AccueilSPORTSFootballFCVB/Della Maggiore : "Peut-être un peu plus de pression et d'appréhension"

FCVB/Della Maggiore : "Peut-être un peu plus de pression et d'appréhension"

Avec son destin entre les mains avant son déplacement demain soir (19 h) à Créteil, le FCVB veut enchaîner après sa courte et précieuse victoire contre Le Mans la semaine passée (1-0). Dans la peau d'un prétendant à la montée, la pression est là.
Hervé Della Maggiore lors de la rencontre gagnée face au Mans vendredi.
© Franck Chapolard - Hervé Della Maggiore lors de la rencontre gagnée face au Mans vendredi.

SPORTSFootball Publié le ,

Avec le recul, quel regard portez-vous sur cette victoire face au Mans, vendredi dernier ?

Elle aurait pu être plus large. Mais ce sont avant tous les trois points qui sont importants pour démarrer ce sprint final. On l'a fait de belle manière. Je regrette juste de ne pas avoir mis le deuxième. On s'est fait peur jusqu'au bout. Mais malgré tout, les joueurs ont été récompensés de leurs efforts. Il fallait retrouver du dynamisme et ça arrive au bon moment.

L'équipe donne l'impression d'avoir retrouvé de la solidité défensivement. Est-ce une priorité de ne plus prendre de buts ?

Le constat que l'on a fait sur nos mauvais résultats, c'est qu'on en a perdu parce qu'on y mettait souvent bien moins d'intensité. On avait moins de réactivité à la perte du ballon, on défendait moins bien en haut du terrain et on s'exposait beaucoup plus. Contre Le Mans, on a été performants dans ces aspects-là. C'est avant tout pour ça qu'on encaisse moins de buts.

Il y a-t-il eu une prise de conscience des joueurs ?

C'est un tout. Il y a une prise de conscience, c'est certain. C'était au staff de le faire en montrant les images et en les mettant devant leurs réalités. L'état de fraîcheur a aussi beaucoup joué. Là on revient bien. Et puis mentalement et avec l'expérience, cette équipe a les ingrédients qu'il faut pour s'imposer.

Ce résultat a été la confirmation du retour en forme de votre gardien, Jean-Christophe Bouet. De bon augure avant ce sprint final.

Il a fait les arrêts qu'il faut. Il est à l'image de l'équipe. À un moment il était moins bien, peut-être physiquement aussi. Mais il n'y a pas de joueur que j'ai envie de ressortir plus qu'un autre. On le sent, je sors de l'entraînement, mais il y a beaucoup de qualité dans ce groupe et d'envie de bien faire, d'être ensemble et de défendre ensemble.

Concernant l'animation offensive, on a senti que l'équipe aurait pu gagner bien plus largement ce match. Quel impact pouvez-vous avoir pour améliorer ces problèmes de finition dans la zone de vérité ?

L'impact est surtout mental. Je ne doute pas de la qualité de mes attaquants. Il y a un juste milieu. On leur demande beaucoup d'efforts sur le replacement défensif et ils y laissent du jus. Gagner ce match 1-0, ça me va car on n'encaisse pas. Il peut y avoir du déchet dans le jeu. Mais il faut accepter ce déchet dans la finition au vu du travail fait sur le terrain.

Vous assumez ce choix de privilégier le bloc équipe au détriment de la lucidité de vos attaquants ?

C'est un choix. On sait que quand on est solide, avec la qualité que l'on a, on se procurera toujours des situations. On a mis un but, mais on aurait pu en mettre trois ou quatre. Même si on aime bien la possession et jouer, on s'aperçoit qu'il faut être solide dans un premier temps.

Comment est le groupe physiquement ?

Adrien Pagerie est toujours en athlétisation. Il ne sera pas disponible, tout comme Medhy Guezoui, Frédéric Injaï et Kamil Manseri. On est sur un fil mais c'était un choix de ma part au début de saison. On savait qu'à un moment dans la saison, ce serait plus dur, surtout pour certains joueurs que j'ai beaucoup utilisé. Mais je sais qu'ils répondront toujours présent.

Qu'avez-vous pensé du résultat entre Laval et Concarneau (2-2) ?

Déjà, j'ai trouvé que c'était un très bon match de haut de tableau. Laval est une équipe en pleine confiance, sûre de son jeu et de son fait. Ils ne sont pas mis à paniquer quand ils ont pris le deuxième but, ce qui leur a permis de revenir au score. C'est une équipe qui marche sur l'eau et dans ces cas-là, ça tourne souvent dans leur sens. Même si j'ai trouvé Concarneau très bons. Après ils ont loupé des moments-clés. Ils avaient l'opportunité d'enfoncer le clou mais ne l'ont pas fait. C'est un peu l'inverse pour cette équipe qui doute en ce moment et peut craquer plus facilement.

Au vu du classement (Villefranche est 3e, un point devant Concarneau, 4e), que vos dynamiques se croisent en ce sens, ça doit vous rassurer.

Ça nous permet d'être maîtres de notre destin. On est troisième et barragiste, c'est une bonne chose. Mais on sait qu'il faudra surtout l'être le 13 mai. C'est notre objectif.

Est-ce que mentalement, vous sentez le groupe de taille à affronter ce sprint final ?

Dans l'état d'esprit, je le répète, mais ce que j'ai vu à l'entraînement est très bon. C'était une grosse semaine. Les comportements sont positifs. On sait tout ce qu'on à gagner et qu'on n'a rien à perdre. Les joueurs sont prêts à livrer quatre combats aujourd'hui. Ils connaissent l'enjeu. L'issue de cette saison peut forcément changer leur vie.

L'expérience de la saison passée pourra-t-elle servir ?

Cela peut servir, mais je n'aime pas trop regarder en arrière. On a fait une saison cette fois où on a toujours été dans les cinq premiers. L'an passé, ce n'était pas le cas. Ça nous avait demandé beaucoup d'énergie mentale et il n'y avait pas eu la récompense à la fin. Cette année, il y a peut-être un peu plus de pression et d'appréhension. Mais je pense qu'avec l'expérience qu'il y a dans ce vestiaire, ça ira.

Quel regard portez-vous sur cette équipe de Créteil que vous affrontez demain ?

C'est une équipe qui nous avait fait souffrir au match aller. Il y a de la qualité et des joueurs d'expérience, sans oublier un coach qui connaît très bien ce niveau et notre équipe. Ils ont le couteau sous la gorge (NDLR : relégable à la 16e place) et seront obligés de gagner ce match. Ça m'amène à penser que ce sera une rencontre difficile.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?