AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : Au bout de l'ennui, un partage pour ouvrir 2023…

Football FCVB/National : Au bout de l'ennui, un partage pour ouvrir 2023…

Dans un match de reprise peu emballant, Villefranche est parvenu à ramener du Mans un petit point (1-1), sans afficher des signes rassurants d'un regain collectif attendu depuis maintenant quelques journées mais avec une solidarité finale qui servira pour la suite.
Ba en inscrivant son 6ème but de la saison a permis au FCVB de ne pas revenir du Mans bredouille.
Archives FRANCK CHAPOLARD - Ba en inscrivant son 6ème but de la saison a permis au FCVB de ne pas revenir du Mans bredouille.

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

Vendredi 13 janvier, 17ème journée de National. Au Mans, au stade Marie Marvingt, Le Mans FC et le FC Villefranche-Beaujolais font match nul 1-1 (0-0). Arbitre M. Louis Lungeri. Avertissements : Smith (47e) au Mans; Gromat (19e), Renaut (44e) à Villefranche. Buts : Gnanduillet (68e) au Mans; Ba (76e) à Villefranche. Composition du FCVB : Bouet – Nirlo, Renaut, Obissa – Martin (Da Silva, 13e), Dos Santos, Sergio, Taufflieb (M'Buyi, 83e), Flegeau – Gromat (Blanc, 59e), Ba. Entraîneur : Hervé Della Maggiore.

Peu de temps après que le duel des Caladois dans la Sarthe, le premier de son année 2023, se soit terminé, on s'est demandé si Villefranche avait déjà démontré si peu de maîtrise dans le jeu, cette saison. Et ils seront peu nombreux à dire l'inverse, ce soir, tellement le FCVB a cumulé les approximations dans les trente derniers mètres, les erreurs à la construction, pourtant l'habituel point fort des hommes de Della Maggiore. Cela confirme une chose, dans la lutte pour le maintien – sortir la tête de la zone des six condamnés - l'objectif immédiat des Caladois, il faudra en faire davantage sur le plan collectif, et sans doute urgemment dès la semaine prochaine à Chouffet pour la venue du Red Star qui vient d'infliger une belle danse à Châteauroux (3-0) lui permettant de maintenir ses désirs d'accession…

Des doutes sur le but du Mans

Ce soir au Mans, Villefranche, assez tôt privé de son piston droit Quentin Martin (sorti à la 13ème minute, avec la crainte d'avoir rechuté au tendon d'achille), prudent défensivement avec sa ligne de cinq parfois même à six, peut-être nourrie par la crainte de défier la meilleure attaque du National (30 buts inscrits avant cette 17ème journée), a commencé par miser sur quelques contres express – ce trois contre un d'école mené par Sergio qui entre Dos Santos et Gromat, choisissait Gromat, plus axial mais cependant signalé hors-jeu (23e), au grand regret des siens – pour exister en première période, avant de marcher sur le fil d'une nouvelle défaite qui aurait si mal enclenché l'année. Un régime minimal a longtemps sévi dans la Sarthe, Dos Santos, cadrant sa tentative sur un travail de Sergio aux abords des 16 mètres du Mans (42e) ou plus surement Ba, en pivot dans la surface, son tir étant renvoyé par Kocik (45e). C'était assez maigre pour espérer davantage, alors que Le Mans, offrait, certes avec parcimonie, des raisons de croire que sa base défensive était friable, son versant offensif restant une chimère à l'instar de cette combinaison Fadiga-Boubaya, dans la surface caladoise, Boubaya envoyant le ballon dans les nuages (43e).

Ba, encore une fois !

De l'ennui, il y en a eu un peu moins, ensuite. Et même si Villefranche a mieux tenu le ballon par instants, Nirlo éteignant quelques feux derrière, l'ouverture du score des Manceaux prêtera longtemps à discussions. Parce que d'abord Gnanduillet, sur la première frappe cadrée de sa formation, qui venait de crucifier Bouet, servi par Cervantes, était parti à la limite du hors-jeu (1-0, 68e) et qu'ensuite, au départ de l'action, une main de Derrien avait empêché Maxime Blanc d'amorcer une contre-attaque caladoise. Bref, la clarté n'était décidément pas de cette partie-là. Heureusement, le sursaut ou l'orgueil des Caladois ont été portés par son meilleur attaquant, Ba, combattant régulier (6 buts), prompt à catapulter le ballon dans la cage adverse, à la suite d'une transversale qu'il avait lui-même initiée à destination de Dos Santos dont le tir avait été renvoyée tant bien que mal par Kocik, le portier du Mans (1-1, 76e). On ne saurait dire qui du Mans ou de Villefranche a eu les plus grands regrets au bout de ce duel-là. Pour le FCVB, c'est toujours ça de pris, car dans la course au maintien, tout comptera. Même les petits points…

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?