AccueilAINFoissiat : les insectes comestibles d'Entomovia renaissent à la ferme du Tiret

Foissiat : les insectes comestibles d'Entomovia renaissent à la ferme du Tiret

Eleveur et fabriquant de produits à base d'insectes, Quentin Bozonnet relance son entreprise au sein de la typique ferme bressane du Tiret. Orties, piments, ail des ours... il cuisine de nouveaux produits et développe l'accueil à la ferme.
Seuls les vers de farine sont élevés à la ferme du Tiret (Foissiat, Ain). Mais Quentin Bozonnet continue de cuisiner les grillons et les criquets.
© Aletheia Press / B. Delabre - Seuls les vers de farine sont élevés à la ferme du Tiret (Foissiat, Ain). Mais Quentin Bozonnet continue de cuisiner les grillons et les criquets.

AIN Publié le , Pour Aletheia Press, B.Delabre

On le sait, les insectes passent par plusieurs phases au cours de leur vie. Il en est de même pour l'entreprise Entomovia, dirigée par Quentin Bozonnet qui élève des insectes et les transforme. Après un démarrage dans le vieux poulailler parental, et un passage au stade semi-industriel à St-Etienne-sur-Chalaronne, elle démarre un nouveau stade de maturité à la Ferme du Tiret, à Foissiat.

"En 2019, on commençait à bien tourner, se rappelle le jeune entrepreneur. Et puis il y a eu le Covid, et nous avons été totalement coupés de nos accès au marché." Restaurants et épiceries fines sont fermés... et, bien sûr, les salons sont tous annulés. L'entreprise passe au bord du dépôt de bilan.

Piment de Bresse et pieds de pleurotes

Pour se relancer, Quentin Bozonnet et sa compagne (qui dirige le Comptoir d'Arménie) reconstruisent donc un projet, avec un business model enrichi, autour de la transformation des produits. Ils se mettent à cuisiner les orties et les pieds de pleurotes.

Des produits qui peuvent être considérés de « basse noblesse », mais qui correspondent à leur image bâtie sur l'anti-gaspi et l'économie circulaire.

En parallèle, l'entreprise s'installe à Foissiat, à la ferme du Tiret. "Nous avons eu la chance de reprendre le domaine ici. Il est classé monument historique, (notamment pour sa cheminée sarrasine, ndlr) et possède des quais agricoles qui nous seront utiles."

De quoi accompagner une évolution d'image, qui s'oriente vers le produit local. "Nous allons aussi faire du maraîchage spécial pour abonder les cuisines. Par exemple, nous nous lançons dans la culture du piment de Bresse, une variété locale qui a presque disparu."

Ces produits s'associent bien à la transformation des insectes (vers de farine, grillons et criquets) avec des synergies techniques et commerciales.

Accueil à la ferme : le tourisme comme piste d'avenir

L'entreprise reste en partie centrée sur une clientèle professionnelle : épiceries fines, bars et boutiques à thèmes... "Le marché n'est pas très structuré", avoue Quentin Bozonnet. Voilà pourquoi il compte aussi développer la vente directe.

Le domaine du Tiret dispose, en cela, de vrais atouts pour construire un complexe d'accueil touristique. Des visites de groupes sont envisagées (une première porte ouverte a eu lieu au mois d'août) et des gîtes sont en cours d'aménagement pour la prochaine saison estivale.

Un prometteur bâtiment en pizé, qui abrite d'anciennes cases à cochons et un four à pain, sera aussi prochainement rénové. (© Aletheia Press / B.Delabre)

En attendant, l'entrepreneur et ses 2 apprentis vont retourner en cuisine. "Nous avons passé beaucoup de temps sur la rénovation ces dernières semaines. Mais la fin de l'année est une période importante pour nos produits cuisinés. Nos capacités de production sont restaurées, nous relançons l'élevage... On peut travailler !"

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?