AccueilSPORTSFootballFootball/CFA - Le FCVB respire bien mieux

Football/CFA - Le FCVB respire bien mieux

A mi-chemin, il n'est jamais inutile de regarder en arrière pour mesurer à la fois le chemin parcouru et songer aussi à demain, à savoir le gain du maintien, l'assurance d'être là, dans un an, même heure, même endroit.

SPORTSFootball Publié le ,

En CFA. Honneur au plus mal en point(s), le MDA Foot de Chasselay. Partis l'été dernier pour viser les huit premières places de la poule, les Chasselois avaient une double problématique à assurer. D'abord tourner la brillante page de la coupe de France (16es de finale face à Monaco) et construire une nouvelle cohésion avec les arrivées de Perrin, Esparza, Charvet… Mais au bout de six mois, la machine s'est grippée. Santini, l'entraîneur, a finalement vu son passage sur le banc raccourci un peu plus tôt que prévu, la faute à plusieurs mois sans victoire en CFA. Evidemment, la perspective de tenir l'objectif du top 10 est toujours possible, mais MDA va devoir repartir sur un nouveau cycle, en cours de saison, avec le rusé Noël Tosi, spécialiste des sauvetages des clubs en danger, au gouvernail. Et à Béziers, une nouvelle défaite (1-0) est venue marquer ses débuts, avec encore une fin de match à dix (exclusion d'Esparza). Dernier du championnat, MDA reprendra la route du maintien par la réception de Marignane, le 10 janvier 2015. Le début véritable d'une nouvelle ère au stade Giuly.

Bettiol royal, N'Dzana prudent

Quant au FCVB, pour être honnête, on ne les voyait pas si cohérents, au bout de six mois qui auront été ceux du doute d'abord, puis des progrès constants cet automne. Le FCVB, 9e, présente un bilan plus que positif avec des éléments qui ont adhéré à la marche d'un staff qui n'aura jamais renoncé à ses convictions. Samedi dernier, le FCVB a livré sans doute son match le plus abouti face à Martigues, un candidat au National (0-0). Et juste avant d'apporter sa lettre au Père Noël, l'entraîneur Landry N'Dzana a livré une analyse, comme souvent, lucide de l'état des troupes?: "Je suis satisfait de finir sur cette note-là. Ça prouve que lorsque tout le monde applique les consignes à la lettre et montre autant de détermination, nous sommes capables de tenir tête aux meilleurs de la poule". Puis sur cette première partie de saison au départ si compliqué, il ajoutera : "Le travail paie. Il n'y a pas de secret. Avec un effectif plus large, on a des matches de meilleure qualité. Avec deux nuls et une victoire on cherchait à faire une série. C'est fait. Mais ce sera toujours les mêmes mots, rien n'est acquis, tout le monde devra gagner sa place, collectivement on doit encore continuer à progresser". A l'image d'un Bettiol au talent retrouvé, c'est toute une équipe du FCVB qui donne rendez-vous en 2015 à Monaco pour la reprise. Avec le même enthousiasme ?

Ralph Neplaz
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?