Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/CFA - FCVB : une défaite et des erreurs

le - - Football

Football/CFA - FCVB : une défaite et des erreurs
(© Franck Chapolard)

Samedi en fin d'après-midi, le stade Armand-Chouffet a attiré un millier de spectateurs venus voir ses favoris, auteurs d'un début de saison réussi.

Une cinquantaine de supporters alsaciens avaient fait le déplacement pour encourager ses joueurs. Ces derniers peuvent compter sur Stéphane Noro et Milovan Sikimic. A eux deux, ils culminent à  environ quatre cent soixante-dix matchs en L1 et L2. Les deux clubs, sur le papier, ne jouent pas le même championnat. Les visiteurs visent la montée en National alors que comme aime à le dire Patrick Paillot : "On joue pour ne pas descendre". Le coach caladois n’a jamais cédé à l’euphorie locale. Bien lui en a pris.

Erreurs lourdes de conséquence

A l'entame, les deux équipes s'observaient. Une certaine fébrilité se sentait chez les bleus. Dès la troisième minute, une maladresse modifiait le cours du match. Jean Ndjalkonog s’apprêtait à dégager. Sa frappe était manquée et finissait sa course sur Ledy, le numéro 9 adverse. Il se montrait le plus prompt pour récupérer le cuir, dribblait le gardien et marquait dans le but vide. Ras, l’homme en forme du moment, menait la révolte. Sur un coup-franc, à la demi-heure de jeu, il voyait Ogier couper la trajectoire du ballon de la tête. Le défenseur central remettait les deux équipes à égalité. Face à une équipe expérimentée, les jeunes caladois se confrontaient à leurs limites. Quelques minutes plus tard, Ledy déviait un ballon de la tête vers Noro. Le stratège alsacien enchaînait contrôle et frappe croisée. Il n’y avait qu’à constater les dégâts. A la pause, sans être flamboyant, les hommes de Keller menaient au score. La seconde mi-temps confirmait l’impression des quarante-cinq premières minutes. Sur une nouvelle passe de Noro dans la surface de réparation, Ledy prenait le meilleur sur Ogier qui commettait une faute. Pénalty indiscutable. La victime se transformait en bourreau et offrait deux buts d’avance à son équipe. Les locaux ne baissaient pas la tête. Dans les arrêts de jeu, Chevalier reprenait un centre en retrait de l’insaisissable Ras. Comme le constate l’entraîneur local : "On aurait pu en prendre deux ou trois de plus. On leur a donné le match avec des erreurs de gamin". Au soir de la sixième journée, le FCVB occupe la sixième place. Lors de la prochaine journée, le déplacement à Auxerre, dernier du championnat, s’annonce très important. Retrouver une solidité défensive sera un élément clé de ce match.

Thierry Honthaas




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer