AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : face à Cholet, la masterclass de Rémi Sergio !

Football FCVB/National : face à Cholet, la masterclass de Rémi Sergio !

Un doublé, une influence considérable dans le jeu des siens : le milieu du FCVB a rayonné face aux Choletais et contribué au sursaut caladois (3-2) dans une fin de match ahurissante.
Football FCVB/National : face à Cholet, la masterclass de Rémi Sergio !
FRANCK CHAPOLARD - Avec trois buts inscrits jusqu'ici en National et neuf passes décisives, Sergio sera une des armes tranchantes du FCVB pour le sprint final qui s'annonce.

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

Tout le monde s'est demandé ce qu'il venait de réaliser. On est vendredi soir, l'horloge d'Armand-Chouffet va bientôt basculer vers 21h00, et dans les travées, l'incrédulité domine. Rémi Sergio vient de signer le genre de prestation qui matrixe les cœurs les plus endurcis. Villefranche a encore renversé le cours d'un match qui, une heure avant, prenait le sentier d'une désillusion de plus en cette année 2022 aux allures de montagnes russes. En sept minutes, les dernières, il a signé un doublé de haute volée (83e et 89e), pour offrir au FCVB un succès tellement précieux qu'il fera oublier, ensuite, tout ce qui avait précédé, la trouille, la course poursuite, et cette sensation dominante que cette équipe caladoise n'en a pas encore fini avec les autres concurrents dans la lutte incertaine pour le podium, à six rendez-vous de la fin.

Les courses de l'habituel passeur devenu buteur

La prestation du capitaine caladois en a bluffé plus d'un, au bout d'une semaine où il avait pris les commandes du classement des meilleurs passeurs (9), sans se douter que la fièvre du vendredi soir ferait grimper son compteur buts à 3 réalisations. Son président, Philippe Terrier, aura raison en évoquant "la révolution des anciens", ces joueurs d'expérience qui ont pris en main le destin de leur équipe en seconde période, face à Cholet dépassé, symbolisé par la réduction du score (1-2, 50e) d'un trentenaire (33 ans) Rémi Bonenfant et souligné l'apport salvateur de Rémi Sergio (34 ans) : "Ses deux buts, ça reste incroyable à ce moment du match. Il est pour beaucoup dans le basculement de cette rencontre." Qu'il aura nourrie de ces courses d'un habituel passeur devenu buteur.

Da Silva, ce relais si fin sur le doublé de Sergio

L'histoire d'une rencontre qui aura été une attente, déçue, en première mi-temps, entraînant la colère du coach Hervé Della Maggiore, qui verra ensuite son équipe changer de registre, furieusement, et revenir dans le match, en quarante-cinq minutes plus folles et plus riches en tout : la détermination, la justesse technique surtout. De détermination, on a lu cela sur le premier but de Sergio, cette égalisation soudaine (83e, 2-2), où il a su être au bon endroit, au bon moment, dans la surface, pour reprendre la déviation de la tête du défenseur international comorien Younn Zahary, quand Da Silva avait senti la bonne zone où déposer le ballon. De la justesse technique, il en a été ensuite grandement question sur le but du 3-2, lorsque il lui a fallu allier la prise d'appuis initial avec Da Silva encore, et le jeu à une touche – Khous passeur – finalement terminé par cette frappe coup de pied à la force nécessaire pour rompre le poing du gardien Choletais Kocik pourtant sur la trajectoire (89e).

Un capitaine qui aura su prendre ses responsabilités

Il restait encore une minute à trembler, plus les arrêts de jeu, mais cela n'était pas vraiment à l'ordre du jour. Villefranche, s'était remis debout, après avoir digéré les erreurs de ces deux tauliers défensifs, en première période (le gardien Bouet, le défenseur Flegeau), porté par le talent de son capitaine Sergio. L'entraîneur Hervé Della Maggiore dira ceci au bout de cette soirée dingue : "Dans les dernières lignes d'un championnat, ça se joue souvent sur la fraîcheur mentale. Elle a été présente chez nous. Mais la plus belle image de ce match, c'est d'avoir vu, à la fin, Rémi Sergio dire à J-C (Bouet), que ces deux buts qu'il venait d'inscrire, étaient pour lui alors que J-C s'était troué en première mi-temps, ça montre qu'il y a vraiment un bon groupe au FCVB." Avec un capitaine qui aura su prendre ses responsabilités, le temps d'un soir au finish ahurissant.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?