AccueilSPORTSAutres sportsFinale de la coupe de France de la Montagne : Marie Cammares à toute vitesse

Finale de la coupe de France de la Montagne : Marie Cammares à toute vitesse

La représentante de la ligue Occitanie Méditerranée arrive en Beaujolais avec le plein de confiance.
Finale de la coupe de France de la Montagne : Marie Cammares à toute vitesse

SPORTSAutres sports Publié le ,

Votre biographie en quelques lignes ?

"Ma voiture est une Tatuus Formule Renault 2000, de 2005, motorisée par un moteur 2.0L Renault. J'évolue donc dans le groupe DE et la classe 7 (Formule Renault). Je fais partie de l'ASA Corbières, organisatrice de l'épreuve de Quillan. C'est ma première année dans cette ASA où je suis donc simple pratiquante. J'ai participé à 14 épreuves cette année... 14 terminées !"

Y a-t-il une course qui vous plait particulièrement, ou qui vous a marqué plus que les autres ?

"Mon coeur balance entre Vuillafans et Quillan. Ce sont mes deux tracés favoris, et cette année Quillan s'est révélé compliqué avec une sortie de route de mon compagnon (Dimitri Pereira). Par contre, j'ai réalisé de très beaux chronos sur l'épreuve de Vuillafans, et je me suis particulièrement fait plaisir avec à la clé une Coupe des dames en Championnat de France, ce qui n'est pas facile à décrocher avec une auto comme la mienne, qui reste en dessous des F3 ou proto en termes de performances pures."

Depuis combien d'années roulez vous en course de côte ? Comment y êtes-vous venue ?

"J'ai débuté en course de côte en 2014 avec une auto construite de A à Z avec ma famille. Une Mégane Coupé F2000-13. Après deux ans au volant de cette auto que l'on a amélioré au fur et a mesure, je suis passée à la monoplace. Un grand saut mais une révélation. Une Tatuus Monza pour débuter, et l'année suivante la Formule Renault avec laquelle je roule depuis trois saisons déjà.
Cette passion me vient de ma famille, mon père ayant roulé quelques saisons dans les années 70-80 en course de côte. Ils m'ont toujours emmené voir les GP sur circuits etc. Mon cursus scolaire m'a emmené à réaliser un stage chez un préparateur de véhicule de compétition, chez qui j'ai récolté toutes les informations pour monter la voiture et me lancer en course de côte."

Votre famille vous suis t elle ? Qui sont vos mécanos ?

"Ma famille me suit, effectivement, mon père est mon mécano, assistant, toujours auprès de moi en pré-grille. Mon compagnon roule également et dans la mesure du possible, sa famille le suit également. Nous avons également les personnes de l'ombre qui nous aident dans les préparatifs, la logistique, comme ma mère par exemple. Et également des amis proches qui nous suivent quand cela est possible. Je fais également l'entretien courant sur ma voiture accompagné de mon compagnon ou de mon père ! C'est une question d'équipe. Quand on a deux autos à faire rouler, on s'entraide !"

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?