Fermer la publicité

Football FCVB/National : Maxime Jasse, clap de fin

le - - FCVB

Football FCVB/National : Maxime Jasse, clap de fin
Archives FRANCK CHAPOLARD - Maxime Jasse, le soir où la France du foot avait découvert le FCVB tenant tête au PSG en 8e de finale de la coupe de France, le 6 février 2019 au Groupama Stadium.

Figure du club caladois, où il a aura été un capitaine écouté et respecté du vestiaire pendant dix saisons, Maxime Jasse ne portera plus le maillot du FCVB la saison prochaine et n'endossera pas non plus un rôle dans l'encadrement sportif comme il en était question depuis la fin des barrages.

Il est des pages plus rudes à tourner que d'autres. Celle qui concerne Maxime Jasse fait assurément partie de l'histoire du club caladois, au moins pour les dix dernières années, passées du CFA (N2) au National, avec plus de 200 matches au compteur, une épopée en coupe de France, une montée en N1 et un poids considérable dans le jeu, que ce soit au milieu ou plus récemment en défense centrale.

La nouvelle était dans l'air depuis la fin des barrages pour la Ligue 2 auxquels il avait participé en étant incorporé dans le groupe du coach Hervé Della Maggiore au bout d'une saison marquée par les blessures (opéré du ménisque au printemps), les suspensions mais sans pour autant diminuer son apport dans un vestiaire caladois loin d'avoir vécu une saison paisible avec notamment le changement d'entraîneur vécu en février.

Le FCVB, l'aventure de sa vie sportive

A son grand regret, le FCVB n'a pas répondu favorablement à son projet d'intégrer l'encadrement sportif, auprès de l'équipe de National, ce qui aurait été légitime en regard de sa fidélité au club et surtout de son vécu. Quid de la suite de sa carrière ? Il réfléchirait pour l'instant à plusieurs propositions des clubs de la région et ne semble donc pas prêt à raccrocher les crampons.

Sur ces années en Calade, sans aucun doute, l'aventure de sa vie sportive après sa formation à l'AJ Auxerre, Maxime Jasse prendra le temps d'y revenir dans les jours à venir. Pour l'heure, les regrets et une certaine reconnaissance des supporters du FCVB ne devraient pas manquer. Il en va toujours ainsi pour ceux qui ont tant donné à leur club.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer