AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : Pour revoir la lumière à Concarneau

Football FCVB/National : Pour revoir la lumière à Concarneau

Plombé par sa série de trois revers consécutifs, le FCVB qui se sait très attendu à Concarneau ce lundi soir (20h45 en direct sur Canal+ Sport), a perdu du terrain sur le trio de tête du National mais possède des arguments pour se redresser.
Football FCVB/National : Pour revoir la lumière à Concarneau
FRANCK CHAPOLARD - Les leaders du groupe que sont le gardien Bouet, le capitaine Sergio ou le défenseur Bonenfant porteront une fois de plus les espoirs des leurs, dans le Finistère, ce soir.

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

Le propre des mauvaises séries, c'est qu'elles connaissent toutes une fin. Celle qui touche actuellement le FCVB est suffisamment rare dans la Beaujolais pour que l'idée de sa durée soit remise en cause, parce qu'elle reste étrangère à la marche d'un club qui a rarement connu, depuis sa montée en National, un tel passage à vide. Dans la mémoire la plus lointaine, il faut remonter à novembre 2020 où les Caladois avaient marché sur les ronces de trois petites défaites à 1-0 face au triptyque Annecy-Sète-Créteil qui les avaient installés en bas de classement avant la remontada fantastique qui avait suivie pour toucher les barrages au printemps dernier.

Aujourd'hui, ces souvenirs ont pris de la poussière. Le FCVB actuel est en panne surtout parce qu'il ne retrouve plus les ressorts collectifs qui constituaient sa force principale dans une première partie de saison où jamais l'équipe de l'entraîneur Hervé Della Maggiore n'a pourtant semblé en surrégime. Ce fut même souvent l'inverse. Athlétiquement, Villefranche a souvent bien fini ses rencontres. Alors qu'arrive-t-il à un groupe restreint quantitativement sans que cela ne soit un problème jusqu'ici ? On s'arrêtera sur la dernière défaite à la maison face à Sète (0-2) et cette impression réelle d'une équipe coupée en deux, à la perte du ballon, où les écarts entre les lignes sont plus manifestes et où les principaux éclaireurs du jeu, semblent marquer le pas.

Retrouver le fil perdu des certitudes collectives

Des manques du moment que le coach caladois avait souligné après coup, dressant, en fin de semaine dernière ce constat, entre ce qui était un bagage collectif et qui aujourd'hui l'est beaucoup moins : "A la perte de balle, on savait se remobiliser. Sur les transitions notamment, qu’elles soient offensives ou défensives, on avait cette capacité de réaction que l’on ne retrouve plus. On laisse trop jouer l’adversaire. On fait beaucoup d’erreurs défensives aussi en ce moment."Certes encaisser six buts en trois revers ne signifie pas pour autant que l'édifice défensif beaujolais est fissuré mais l'urgence du redémarrage commence à poindre le bout de ses crampons à l'instant de se frotter à Concarneau, actuelle deuxième meilleure défense du National et qui peut en cas de victoire revenir sur Laval, le leader temporaire, en effaçant la douche froide laissée par Orléans (0-1), fin janvier.

Stéphane Le Mignan, le coach finistérien, avant ce duel face aux Caladois a sorti la machine à louanges, manière de ne pas prendre de haut ce Villefranche qui ne sait plus gagner : "C'est une équipe de très haut niveau National, avec un très bon jeu collectif et un niveau technique au-dessus de la moyenne. On s'attend à avoir beaucoup de difficultés à la manœuvrer." Une équipe caladoise qui pourrait compter sur les débuts de ses deux nouveaux venus qui ont fait le voyage à Concarneau : le défenseur Malcom Bokele et le milieu Florent Da Silva.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?