AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : Florent Da Silva, la touche utile de l'entrejeu caladois

Football FCVB/National : Florent Da Silva, la touche utile de l'entrejeu caladois

Prêté par l'OL jusqu'à la fin de saison, le jeune milieu, espoir du club lyonnais, a, en deux rencontres, réussi son intégration au cœur du jeu beaujolais, comme l'atteste sa prestation vendredi soir à Chambly (0-2).
Auteur d'une passe décisive à Chambly, Florent Da Silva a été un rouage essentiel du milieu caladois dans l'Oise.
Eric Crémois/PhotoSports - Auteur d'une passe décisive à Chambly, Florent Da Silva a été un rouage essentiel du milieu caladois dans l'Oise.

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

Hervé Della Maggiore : "Il est prédestiné à être dans le groupe pro de l’OL. C’est une tête d’affiche chez les jeunes qui rongeait un peu son frein en N2 depuis un an "

A dire vrai, sa venue a été une grande surprise, fin janvier, pour ceux qui suivent le destin du FC Villefranche-Beaujolais en National. Un étonnement parce que dans l'entrejeu caladois, le métier ne manquait pas si l'on se réfère aux CV et au vécu des hommes en place : de Guillaume Khous (29 ans), à Rémi Sergio (34 ans) ou encore Thimothée Taufflieb (29 ans) tandis que les entrées en jeu du jeune Kamil (20 ans), laissaient présager une hausse de son temps de jeu, en seconde partie de saison. Question renforts, le FCVB, orphelin de son capitaine et défenseur central Kevin Renaut (genou), jusqu'à la fin du championnat, avait saisi l'opportunité d'engager le Bordelais Malcom Bokele, en janvier pour redonner de l'impact à l'axe défensif, avec une certaine assurance, à ce jour. Mais au milieu, il manquait visiblement d'alternatives aux titulaires habituels, ouvrant donc la porte à la venue de Florent Da Silva, 18 ans et sans perspectives de taper à la porte des pros, du moins cette saison, en Ligue 1.

Hervé Della Maggiore : "Il est prédestiné à être dans le groupe pro de l’OL. C’est une tête d’affiche chez les jeunes qui rongeait un peu son frein en N2 depuis un an "

A l'instant d'expliquer l'arrivée en Calade de Da Silva, l'entraîneur aindinois du FCVB, Hervé Della Maggiore (8 matchs), avait surtout anticipé le printemps à venir, avec la longue suspension d'Injai (survenue à Cluses lors d'un match avec la réserve) et les manques que cela provoqueraient au milieu : "L'arrivée de Florent Da Silva, s’est décidé un peu plus tard. Je me suis rendu compte qu’avec le carton rouge de Fred (Injai), on serait peut-être un peu justes. On sait que Florent attendait l’opportunité d’un club d’un niveau supérieur. Cela ne s’est pas fait et aujourd’hui il est là, avec un très bon état d’esprit. Il a la volonté de bien faire et nous amène un peu de sang neuf et d’enthousiasme." Et HDM avait prolongé son analyse, en se basant sur la nécessité de s'aguerrir, à Villefranche, en attendant le retour plus haut, chez les pros : "Il est prédestiné à être dans le groupe pro de l’OL. C’est une tête d’affiche chez les jeunes qui rongeait un peu son frein en N2 depuis un an. La marche est encore un peu haute pour lui dans le groupe pro, il a donc besoin de prendre du temps de jeu et je pense que l’expérience ici va bien lui servir."

Jimmy Nirlo : "Son arrivée peut nous faire du bien, notamment sur la concurrence"

Et dès sa première titularisation, le 7 février à Concarneau (revers 2-0), il avait plutôt bien assumé son baptême du feu, jouant juste, comme un relai technique qui lâche à bon escient le ballon, dans ce milieu à trois où il avait été associé à Sergio et Khous. Il aurait pu, ce jour-là, ouvrir la marque, mais sa tentative avait été stoppée sur la ligne par un défenseur adverse (13e), ce qui aurait peut-être changé la donne d'un duel que les Caladois avaient perdu, non sans avoir eu de bonnes cartouches. Depuis ses 90 premières minutes sous le maillot du FCVB, Da Silva a visiblement bien bossé pour devenir cette pièce supplémentaire dans un entrejeu beaujolais plus conforme à ses dispositions de l'automne, alternant, à gauche de la sentinelle Sergio, les temps de temporisations et les moments où il faut décider de la passe juste pour trouver les attaquants. On songe à ce ballon habilement servi dans la course de Dabasse, une conjugaison du bon appel dans le bon tempo pour fermer le score à 2-0 avec la grinta retrouvée de Dabasse (54e) à Chambly.

Mais plus que cette passe décisive, c'est surtout l'influence permanente de Da Silva dans le jeu qui a été un soulagement pour Villefranche. Avant de se rendre dans l'Oise, on avait sondé l'expérimenté Jimmy Nirlo sur l'arrivée de Da Silva dans ce vestiaire caladois où la jeunesse est minoritaire. Et Nirlo avait souligné ceci : "Flo (Da Silva) peut nous amener une vraie touche technique. A Concarneau, on a pu voir toutes ces caractéristiques. A lui de nous montrer que son arrivée peut nous faire du bien, notamment sur la concurrence, mais attention, il ne résoudra pas tout, tout seul." Hier soir, en tout cas, Da Silva a déjà fluidifié les mouvements de sa nouvelle formation, au sein d'un collectif retrouvé. Ce n'est jamais anodin.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?