AccueilSPORTSFootballFootball / FCVB : quelles ambitions pour la prochaine saison ?

Football / FCVB : quelles ambitions pour la prochaine saison ?

La saison 2013/2014 du Football Club Villefranche Beaujolais n'a pas démarré sur un terrain engazonné, mais au domaine viticole du château de Cercy à Denicé, théâtre de la présentation de l'équipe et des ambitions du club pour l'exercice sportif à venir.

SPORTSFootball Publié le ,


Devant une assemblée où l'on reconnaissait partenaires, bénévoles et supporters, le président Philippe Terrier a commencé par dévoiler le surnom imaginé pour l'équipe phare : les "tigres caladois". Une mascotte se chargera de chauffer l'ambiance parfois un peu fraîche du stade Armand-Chouffet. "Le tigre, c'est pour signifier que nous avons une équipe qui a la gnaque (sic)", a-t-il souligné, ajoutant : "Et aussi parce que cela fait écho à l'un des produits commercialisés par notre sponsor principal."
Sur le plan sportif, Philippe Terrier ne tire pas de plans sur la comète. Terminée l'époque où Villefranche annonçait en fanfare ses envies de montée en National. "Le premier objectif, c'est le maintien en CFA. La montée, on peut la viser à terme, mais il me paraît plus simple de construire au fur et à mesure, de développer encore notre formation", a expliqué le dirigeant caladois.
Le FCVB trouvera sur son chemin deux réserves professionnelles (l'OL et Sochaux) et des derbys à la pelle (La Duchère, Saint-Priest, MDA).
Du côté de l'équipe, pas de révolution à attendre. L'entraîneur Patrick Paillot s'appuiera en grande partie sur le groupe qui a terminé à la 7e place l'an dernier. Il pourra notamment compter sur Maxime Ras, dont l'essai à Châteauroux (Ligue 2) s'est achevé sur un échec… et une blessure. Seuls Philippe Toledo et Guillaume Pommet ont quitté le club cet été. Trois joueurs ont dans le même temps rejoint le FCVB (voir encadré).
Ce recrutement très raisonnable est à mettre en relation directe avec les propos tenus par le président Terrier. "Sur les vingt-deux joueurs de l'effectif CFA, douze ont été formés au club", souligne-t-il. Une façon de dire qu'il faut désormais apprendre à faire avec son propre vivier. Car avec 700 000 euros de budget, le FCVB ne fait pas partie des gros poissons du Championnat de France Amateur. "Travail, rigueur, convivialité, respect." C'est autour de ces valeurs que Villefranche veut se construire un avenir sur et en dehors du terrain.
Mais c'est bien sur la pelouse que les premières vérités s'écriront. Il faudra patienter jusqu'au 17 août et la reprise du championnat à Epinal pour voir ce que ce FCVB version 2013/2014 a dans le ventre. En attendant le coup d'envoi du CFA, Villefranche va débuter la campagne des matchs amicaux vendredi avec un derby préparatoire face à MDA. La rencontre est programmée à 20 h sur le terrain de Chasse-sur-Rhône, au sud de Lyon.

Julien Verchère

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?