AccueilACTUALITESEconomieEnzo, 18 ans, nettoie écolo à son compte

Enzo, 18 ans, nettoie écolo à son compte

Le jeune caladois, qui vit à Porte des Pierres Dorées, a lancé So Propre, sa propre société de nettoyage. Une microentreprise dans laquelle il souhaite imprimer ses valeurs et le respect de l'environnement.
Titulaire d'un bac en sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) au lycée Notre-Dame-des-Marais de Villefranche, n'a pas hésité une seconde à se lancer dans la grande aventure de l'entrepreneuriat.
©Simon Alves - Titulaire d'un bac en sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) au lycée Notre-Dame-des-Marais de Villefranche, n'a pas hésité une seconde à se lancer dans la grande aventure de l'entrepreneuriat.

ACTUALITESEconomie Publié le ,

Quand on demande à un jeune lycéen ce qu'il espère faire plus tard, il n'est pas rare que sa réponse soit évasive et qu'elle reflète un manque d'assurance parfaitement compréhensible.

Ce n'est pourtant pas l'image que renvoie Enzo Guerin. Alors qu'il a eu 18 ans cette année, le Lierguois, qui a validé son bac en sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) au lycée Notre-Dame-des-Marais de Villefranche, n'a pas hésité une seconde à se lancer dans la grande aventure de l'entrepreneuriat. "J'ai créé mon entreprise de nettoyage le 1er juin, soit le jour de mes 18 ans, explique-t-il. J'ai toujours eu l'idée de travailler pour moi-même. Ça me laisse libre de mes décisions et de mes choix. J'ai toujours vu mon père entreprendre et pour moi c'est une norme."

Pourquoi le nettoyage après des études de management et de gestion ? Là aussi, le choix a été mûrement réfléchi par le jeune homme qui ne veut pas brûler les étapes. "Je n'avais pas encore des mille et des cent sur mon compte en banque et je voulais pouvoir créer dans un domaine qui ne demande pas trop de ressources ou de locaux, poursuit-il. J'avais aussi beaucoup d'amis dans le nettoyage avec qui j'avais travaillé et c'est cet épanouissement que je voulais." Ces mêmes proches déjà à leur compte et sa formation en marketing lui ont néanmoins permis d'acquérir les bases pour gérer lui-même l'entreprise.

Son propre logo et des produits écoresponsables

So Propre, le nom de son entreprise, propose sa prestation aussi bien aux professionnels qu'aux particuliers. "C'est du 80-20", précise-t-il. Commerces, entreprises, fins de chantier ou de travaux : les lieux où il peut exercer sont multiples et variés pour celui qui compte entre dix et quinze clients dans un rayon de 15 km autour de Villefranche.

Un réseau qu'il tisse sans forcément communiquer à outrance, même s'il a son propre site Internet. "Ça ne sert à rien de mettre beaucoup d'argent, justifie le jeune Beaujolais. J'ai démarché dans la rue Nationale par exemple et ce n'est pas ce qui a le mieux marché. Quand j'ai travaillé pour un proche qui m'a laissé une chance, le bouche-à-oreille a fait le reste."

Ce sont ses propres économies qu'Enzo Guerin a mis dans son affaire grâce aux petits boulots exercés dans le community management, la restauration ou le coaching. Il a pu investir plus de 3 000 € pour acquérir un véhicule d'occasion et tout son matériel. Un aspirateur professionnel, un balai à serpillère, un seau et des lingettes microfibres : un attirail simple mais essentiel pour exercer.

Sa société s'inscrit également dans une démarche écoresponsable. "J'ai toujours voulu attacher des valeurs personnelles à mon travail, justifie-t-il. Je n'utilise que des produits respectueux de l'environnement. Cela me donne un avantage concurrentiel. J'ai grandi avec la nécessité de respecter l'environnement."

Son logo, qu'il a lui-même conçu, intègre bien cette notion écologique avec cette goutte d'eau et cette feuille d'arbre qui se croisent. Forcément, cela coûte plus cher que des produits traditionnels, de l'ordre de 45 % de plus. "Mais j'ai des clients pour qui ça a de l'importance et je préfère faire dans le qualitatif que dans le quantitatif", argumente Enzo. Pour autant, le bachelier sait qu'il ne fera pas ça toute sa vie. Il souhaite tracer sa route dans un domaine qui l'attire : le coaching personnel et la prise de parole. "Peut-être que je me servirais de mon expérience pour créer une nouvelle activité", envisage-t-il déjà.

Plus d'infos :www.so-propre.com. Contact au 07 56 92 23 64 ou sur sopropre.contact@gmail.com.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?