AccueilACTUALITESFermetures de classes : plusieurs écoles menacées en Beaujolais ?

Fermetures de classes : plusieurs écoles menacées en Beaujolais ?

Malgré les dernières déclarations du ministre de l'Éducation sur le sujet, des fermetures de classes seraient à l'étude dans plusieurs communes du Beaujolais selon le syndicat enseignant Snudi-FO.
Fermetures de classes : plusieurs écoles menacées en Beaujolais ?
Julien VERCHÈRE - Une classe est menacée de fermeture à l'école élémentaire du Bois-d'Oingt.

ACTUALITES Publié le ,

Y aura-t-il des fermetures de classes dans certaines écoles publiques du Beaujolais à la rentrée prochaine ? Le 27 mars dernier, le ministre de l'Éducation avait affirmé qu'il n'y aurait pas de décisions prises en ce sens dans les communes de moins de 5000 habitants sans l'accord du maire.

Les efforts étant concentrés sur la lutte contre le coronavirus, dans le monde de l'éducation comme partout ailleurs, "il ne doit pas y avoir de querelle avec quiconque sur la préparation ce cette rentrée", avait affirmé Jean-Michel Blanquer.

Pourtant, selon les informations communiquées par l'antenne du Rhône du syndicat enseignant Snudi-FO, plusieurs écoles sont encore menacées en Beaujolais alors que le comité technique spécial départemental du Rhône (CTSD) doit se réunir ce mardi 14 avril en visio-conférence.

QUELLES COMMUNES CIBLÉES ?

Toujours selon les représentants de Snudi-FO, l'inspecteur d'académie maintiendrait :

- une fermeture de classe à l'école maternelle de Beaujeu (2157 habitants).

- une fermeture à l'école élémentaire de Beaujeu (2157 habitants).

- une fermeture à l'école élémentaire du Bois d'Oingt au sein la commune du

Val d'Oingt (4037 habitants).

- une fermeture à l'école primaire des Chères (1453 habitants).

- une fermeture à l'école primaire de Chasselay (2784 habitants).

"Cet acharnement à fermer des classes, en dépit des engagements ministériels, n'est pas acceptable. Nous demandons solennellement à l'inspecteur d'académie de renoncer à ces fermetures. La crise sanitaire actuelle nous démontre chaque jour l'importance des services publics. Leur remise en cause, en particulier dans les zones rurales ou péri-urbaines, doit cesser !", tempête le syndicat.

UN PREMIER RECUL APRÈS LES PROPOS DU MINISTRE

L'Inspection d'académie semble toutefois déjà avoir largement reculé par rapport à la première mouture, dans la droite ligne des propos du ministre de l'Education. Le projet initial pour la rentrée de septembre prévoyait en effet 157 fermetures de classes dans le Rhône pour la rentrée prochaine, contre 146 ouvertures.

Des fermetures étaient prévues dans des communes telles que Cercié, Claveisolles, Saint-Just d'Avray ou Villié-Morgon. Par ailleurs, des menaces planaient à Chambost-Allières, Chénelette, Deux Grosnes, Létra, Odenas, Saint-Clément sur Valsonne et Saint-Vérand. Autant de villages qui devraient conserver leurs nombres de classes respectifs et envisager une rentrée plus sereine malgré le spectre de la pandémie de Covid-19.

Julien VERCHÈRE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?