AccueilSPORTSFootballFootball/CFA - FCVB : il faudra finir fort

Football/CFA - FCVB : il faudra finir fort

Un week-end loin du sprint final.

SPORTSFootball Publié le ,

Comme toutes les formations de la poule, les Caladois auront droit à une petite pause cette fin de semaine. Elle est bienvenue. Car le FC Villefranche a besoin de recharger toutes ses batteries pour la dernière ligne d'un championnat où, ce n'est pas qu'une formule répétée toute l'année pour meubler, toutes les équipes, sur un match, se valent. Un nivellement par le haut, un rapport des forces totalement incertain qui offre, lors de chaque journée, des étonnements. Dernier exemple en date, Lyon-Duchère, qui cet hiver ne parlait que de saison de transition, s'est retrouvé au printemps en position de jouer le top 3. Il n'y a plus de logique. Samedi dernier, les Lyonnais ont chuté à Saint-Priest (3-2), voisin relégable qui n'a pas dit son dernier mot. Une affaire qui n'arrange pas les affaires caladoises. En mission pas vraiment impossible à Vesoul (0-0), bon dernier du championnat, les joueurs de Paillot ne sont certes pas revenus les mains vides, il vaut mieux par les temps qui courent, mais ont manqué une belle opportunité de créer une petite marge sans doute salutaire.

Des enjeux à la maison

Il faudra donc finir fort lors des cinq prochains rendez-vous et conserver ses deux points d'avance sur le premier relégable. Villefranche en est évidemment capable avec un concours de circonstances enfin plus propice. A Vesoul, des occasions, comme souvent d'ailleurs, le FCVB s'en est procuré (Jasse, Antoinat, Ras) par l'entremise de ses hommes de base qui terminent la saison sur une note plutôt élevée. Qu'est-ce qui attend le FCVB dans l'ultime chemin vers le maintien?? Trois réceptions (Belfort la semaine prochaine, Sarre-Union ensuite et enfin Epinal) pour deux voyages à Moulins et à Montceau. Dit autrement, c'est à la maison que le FCVB jouera une grande partie de son avenir en CFA. Un avantage?? Si l'on veut. La réalité des chances caladoises donnera plus d'arguments favorables face à Belfort et Sarre-Union (deux victoires faciliteraient grandement la donne) que contre Epinal, de loin l'équipe la plus cohérente de la poule et qui mérite le National. Pour ces derniers, rien n'est acquis. Pour Villefranche non plus. Un printemps rempli d'enjeux.

Ralph Neplaz
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?