AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : en retour, le désir de continuité

Football FCVB/National : en retour, le désir de continuité

Invaincu depuis trois journées le FC Villefranche-Beaujolais se rend à Cholet (6ème) pour ajouter une nouvelle étape à son ambition de sortir de la zone des relégables. En confiance.
Football FCVB/National : en retour, le désir de continuité
FRANCK CHAPOLARD - L'attaquant Adrian Dabasse, qui a passé un an et demi à Cholet, revient dans un décor qui ne lui a pas offert que du bonheur.

SPORTSFCVB Publié le ,

Il arrive parfois que les mots des acteurs du National épousent une réalité bien prégnante. Dans le dictionnaire des expressions de ce championnat, la phrase "tout peut aller très vite, dans un sens comme dans un autre" est une antienne battue et rebattue qui se prête au présent du FCVB. Dans le fond du trou fin novembre, les Caladois se sont inventés un printemps en plein hiver en collectionnant trois succès lors de leur trois derniers matches. L'art du rebond ou plutôt une sorte d'alignement des planètes longtemps attendu qui arrive enfin à l'aube de la phase retour d'un championnat ultra serré.

Ce mercredi, à la veille de prendre le train pour Cholet (6ème), via une nuit à Angers, c'est le coach adjoint Yoann Vivier qui a résumé l'instant d'une équipe portée par sa dernière et courte victoire (1-0) sur une la plus belle équipe du National en termes de jeu collectif, Saint-Brieuc : "On avait à cœur de bien démarrer l'année. Gagner, forcément de la satisfaction. On voulait garder à la fois beaucoup de concentration et de l'intensité. Sur tous ces aspects, on a conservé notre fil conducteur". A savoir une manière de procéder – bloc bas avec de la vitesse dans les transitions – qui commence à bien s'installer dans les têtes des joueurs d'Alain Pochat.

"Rester humbles et disciplinés."

Rémi Sergio, le penseur technique régulier de cette équipe, absent à Avranches pour la dernière de 2020, faisait sa rentrée face à Saint-Brieuc. Il a été à l'avant-dernière passe sur le but de Garita en jouant de la verticalité sur Segbé. De quoi mesurer les nécessités du moment avec le désir de continuité en filigrane, pour quitter prochainement la zone de la relégation : "Dans notre situation, on est surtout dans le besoin de prendre des points", penche l'ancien marseillais, réfutant toutefois la notion de jouer moche pour gratter des points : "Face à Saint-Brieuc, on a quand même pris du plaisir. On a essayé de jouer propre, notamment dans nos sorties de balle. On a beaucoup travaillés nos automatismes avec nos attaquants. Il s'agit de les mettre dans de bonnes dispositions. Cela demande de jouer plus vite vers l'avant. On s'est adaptés à notre classement."

A Cholet (match à 18h00), ce sera un peu moins le "Brésil", parce que les futurs hôtes du FCVB ce vendredi sont en perte de terrain, en ayant gagné qu'une seule fois lors des cinq dernières journées. Bref, une équipe en quête de confiance qui devrait miser sur une défense à trois, ce viatique des escouades qui se cherchent une solidité, derrière, pour éclaircir l'horizon devant eux : "Cela ne changera pas notre philosophie de jeu. Pensons surtout à nous", prévient Vivier qui, en rappel de la notion de patience dans le jeu caladois ajoute ceci : "Il s'agit surtout d'avoir une autre corde à notre arc, en profitant de certaines situations. Ce n'est en rien une révolution dans le jeu de procéder par transitions. Notre spirale est positive mais on doit aussi rester humbles et disciplinés." Parce qu'une fois encore, "tout peut aller très vite, dans un sens comme dans un autre"...

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?