AccueilACTUALITESPolitiqueÉlection à la présidence d'Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez réélu, la sécurité avant le reste

Élection à la présidence d'Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez réélu, la sécurité avant le reste

Le président LR sortant a été élu avec 134 voix sur 204 suffrages exprimés.
Élection à la présidence d'Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez réélu, la sécurité avant le reste

ACTUALITESPolitique Publié le ,

Laurent Wauquiez a été réélu sans surprise et à une large majorité à la présidence du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes ce vendredi midi. La liste conduite par le président LR sortant était arrivée largement en tête dans les urnes dimanche 27 juin (55,17 % au second tour).

Cinq candidats se sont déclarés officiellement candidats à la présidence de la Région. Outre Laurent Wauquiez, Andrea Kotarac pour le Rassemblement National (RN), Fabienne Grébert pour les écologistes, Cécile Cukierman pour le Parti Communiste (PC) et enfin Najat Vallaud-Belkacem pour la Parti Socialiste (PS) ont fait acte de candidature.

Laurent Wauquiez a obtenu 134 voix, Fabrienne Grébert 29, Najat Vallaud-Belkacem 18, Andrea Kotarac 17 et Cécile Cukierman 6.

La sécurité au coeur du discours

Après l'élection, dans son discours à la tribune, Laurent Wauquiez a souligné la nécessité "d'un cap clair" ainsi que celle "d'une Région au travail tout de suite, qui agisse, qui réponde présent quand on a besoin d'elle". Réaffirmant au passage ses envies d'efficacité : "Un hémicylce ce n'est pas fait pour faire du théâtre, c'est fait pour décider."

Sa priorité ? La sécurité. "Bien sur, cela relève d'abord du national, du Gouvernement, mais on n'a pas le droit de rester les bras croisés", a-t-il déclaré, reprenant l'exemple de Marin, ce jeune Lyonnais gravement blessé pour s'être interposé lors d'une agression.

Laurent Wauquiez a annoncé une première délibération "avant fin juillet" sur le sujet, évoquant une hausse de 30 % des effectifs dans la police ferroviaire, 10 000 nouvelles caméras de vidéosurveillance, "et la reconnaissance faciale contre les criminels". Un discours sécuritaire applaudi à tout rompre par la majorité de Droite.

Deux grands plans lancés à la rentrée

Autres axes forts cités par le président de Région lors de cette première prise de parole, "le lancement de deux grands plans à la rentrée pour d'une part relocaliser la production et l'emploi dans notre région, d'autre part pour favoriser l'accès à tous et partout à la santé".

Laurent Wauquiez a notamment pointé du doigt "la dangereuse dépendance à l'égard de la Chine". Il entend d'ailleurs faire de la "préférence regionale" un cheval de bataille renouvelé, annonçant qu'il demanderait aux maires des communes aidées par la Région de signer une "charte de la préférence régionale" pour favoriser artisans, commerçants et entreprises régionales.

Julien VERCHÈRE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?