Fermer la publicité

Football FCVB/Hervé Della Maggiore : "je ne vais pas tout révolutionner"

le - - FCVB

Football FCVB/Hervé Della Maggiore : "je ne vais pas tout révolutionner"
FRANCK CHAPOLARD - Après Bourg et Ajaccio, Della Maggiore a signé au FCVB aux commandes du navire caladois jusqu'en juin 2023.

Rassembleur et enthousiaste à l'idée de maintenir les Caladois sur le sentier des bons résultats en championnat, le nouveau coach du FCVB veut s'appuyer sur les forces d'un groupe qui a su se sortir de la zone rouge, cet hiver.

Un entraîneur qui va s'installer dans les pas de son prédécesseur, Alain Pochat dont il a reconnu la qualité du travail lors de ces dernières saisons. Hervé Della Maggiore, pour sa première sortie devant la presse locale, ne s'est pas risqué à annoncer la révolution dans une équipe qui reste sur une pente plutôt positive avec cinq succès et un nul lors des six dernières journées. Mais au-delà de ce nouveau décor pour lui, c'est surtout sa volonté de faire progresser un groupe de qualité qui a primé ce jeudi, jour de son entrée dans le club caladois. Un coach fortement désiré par le président Philippe Terrier heureux de retrouver un lien plus constant avec son effectif. Entretien.

Hervé Della Maggiore, vous avez eu un bel aperçu du potentiel de l'équipe actuelle du FCVB (succès 0-1) mardi à Quevilly…

"Tout à fait. J'arrive dans de bonnes conditions. Souvent quand on arrive, l'équipe est en difficultés. Là, ce n'est pas le cas. Mardi, j'ai vu une très bonne base de travail. Cela me rappelle la très bonne période du FBBP (Bourg-en-Bresse) en National. C'est dans cette organisation (3-5-2) qu'on est montés en Ligue 2."

Arriver en cours de saison de cette manière, découvrir un groupe que l'on n'a pas choisi, est-ce que ça change la donne ?

"La différence entre mon arrivée à Ajaccio et celle de Villefranche, se fait justement sur ce point. Le groupe de Villefranche me convient beaucoup plus que celui que j'avais à Ajaccio, en Ligue 2. Ce n'est pas la même division mais dans ce que je veux mettre en place, en tout cas, je vais être dans la continuité. J'amène ma patte mais aujourd'hui, je ne vais pas tout révolutionner. Vouloir tout chambouler, alors que l'équipe tourne bien, ce serait se mettre une balle dans le pied. Je ne suis pas venu pour ça."

A Bourg vous aviez expérimenté le 3-5-2 avec succès. Quelle sera votre intention dans ce domaine à Villefranche ?

"L'organisation de jeu est une chose, les principes de jeu en est une autre. On parle de 3-5-2 mais ça peut être une autre organisation. J'ai analysé beaucoup de matches de l'équipe. Il y a des choses qui me conviennent et d'autres un peu moins. C'est là que je dois apporter un plus aux joueurs. C'est une équipe qu'Alain Pochat a fait progresser depuis quelques temps déjà. Il a fait un bon parcours ici en faisant monter le club en National. Je vais être dans la poursuite de ce travail, en y apportant un plus."

Il y a des joueurs de qualité dans ce groupe, ça vous rassure ?

"Je les connaissais bien avant de signer, ça fait un an et demi que j'observe des matches. Cette année je me suis beaucoup concentré sur les clubs de National. J'avais du temps pour ça. J'ai beaucoup observé cette équipe de Villefranche."

Quand vous voyez des joueurs comme Sergio ou Blanc dans cet effectif, ce sont des arguments qui vous ont convaincus pour signer à Villefranche ?

"Bien-sûr, ce sont des joueurs importants. On s'en est bien rendu-compte sur le match de coupe à Andrézieux (défaite 4-0). Mais je ne citerai pas de noms parce que ce qui m'intéresse, c'est surtout le collectif. Pour démarrer, je vais m'appuyer sur toutes les forces du groupe et on verra ensuite selon l'évolution des matches."

"On doit viser les 40 points assez rapidement. Après, il se passera ce qui se passera..."

Dans quel été d'esprit comptez-vous retrouver un groupe qui était lié à l'entraîneur précédent ?

"C'est la vie du métier d'entraîneur. La relation joueur-entraîneur a toujours existé. J'ai vu évoluer des joueurs que j'ai pris en district et qui aujourd'hui évoluent en Ligue 1. Je suis toujours en relation avec eux. Un joueur ce qu'il demande c'est jouer. Il y a forcément des liens meilleurs entre certains entraîneurs et joueurs. Mais on sait surtout qu'un joueur est de passage, comme un entraîneur d'ailleurs."

Quelles seront vos priorités pour poursuivre la structuration du club ?

"C'est une question à laquelle je pourrais répondre dans quelques temps. Je sais où j'arrive. Je sais très bien quelles sont les forces et les faiblesses en présence. Je vais essayer d'améliorer les forces de ce club et ensuite emmener mon expertise sur ses faiblesses. Je vais découvrir tout cela au fur et à mesure."

Un sujet qui revient souvent concerne la qualité des terrains à Villefranche. Est-ce que ce point n'a pas un frein dans votre réflexion ?

"Jusqu'à maintenant, je n'ai jamais bénéficié de beaux terrains, ça ne change pas beaucoup mon quotidien. Je ne suis pas habitué à travailler dans le luxe. A Bourg, j'ai fait les plans des vestiaires et j'en ai jamais bénéficié. C'est un peu mon regret. En fin de compte, là-bas, j'ai été précurseur de tout, sans en profiter. Si on peut y parvenir ici, mettre en place de belles infrastructures et en bénéficier, cela voudra dire que nous avons atteint un bon niveau."

Le FCVB est huitième en National mais il est toujours concerné par la lutte pour le maintien. Quand vous regardez le bas de tableau, qu'est-ce que vous vous dites ?

"Tout le monde fait le même constat : le National est un championnat très homogène. Il faut, aujourd'hui, ne pas trop regarder le classement mais surtout le nombre de points. On doit viser les 40 points assez rapidement. Après, il se passera ce qui se passera..."

Votre premier rendez-vous aura lieu à Bastia, chez le leader en fin de semaine prochaine. Est-ce un avantage d'avoir un peu plus de temps pour le préparer?

"J'aurais préféré jouer ce samedi ! On va s'y rendre avec de l'ambition. Mon objectif est de ne pas casser la dynamique de l'équipe. Malgré tout, on sait que l'on va chez le leader, à Bastia. Ce sera très compliqué mais sur ce que l'équipe a démontré à QRM, chez le deuxième, on doit avoir de l'ambition sur ce match-là aussi."

Propos recueillis par Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer