Fermer la publicité

Football FCVB/National : à Créteil pour changer de rengaine

le - - FCVB

Football FCVB/National : à Créteil pour changer de rengaine
FRANCK CHAPOLARD - Si les Caladois ne marquent pas beaucoup, ils possèdent cependant la deuxième meilleure défense du National avec ici le gardien Jean-Christophe Bouet.

Adossés à une série de quatre rencontres sans but-sans succès, les Caladois tenteront de ramener autre-chose qu'une désillusion supplémentaire chez des Cristoliens sur la pente inverse (ce vendredi à 18h, en direct sur FFFtv).

Elle a fait mal cette dernière défaite du FCVB, ce mardi à Chouffet (0-1), ce théâtre réduit au silence depuis le huis clos de début novembre, cette aire de jeu où Villefranche, en six confrontations n'a toujours pas marqué le moindre but pour l'emporter. Sète a livré le genre de prestation qui est devenue une habitude quand le FCVB reçoit : laisser le ballon aux hôtes beaujolais pour mieux les contrer. Ce n'est pas toujours beau à voir, mais tant que ça grappille des points, c'est toujours ça de pris. Un constat persistant pour Villefranche, relégable et désormais porté par une déveine comme un virus qui ne se barre pas.

En essayant de positiver, le coach Alain Pochat a tenté de prendre un peu de hauteur sur cette position indélicate qui se prolonge, ce mercredi matin, au lendemain d'un nouveau soir sans succès : "Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas. Nous ne sommes pas les seuls dans cette situation. Des clubs qui se sont bien renforcés vivent aussi des moments difficiles (Bourg, SC Lyon). On ne maîtrise pas tous les paramètres, et la confiance en est un". On ne reviendra pas sur des constats déjà vus et revus pour évoquer le succès arraché par Sète mais force est de constater que la question de l'efficacité dans les deux surfaces perdure de journée en journée. "On est punis sur le peu de situations que l'on concède", reconnaît Alain Pochat ajoutant : "Un nul aurait pu être une (petite) avancée."

Parfaire les automatismes des nouveaux en attaque

Les raisons d'une série aussi longue de disette ne sont toujours pas à mettre sur le plan d'un collectif qui balbutierait son football, mais plus sûrement sur tout un tas de facteurs externes qui ne jouent pas en faveur des Caladois, ces dernières semaines. Pêle-mêle, on citera le temps nécessaire pour se remettre du Covid quand une quinzaine de joueurs ont été touchés, les suspensions, les blessures (Jasse, Bonenfant, Garita revenu mais pas encore à 100%). "On ne va pas se retrancher derrière ça," insiste le coach caladois qui souligne surtout le besoin de parfaire des automatismes en attaque pour les derniers venus (le duo Segbe-Dabasse) quand justement le temps manque : "Ce sont des joueurs qui ont besoin de cumuler du temps de jeu ensemble. Et ce n'est pas facile pour eux en ce moment."

Faut-il alors changer son fusil d'épaule à Créteil, laisser le ballon à l'adversaire ? Le profil technique des Caladois, au milieu notamment, balaie cette hypothèse parmi tant d'autres. Pochat assume le fait d'être constamment attendu, à la maison, comme loin du Beaujolais : "A l'extérieur très peu d'équipes prennent le jeu à leur compte. Si on se met dans ce format, on va nous le reprocher. On assume le fait d'avoir la possession. Marquer les premiers, quand on sait que ça conduit souvent vers la victoire, est notre principale difficulté." A Créteil, c'est donc une occasion supplémentaire de changer la rengaine de la déveine, sans le milieu Injai (ménisque), Bonenfant et Jasse. Là encore, l'animation offensive sera une des clés du match. Comme depuis plusieurs semaines, désormais.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer