AccueilSPORTSFootballFCVB : à l'orée d'une nouvelle aventure

FCVB : à l'orée d'une nouvelle aventure

L'été des belles promesses.

SPORTSFootball Publié le ,

Oublié le maintien arraché à la dernière journée à Montceau la saison passée par l'entremise du fidèle Antoinat. Oublié le printemps passé à courir après l'incertitude de l'avenir en CFA. Le club caladois et son président Philippe Terrier, face à la concurrence des voisins plus fortunés (Chasselay, La Duchère), ont plus que jamais tourné leur regard en direction de leur propre vivier. On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Exit Ras, N'Diaye, Ogier, Giraud, Ndjalkonog, Castillo et Badin. A la loupe donc, le nouveau staff s'est attelé à trouver une défense entière, à recomposer son milieu et son attaque. Le tout avec malice et opportunisme aussi. Cet été donc, le FCVB a tourné la page Patrick Paillot sur son banc pour laisser les clés à un jeune entraîneur ayant fait ses preuves chez les jeunes et en réserve. Landry N'Dzana. Un ancien défenseur fin connaisseur des clubs du sud qui une fois sa carrière rangée n'a pas mis longtemps à faire l'unanimité. Ferme, ouvert, humble, le nouveau coach caladois connaît parfaitement la maison. Apprécié de son vestiaire, il s'est entouré d'un autre éducateur passé par le FCVB en jeunes, Stéphane D'Urbano. Dans le sillage de ce jeune duo d'entraîneur, le recrutement a été sans surprises. Pas de joueur au-dessus du lot, mais plutôt un groupe harmonieux qui, et ce n'est pas une litote, semble très bien vivre ensemble.

Former un collectif

Si nombres de départs ont été actés, ceux qui sont restés affichent certaines garanties. Le trio Dumas-Antoinat-Jasse, estampillé "cru local" annonce un milieu équilibré si l'on ajoute le jeune Bouras, révélé à Chasselay mais formé au FCVB. Les nouveaux venus ensuite. Le gardien Chazelle a démontré une autorité et un sens du commandement qui, à première vue, ne feront pas regretter Ndjalkonog. Le secteur défensif a aussi connu un lifting. Axial vif et tranchant, Linord s'entend déjà à merveille avec Ertek, non conservé par Chasselay. Une chance pour le FCVB. Les côtés seront animés par Soudain et Bugnet, eux aussi ex-chasselois alors que devant, Bettiol revanchard, Pommet de retour des USA, Bando, Bah en attendant Dedola, milieu offensif seulement qualifié en octobre, ne sont pas des inconnus en CFA. Reste à former un collectif. Et cela n'est jamais de tout repos. Surtout dans un championnat irrespirable où les derniers risquent de le rester un long moment. Pour en prendre le pouls, le FC Villefranche, en quête d'un bon maintien, aura le loisir de débuter à domicile. D'abord ce samedi face à la réserve de l'OGC Nice puis la semaine suivante contre Béziers. Du lourd en hors-d'œuvre ? On ne saurait dire. Il en va toujours ainsi à l'orée d'une nouvelle aventure en CFA.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?