AccueilACTUALITESEconomieElections à la CCI du Beaujolais : Denis Garnier veut porter les valeurs de l'entreprenariat

Economie Elections à la CCI du Beaujolais : Denis Garnier veut porter les valeurs de l'entreprenariat

A la tête de la seule liste engagée lors du scrutin qui se tient jusqu'au 9 novembre, le chef d'entreprise beaujolais entend poursuivre le travail engagé mais aussi accélérer le développement économique du territoire.
Elections à la CCI du Beaujolais : Denis Garnier veut porter les valeurs de l'entreprenariat
Tony FONTENEAU - Nathalie Mancuso, Denis Gernier, Henri Desmoulins et Xavier Coquillat.

ACTUALITESEconomie Publié le ,

Quel sera le taux de participation ? Voilà le véritable enjeu de l'élection des représentants à la CCI du Beaujolais, qui se tient jusqu'au 9 novembre. La raison ? Une seule liste a été déposée en préfecture. "Mais il est important que tout le monde fasse l'effort de voter (NDLR : le vote se fait en ligne), précise Denis Garnier. Ça donnerait à notre action plus de légitimité et ça montrerait tout l'intérêt du maintien d'une CCI sur le territoire Beaujolais."

A la tête de Performance économique en Beaujolais, la seule liste engagée, le chef d'entreprise de 61 ans aux multiples casquettes (NDLR : il dirige le groupe Volx qui rassemble quatre entreprises) a décidé de se lancer dans cette "bataille" électorale "d'abord pour porter haut les valeurs de l'entreprenariat. J'étais déjà membre de plusieurs instances. Et lorsque l'on m'a sollicité pour la CCI, ça m'a semblé être une bonne façon de poursuivre mon engagement".

Pour ça, il a fait en sorte de réunir autour de lui une équipe de 23 entrepreneurs aux profils bien différents mais avec des points communs : "La motivation, l'esprit collaboratif et la promesse d'un engagement fort pour les cinq années du mandat. L'idée était de représenter tous les métiers, tous les profils et tous les secteurs géographiques. Mais on voulait aussi laisser une place à ceux qui étaient là précédemment. C'est d'ailleurs eux que j'ai sollicité en premier et ils sont 40 % à avoir décidé de repartir."

Trouver de nouvelles ressources"

Parmi les nouvelles têtes de la liste, des noms bien connus du Beaujolais, comme le directeur d'agences immobilières Xavier Coquillat ou le pâtissier Henri Desmoulins –"je suis là pour apporter mon expérience d'artisan". Mais aussi des profils nouveaux, comme Nathalie Mancuso, jeune cheffe d'entreprise basée à Arnas. "Faire partie de cette liste, c'est pour moi un moyen de donner de mon temps et de rendre tout ce que j'ai reçu lorsque je me suis lancée."

Si la future nouvelle équipe a fixé trois priorités –"le développement de l'attractivité du territoire, le soutien aux entreprises déjà installées et l'intégration dans un écosystème plus large à travers une économie collaborative"- Denis Garnier et ses colistiers le savent, ils devront faire avec des finances en baisse. "Les CCI ont été bousculées par l'Etat qui a demandé des efforts, budgétaires notamment. A nous de trouver les ressources pour dépendre de moins en moins des finances publiques." Des ressources qui proviendront notamment des activités liées à ParcExpo, au Port de Villefranche ou encore à l'aérodrome, sites gérés par la chambre consulaire.

Rendre la CCI plus visible"

Autre volonté de la liste menée par le PDG du groupe Volx, rendre plus visible l'action de la Chambre de commerce et d'industrie. "Il y a un travail de communication à faire auprès des professionnels", concède Denis Garnier. "Moi-même, j'aurais aimé être au courant des aides et du soutien mis en place lorsque je me suis lancé, confirme Henri Desmoulins. Il faut donner envie aux entrepreneurs de frapper à notre porte."

Pour l'équipe menée par Denis Garnier, qui entend développer les partenariats avec les territoires voisins, "le Beaujolais doit rester un territoire où la valeur travail est très présente. Et pour ça, la CCI peut, plus que jamais, accompagner ceux qui souhaitent entreprendre sur notre territoire."

Tony Fonteneau

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?