AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : Concarneau pour éclaircir l'horizon

Football FCVB/National : Concarneau pour éclaircir l'horizon

Avec la réception de Concarneau aujourd'hui à Armand-Chouffet (20h, huis-clos) les Caladois bouclent une semaine dense qui peut leur permettre de valider une grande partie de leur maintien.
Football FCVB/National : Concarneau pour éclaircir l'horizon
Archives FRANCK CHAPOLARD - Entré en jeu face au Red Star, mardi, le second gardien Lucas Caruso s'est vite jeté dans le bain du National, cet échelon où il va disputer ce samedi son cinquième match de la saison.

SPORTSFCVB Publié le ,

Un début de printemps favorable qui donne envie de croire en un futur joyeux, malgré la distance que l'époque impose à tous. Il faut y croire. A cette marche des petits pas qui mènent souvent vers la sérénité, oubliant les heures de doute, les semaines sans joie : la météo du FCVB depuis l'arrivée d'Hervé Della Maggiore – quatre nuls, deux victoires, une défaite – ne charrie pas trop de nuages, ni de regrets. Les Caladois sont en progrès, dans bien des domaines, avec cette semaine, une maîtrise des événements qui dit beaucoup du mental d'un groupe enfin capable de bonifier ses temps forts et dont l'apport des éléments en pointillés lors de la première partie de saison est un vrai plus.

Soigner l'entame

Après la victoire ramenée de Sète, samedi dernier, on a beaucoup écrit sur la prouesse de Guilavogui, ce but du 2-0, une dinguerie venue de nulle part – contrôle en pleine course puis volée en mode JPP – et mardi, c'est encore lui qui a climatisé le Red Star sur pénalty (2-2), sur le gong après que Sergio lui a laissé la responsabilité d'assumer cette pression, tout en relâchement alors que son équipe jouait à neuf depuis vingt minutes. Le coach Hervé Della Maggiore, que l'on découvre assez joueur en ce début de mandat beaujolais, a évoqué, hier, en conférence de presse, ces petits gestes qui fondent l'esprit d'une équipe, où ceux qui rentrent en jeu ne gambergent pas pendant des lustres en se regardant dans le miroir de la frustration : "C'est toujours compliqué d'entrer dans un match, encore plus quand on est en infériorité numérique, détailla-t-il. On peut prendre du plaisir à se sacrifier pour l'équipe. Guila (Guilavogui), a la réussite de marquer ce pénalty du 2-2, mardi. Voir Rémi (Segio) lui laisser la responsabilité de le tirer, c'est aussi une preuve de la vraie solidarité qui règne dans ce groupe. Quant à Fred (Inaji), j'ai hâte de le voir jouer plus longtemps même si c'est de mon ressort. Il faut que lui et ceux qui ont moins de temps de jeu, soient patients."

Della Maggiore : "Un match pour le maintien"

De patience, il en sera beaucoup question, face à Concarneau, pour notamment soigner l'entame, ce point d'anicroche du moment. C'était le cas à Sète, samedi où Bouet a joué le pompier de service dans les buts dans le premier quart d'heure. Et ce fut encore la même photographie, trois jours après contre le Red Star. Della Maggiore en convient, il faut gommer ces frilosités des premières minutes, dès aujourd'hui, pour dérouler ensuite : "Dans un contexte où les deux équipes auront joué mardi, celui qui marquera le premier, prendra un avantage psychologique, la fatigue du moment va compter", précise-t-il, ajoutant sur l'adversaire du jour : "C'est une équipe avec peut-être moins d'individualités que le Red Star mais disposant d'une plus grande identité collective". Concarneau, c'est surtout l'opportunité de se rapprocher d'une belle quête : la barre des 40 points qui dégage, souvent, l'horizon du maintien. Della Maggiore de souligner : "Ce sera notre match pour le maintien. Si on gagne, on sera à 39 points…" La marche des petits pas encore.

Dans un secteur, le milieu de terrain où le trio Blanc-Sergio-Taufflieb cuisine à toutes les sauces tous leurs rivaux du National, il va falloir innover pour répondre aux futurs absences de Blanc et Taufflieb à Laval, la semaine prochaine. L'occasion, déjà, d'anticiper ces péripéties face à Concarneau ? A chaque jour suffit sa peine, termine le coach caladois : "Faire des prévisions, je l'ai fait par le passé et cela n'a pas toujours été une réussite. Il est difficile de se projeter sur le match d'après. Je préfère me concentrer sur la vérité du moment."

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 18 août 2022

Journal du18 août 2022

Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?