AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : les anciens bressans étaient bien au rendez-vous…

Football FCVB/National : les anciens bressans étaient bien au rendez-vous…

Nirlo buteur, Martin auteur d'une entrée tonique, Romany sobre, Khous très actif, les anciens de la maison bressane ont largement contribué au premier partage (1-1) de la saison du FCVB dans le derby, au grand plaisir de l'entraîneur Hervé Della Maggiore.
Football FCVB/National : les anciens bressans étaient bien au rendez-vous…
Archives FRANCK CHAPOLARD - Della Maggiore, ici à l'entraînement à Villefranche, a réussi son retour en Bresse comme tous ses joueurs passés par Bourg.

SPORTSFCVB Publié le ,

On s'est longtemps demandé ce que donnerait cette affiche inaugurale, du moins ce que serait l'apport des nouveaux caladois. Beaucoup revenaient dans ce stade Marcel Verchère qui fut leur jardin ces dernières saisons. Et l'on a été bien servis. Leur coach, Hervé Della Maggiore a été le premier à s'en satisfaire, dès la fin du derby : "Je suis vraiment content pour ces joueurs que Bourg ne voulait plus. Ils ont montré de la détermination". Dans le sillage, un peu plus tard du capitaine Kevin Renaut : "C'est toujours spécial de jouer contre son ancien club. Ce sont des mecs matures. Que ce soit Jimmy (Nirlo), Jérémy (Romany) ou Guillame (Khous), ils ont fait le match qu'il fallait." Et le défenseur central caladois d'ajouter, à propos de Nirlo, l'unique buteur du jour : "Je suis très heureux pour Jimmy. Son but nous permet de ne pas perdre ce soir." L'ancien capitaine de Della Maggiore à Bourg, a été tout sauf neutre. Une présence au milieu, en relayeur à droite puis plus dans un rôle moins excentré, Nirlo n'a pas manqué son retour dans la Bresse.

Il a été un acteur majeur de la solidité caladoise, comme l'a si bien résumé HDM : "En plaçant Jimmy (Nirlo) dans ce secteur, c'était pour mettre du poids au milieu. Au départ je le sentais moins à l'ais sur le côté et Il a été plus à l'aise dans l'axe, ensuite. Quand il faut mettre de l'impact, il est toujours présent. En face il le craignait. Psychologiquement, cela a fait tout de suite un effet. Je suis très content qu'il ait marqué. Il est rayonnant dans le vestiaire, il a le sourire. On sent qu'il est heureux d'avoir retrouvé un groupe sain et un club avec des valeurs qui lui correspondent comme il l'avait connu à Bourg. Cela fait me fait grandement plaisir, il le mérite grandement."

Della Maggiore : " Cela m'a fait quelque-chose de revenir ici"

Mais Nirlo n'a pas été l'unique caladois tranchant pour son retour en Bresse. Guillaume Khous a été un milieu offensif, le plus proche des attaquants Guezoui puis Dabasse et Elisor. Dans ses remontées de balle, on a relevé très peu de déchets à son endroit et il aurait même pu ouvrir le score, juste avant la pause lorsque sa frappe enveloppée est passée juste au-dessus des buts de Maisonnial. Ligne par ligne donc, il n'y a pas eu de fausses notes. Une réponse à ceux qui se posaient des questions sur leur intégration dans ce 3-5-2 du FCVB, toujours aussi bien rôdé, trois mois après la fin des barrages perdus à Niort. Romany, axe droit n'avait certes pas 90 minutes dans les jambes mais son heure de jeu a donné la mesure de ses qualités, avec un sens du placement et cette manière de défendre debout qui dit beaucoup de sa sérénité.

Et puis il y a aussi le piston droit Quentin Martin dont la rentrée (58e) a confirmé tout le bien qui se dit sur lui depuis cet été en Calade : il a du tempérament et son apport offensif sera appréciable lorsqu'il s'agira de suppléer Bonenfant, exclu pour deux jaunes récoltés. Enfin, il n'y a pas que sur le terrain que des retours à Bourg étaient très suivis. C'était aussi le cas pour l'entraîneur du FCVB. Un Hervé Della Maggiore qui revenait aussi à Verchère, pour la première fois depuis le 27 mai 2018 et ces barrages pour le maintien en Ligue 2, perdus face à Grenoble (1-2, 0-0). Autant dire une éternité, après une décennie passée en Bresse (2008-2018) : "Cela m'a fait quelque-chose de revenir ici, enfin surtout pour ma famille qui était présente", disait-il en conférence de presse. "C'est un club que j'ai vu évoluer pendant des années. Depuis, il y a eu des changements. Aujourd'hui, c'est le FCVB qui me tient à cœur, le FBBP appartient au passé pour moi".

Lorsqu'il lui a été demandé si, en voyant les installations actuelles du club, dont il avait été à l'origine, il sentait sinon une manière de fierté mais de reconnaissance, HDM a été sincère : "Cela me fait plaisir. Mais je ne suis pas le seul responsable. J'avais un président à l'époque avec qui je m'entendais très bien (Gilles Garnier). C'est aussi grâce à cette cohésion entre un président et un coach que le club a pu grandir. Il n'y a pas toujours eu des moments faciles mais aujourd'hui je sui très fier de ce parcours. Ce qui me réjouit le plus, c'es aussi les joueurs qui sont passés par Bourg et qui sont aujourd'hui en Ligue 2 (Ogier, Berthomier, Nsimba)." Rendez-vous en mai pour la manche retour à Armand Chouffet. Avec les mêmes acteurs ?

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?