AccueilSPORTSFootballFootball FCVB/National 2 : le FCVB fait plier le PSG !

Football FCVB/National 2 : le FCVB fait plier le PSG !

Au bout d'une rencontre pas totalement maîtrisée, le FC Villefranche-Beaujolais a assuré l'essentiel en bout de ligne grâce à son attaquant Souleiman Djabour (3-2).
Football FCVB/National 2 : le FCVB fait plier le PSG !
FRANCK CHAPOLARD - Le buteur Djabour congratulé par Abenzoar et Benedick. Le FCVB victorieux peut souffler.

SPORTSFootball Publié le ,

Samedi 14 octobre, à Villefranche, au stade Armand Chouffet 8ème journée de Championnat National 2 Poule B, FC Villefranche-Beaujolais bat Paris-Saint-Germain B 3-2 (2-0). 1000 spectateurs. Buts de Benedick (22e), Blanc (39e) et Djabour (86e) pour Villefranche; El Khoumisti (55e et 58e sp). Arbitrage de M. Dario Bell. Exclusion de Romany 58e) au FCVB. Composition du FCVB : Philippon – Babiloni (Abenzoar, 10e), Lacour, Romany, Belkorchi - Jasse, Quarshie, Jean-Baptiste (M'Madi, 66e), Benedick - Blanc – Djabour, (Dutreive, 89e). Entraîneur : Alain Pochat.

Rien n'a été facile pour le FCVB aujourd'hui sur sa pelouse d'Armand Chouffet où l'été indien aura offert à tout le public beaujolais, venu en nombre, l'occasion de découvrir le potentiel des jeunes réservistes du PSG cependant à des années lumières de leurs aînés de Ligue 1 ou de la Ligue des Champions. Le buzz avait fait dire que l'une des étoiles parisiennes (Pastore) foulerait l'herbe caladoise. Mais il en fut tout autrement. Le FCVB a battu une réserve parisienne à la composition assez classique. Mais la victoire est belle. Qui plus est dans une ambiance festive.

Le match

Comme prévu, le face-à-face entre le PSG et le FCVB a tenu toutes ses promesses. Longtemps cette affiche avait été préparée par les Caladois comme LE match à ne pas galvauder. Pourquoi tant d'importance pour un duel pourtant ordinaire entre deux équipes qui cherchent une régularité certaine ? Parce que le FCVB a vu, lors de ses premières journées, le top 5 du championnat prendre une manière de distance qui pouvait grandir encore en cas de mauvais résultat face aux parisiens. Et puis parce qu'aussi et surtout, le sport caladois a très peu l'occasion de s'enthousiasmer ces derniers temps. Alors, le FCVB avait tout mis en œuvre pour bien recevoir ses nombreux convives. L'affluence aura atteint le millier de supporter. Une rareté. Sur le terrain, tout a plutôt bien fonctionné pendant la première période. Dans un 4-4-2 où la fluidité et les déplacements des uns et des autres ont bien fonctionné, preuves des progrès collectifs du groupe d'Alain Pochat, Villefranche a ouvert le score par le revenant et toujours aussi tranchant Yann Benedick dont le tir croisé avait été à la conclusion d'un mouvement entrepris par le duo Jasse-Blanc, les possesseurs des clés du jeu de cette équipe (1-0, 22e). Cette entame avait été symbolisée par un pressing assez efficace comme l'illustrera le 2-0 où cette fois-ci Benedick avait réussi à servir Blanc, de nouveau réaliste (2-0, 39e). Puis la peine sèche est arrivée à l'approche de l'heure de jeu. Si la possession était parisienne, la récupération et la construction caladoise connaissaient quelques couacs dont allait profiter le PSG. Ainsi sur un ballon égaré par Quarshie en position haute, le contre parisien serait fatale à Philippon face à El Khoumisti (2-1, 55e). Ce dernier signerait le doublé trois minutes après sur penalty (2-0, 58e) à la suite d'un penalty consécutif à une faute de Romany dans la surface. Puis il faudra plusieurs balles de 3-2 (Djabour puis Blanc sur coup-franc) pour assommer Paris. La lumière viendra de Djabour en bout de ligne (3-2, 86e) dans une action où tout avait été parfait : la récupération et la relance de Lacour et le final de l'attaquant beaujolais.

Le fait du match

Il est intervenu à proximité de l'heure de jeu lorsque la double peine est sortie de la poche de l'arbitre central Dario Bell. L'action semblait anodine. L'avant-centre du PSG, El Khoumisti était déséquilibré dans la surface. Le penalty était sifflé. Puis le rouge allait suivre pour l'ancien défenseur duchérois Romany dont c'était la première sortie à Chouffet après sa signature le mois dernier au FCVB. Pas quoi fouetter un chat pourtant dans ce genre de duel. Mais les tigres caladois finiraient par rugir à dix et, comme souvent, trouver des forces pour se relever d'un coup du sort qui venait s'ajouter à la blessure précoce du défenseur Babiloni (10e). Pour lui aussi c'était sa première à Chouffet, écourtée.

Le joueur

On a attendu sa rentrée comme on pressent l'arrivée de la lumière de l'automne : avec intérêt. Car on ne remplace pas si facilement le meilleur attaquant du FCVB de la saison dernière, en l'occurrence Yann Benedick. Dans son couloir droit, il a été percutant, efficace dans la surface, prépondérant et en jambes. Un but, une passe décisive, un rush final terminé par un lob non ajusté, Benedick est de retour. LA bonne nouvelle du jour pour le FCVB.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?