Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

En direct de Limas : Michel Thien, la commune dans le coeur

le - - Ça bouge dans l'agglo

En direct de Limas : Michel Thien, la commune dans le coeur

Le Patriote était en direct de Limas vendredi 8 mars. Nous avons interviewé le maire, qui est aussi vice-président à la stratégie économique de l'agglomération.

Que représente la ville de Limas pour vous ?
"Elle représente beaucoup de choses. Etre élu n'est pas une obligation. On se prend au jeu : plus on s'investit, plus on a envie de s'investir. Je souhaite continuer à servir ma commune, pour qu'elle puisse continuer à avoir la vie agréable qu'elle possède, toujours dans cette atmosphère de village, grâce aux différentes associations. A la réunion du comité des fêtes, qui fédère toutes les associations, j'ai pu voir une vraie dynamique. C'est très important pour une commune de pouvoir s'appuyer sur une association, sur des bénévoles."

Quelles sont les associations de la ville ?
"Une dizaine avec les conscrits, mais aussi des clubs sportifs ou des associations culturelles, un orchestre et deux associations théâtrales à résidence dans la salle des fêtes. Il vient de s'en monter une avec le comité des fêtes pour le tarot..."

Comment conservez-vous l'ambiance de village avec la proximité de Villefranche ?
"C'est une relation de cause à effet, quand on est dynamique avec des associations dynamiques. Nous avons tout sur place, cela crée une émulation. Certains villages alentour n'ont pas cette chance."

DES SOUVENIRS DE FOOT

Comment êtes-vous arrivé dans la commune ?
"Je suis natif d'Arnas, pas très loin. Mes grands-parents habitaient Limas. J'ai toujours été proche de la Calade. C'était une opportunité de pouvoir acheter un terrain et de pouvoir faire construire."

Quels sont vos souvenirs ?
"J'en ai beaucoup. J'ai joué au foot, quand j'étais jeune. Il n'y avait pas de vestiaire. Le soir, si on allait à l'extérieur, on se lavait dans la rivière quand on allait jouer. A Limas, c'était un simple robinet. On n'avait pas le confort que peuvent avoir les joueurs aujourd'hui, mais pour autant on rigolait bien. On faisait la troisième mi-temps le soir, tous les copains ensemble. C'était l'occasion de se retrouver."

"UN RENOUVELLEMENT DE POPULATION"

Quelle est la population de Limas ?
"C'est très résidentiel. On avait une population un petit peu vieillissante, mais il y a un renouvellement. Nous avons des quartiers où les personnes s'en vont pour aller vivre en ville ou autres et sont remplacées par des jeunes."

Quelles ont été les évolutions de la commune ?
"Quand je suis devenu maire en 2001, Limas était déjà une petite ville. Maintenant, nous avons une population qui change avec des gens qui viennent de l'extérieur et le campus du Martelet qui est appelé à avoir 500 élèves à terme. C'est très bien pour l'agglomération. C'était un vrai besoin ! Pour les formations post-bac, il fallait aller sur Lyon ou s'éloigner. Là, nous allons avoir des formations de qualité. HBVS et la CCIB vont faire un foyer résidence d'une trentaine de chambres."

Quels sont vos rapports à l'agglomération ?
"La participation de la commune est historique ! Limas était dans "le district", l'une des premières formes d'intercommunalité avec Villefranche, Gleizé et Arnas. Cela s'est développé pour devenir une communauté d'agglomération, de façon très naturelle. Il n'y a aucune difficulté."

Propos recueillis par Maud SARANO




Maud SARANO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer