AccueilSPORTSFootballFootball/CFA : la coupe, c'est un peu la Ligue des champions...

Football/CFA : la coupe, c'est un peu la Ligue des champions...

Un mercredi midi au stade Giuly à Chasselay.

SPORTSFootball Publié le ,

Sous un agréable soleil hivernal, Soner Ertek achève sa séance d'entraînement. Comme prévu, Thomas Antoinat, le défenseur caladois, a répondu présent. Il y a peu, en CFA, ils s'étaient croisés à Chouffet pour un derby corsé et remporté par le FCVB. Sans rancune, Ertek offre le café. Et les deux défenseurs de se livrer ensuite sur cette Coupe de France qui leur tient tant à cœur. Au passé, au présent et au futur proche. L'impression que ces deux-là ont déjà joué ensemble. La force des souvenirs, sans doute…

Le plus beau parcours…

Ertek : "J'ai atteint le 8e tour en 2009 avec Saint-Priest face à Troyes (L2). Un scénario dingue. J'étais au marquage de Titi Buengo (ndrl : international Angolais). Un grand attaquant. On perdait 3-0, on mène 4-3 et ils reviennent à 4-4 à la 92e. On avait perdu aux penaltys. Tout le match on s'est vus en 32es. Eric Guichard était l'entraîneur. On n'avait rien à perdre ce jour-là mais nous étions quand même très mal entrés dans le match en prenant trois buts en vingt minutes. Ils nous avaient fracassés. Ça nous avait boostés pour la suite".

Antoinat : "J'ai disputé avec le FCVB deux 16es face à Dijon (4-1, en 2009) et Saint-Etienne (2-2, 1-3 aux TAB en 2010). La magie de la coupe, c'est la possibilité de rêver quel que soit notre niveau. On n'a jamais créé de surprises mais Saint-Etienne, pour moi, ça restera".

… Ce qu'il en reste

Ertek : "Avoir joué Troyes ce n'est peut-être pas une affiche mais ça reste un beau souvenir. On repense à l'ambiance, aux anciens partenaires. Quand on se revoit, c'est ce match-là dont on reparle. Ce n'était peut-être pas un 16es comme a pu le vivre Thomas, mais c'était assez fort pour nous à Saint-Priest, entre potes. Le plaisir, c'est de se dire que l'on a écrit quelque-chose ensemble que l'on revisitera quand on arrêtera".

Antoinat : "Pour le 16es face à Saint-Etienne, je revois la préparation d'avant match. Le discours, la journée et la ville qui vit autour de cet événement. Sur le match, c'est la déception qui domine. J'ai revu quatre ou cinq fois la vidéo de la rencontre. Forcément tu ressasses. Il reste des regrets. On méritait largement de passer. Les pénaltys, on était tellement crevés qu'on ne les a pas tirés sereinement. Mais malgré tout, ça reste un énorme souvenir. Quand on y a goûté une fois, on a envie d'y revenir. Parce que c'est beau, parce que tout le monde a sa chance. Et puis il y a un environnement spécial : les médias, les supporters. Tout le monde en a besoin".

… Et maintenant ?

Ertek :
"Le 8e tour à Saint-Dizier (ndrl : DH, Haute Marne) arrive. Et avant, nous sommes tombés sur des équipes hiérarchiquement inférieures. On est passés à chaque fois après les prolongations ou après les penaltys. Aujourd'hui, on se dit que ça vaut vraiment le coup de se déchirer pendant 90 minutes ou plus, pour vivre une aventure. Il faudra rester pros, ne pas leur donner d'espoir. Leur public va sûrement nous charrier, nous chambrer. Ça fait partie de la coupe. C'est la dernière étape avant l'entrée des L1. Ce n'est pas négligeable. J'aurais envie d'effacer Troyes".

Antoinat : "L'Île Rousse, ce n'est pas le meilleur des tirages ! Mais le passage au 8e tour, c'est déjà une aventure pour nous. On a un beau voyage en Corse. C'est toujours spécial. J'y ai joué une dizaine de matchs. Certains dans le groupe ne connaissent pas cette ambiance. C'est un match à enjeu. On verra vite la différence. A nous de faire respecter la hiérarchie comme aux tours précédents. On est à un match des projecteurs. Le plus dur en coupe c'est de voir l'équipe adverse se transcender. On est avertis. En Corse, l'environnement extérieur, vu que nous sommes une jeune équipe, ça peut jouer. Il faudra rester dans notre bulle, ne pas répondre à la provocation. Faire notre match. C'est un peu notre ligue des champions ! ".

Ralph Neplaz
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?