AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : à Avranches pour maintenir l'élan

Football FCVB/National : à Avranches pour maintenir l'élan

Quinze jours après sa première victoire de la saison à domicile face à Orléans (1-0), le FC Villefranche-Beaujolais défie Avranches (ce vendredi à 18h30) avec la nécessité de ne surtout pas rentrer bredouille.
Football FCVB/National : à Avranches pour maintenir l'élan
FRANCK CHAPOLARD - Lacazette le milieu et Pagerie le piston gauche, voudront bien finir l'année à Avranches et poursuivre la remontée au classement.

SPORTSFCVB Publié le ,

Dans une saison aussi mal fagotée, où l'on joue en semaine pour grapiller le temps perdu, ceux qui marchent tout au fond de la forêt nocturne du bas de tableau peuvent souffler un peu mieux quand vient une toute petite coupure, avant de se jeter de nouveau dans la bataille. Il y a quinze jours, le FCVB s'est donné un sacré bol d'air en mettant fin à sa série de cinq matches sans inscrire le moindre petit but et éteindre surtout le feu né de l'empilement des regrets à la maison – six réceptions pour zéro succès – par une courte victoire (1-0) aux dépens d'Orléans avec tout ce qu'il faut pour ouvrir les volets sur un supplément de ciel bleu.

En quittant d'abord la place de dernier du National ce qui pour l'entraîneur-adjoint, Yoann Vivier – cette semaine le coach Alain Pochat était en formation – représente bien plus qu'un soulagement : "C'est sûr que ça facilite le travail. On bosse dans la bonne humeur après cette victoire. On a pu soigner nos bobos, individualiser le travail pour préparer au mieux le déplacement à Avranches." Comment vont les Caladois qui ont pu lire un classement de National réactualisé par la défaite ce mardi d'Annecy contre Concarneau (2-4) ? "Nous sommes à la chasse aux points pour espérer quitter la zone rouge. Dans cette situation, les résultats des autres, ça donne un regain d'optimisme", résume Vivier qui mesure ensuite la valeur du dernier rendez-vous à Avranches (8ème à 7 points du FCVB), avec une grande prudence : "On prend en compte leur force du moment mais ce qui va peser pour nous c'est surtout notre état d'esprit. Il va falloir être plus attentifs, mieux communiquer et savoir appuyer là où ça fait mal parce qu'Avranches reste une équipe joueuse contre qui il est toujours plaisant de jouer".

Vivier : "On a confiance en ce groupe"

Ce sera sans doute avec une composition d'équipe revisitée, sans les défenseurs Renaut et Fleurier, les milieux Taufflieb, Sergio, tous suspendus alors que l'attaquant Segbé (lésion musculaire), Bonenfant (reprise), Jasse, feront encore défaut. Des absences préjudiciables ? Vivier veut croire que non : "On a constitué un effectif pour pallier à ce genre de désistements. Cela va donner l'occasion à d'autres de se montrer. On a confiance en ce groupe. Dans l'approche, cela ne va pas changer notre philosophie de jeu. On sait que l'on est capable de se créer des occasions mais aussi que nous devons garder notre capacité à ne pas prendre de buts. Ce sera plus des ajustements au niveau des profils des joueurs que dans la manière d'aborder la rencontre".

Derrière, le retour de Dauchy dans l'axe est pressenti tandis que l'apport de Lacazette suppléant de Sergio jusqu'ici au milieu, n'a jamais été neutre. Pour le reste, les interrogations tourneront sur le poste de piston droit et sur la paire d'attaquants alignés. En mémoire vive, la dernière prestation du duo Garita-Ahouré face à Orléans avait dessiné un début d'éclaircissement devant. Dans une saison aussi mal fagotée, le moindre début d'espoir est une petite bougie pour sortir de la nuit. Et rester vivant, en hiver.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?