaujolaises que le tir de Taufflieb contré (26e), peut illustrer.

Dans la course au maintien, le FCVB garde la main

Mais c'est allé beaucoup mieux ensuite, en parvenant à faire les bons choix dans les trente derniers mètres, là où Dabasse ou Segbé ont été bien cernés par la défense nordiste. La lumière est venue de Blanc du plat du pied, au bout d'un mouvement enfin devenu fluide, de l'ébauche à la conclusion, avec Taufflieb au centre après un relai de Fleurier, puis Dabasse au premier poteau créant un petit espace que Blanc a donc su bonifier (1-0, 55e). Ce n'est pas ensuite une guirlande d'occasions qui sont venues se fracasser dans la surface de Lugier, le portier boulonnais. La fin a ressemblé à du coup pour coup. La volée d'Id Azza, juste au-dessus du but de Bouet (61e) a eu comme réponse la course de Segbé et ce centre en retrait pour Blanc écrasant sa frappe (64e).

Et, si le coup-franc d'Abdeldjelil (80e) a frôlé la transversale de Bouet, il y avait sans doute pénalty sur Taufflieb touché au seuil de la surface par Eto'o, averti (86e). Boulogne a alors apprécié à juste titre la contre-attaque terminée par Odzoumo sur un sprint de Moussaki (1-1, 87e). Une égalisation arrachée par deux entrants cela suffira au bonheur de l'USBCO alors que Segbé, dans un angle fermé, n'a pas réussi à remporter un dernier duel face à Lugier (90e + 5), offrant au FCVB la sensation d'un final au goût amer… Et ce constat qui perdure : la lutte pour le maintien va concerner beaucoup d'équipes. Dixième, le FCVB garde quatre points d'avance sur la zone de relégation. Ce n'est pas rien.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 janvier 2022

Journal du27 janvier 2022

Journal du 20 janvier 2022

Journal du20 janvier 2022

Journal du 13 janvier 2022

Journal du13 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?