Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Eco-quartier Monplaisir : coup d'envoi des travaux en 2014

le - - Dans mon quartier

Eco-quartier Monplaisir : coup d'envoi  des travaux en 2014
Le conseil municipal a désigné lundi la SERL pour la mise en oeuvre de la concession de la ZAC Monplaisir/Quarantaine. Le première pierre devrait concerner le multiplexe en 2014. Le projet a suscité de nombreuses remarques de la part de l'opposition.

En présentant la synthèse de l'offre définitive de la SERL, concessionnaire qui sera en charge de l'aménagement de la zone Monplaisir/Quarantaine, Jean Picard, adjoint à l'urbanisme, a défendu bec et ongles ce grand projet d'éco-quartier qui concerne un vaste périmètre de neuf hectares dont les travaux devraient durer huit ans.

La commune de Villefranche ayant choisi comme mode de réalisation la ZAC concession. Quatre candidats ont déposé un dossier suite à l'appel lancé par la ville. C'est finalement la SERL qui a été retenue, une des sociétés ayant retiré sa candidature au dernier moment.  "L'offre de la SERL assure la sortie opérationnelle d'une partie des lots à aménager puisqu'elle comprend des partenaires pour la construction de logements sociaux (HBVS) et de logements en accession (COGEDIM et VINCI), délivre Jean Picard. En outre, cette offre apporte en première phase un opérateur de cinéma et un financement du silo qui permettront le lancement de l'opération par "une locomotive". En effet, le groupement de promoteurs mené par APODISS et GCC s'étant engagé sur l'acquisition des premiers lots, leur réalisation comprenant cinéma, commerces et bureaux, des logements et également une résidence pour personnes âgées.

600 logements et un multiplexe

Même si le projet va être affiné par la ville et l'aménageur pendant six mois, on sait déjà que le programme comprend plus précisément six cents logements sur près de 45 000 m2 dont 33 355 m2 en accession libre (soit 74,14 % des logements), 9 000m2 en location sociale (soit 20 % des logements) et 2 635 m2 en accession sociale (soit 5,86 % des logements). Il est prévu également des locaux tertiaires et commerciaux pour un total de 5 435 m2 de SHON. "La densité de logements qui seront labellisés basse consommation est ramené à quatre-vingt-huit logements  par hectare, précise Jean Picard. La géothermie, le raccordement au réseau de chaleur n'est pas exclu non plus." Les bâtiments privilégieront une réutilisation des eaux de pluie. Le programme comprend également l'implantation d'un multiplexe cinématographique de 4 680 m2 sur l'emprise actuelle de Marduel. Il sera doté de quatre cents places de parking. "Des commerces de proximité et liés au cinéma verront le jour", ajoute l'adjoint à l'urbanisme.

Programme d'équipements publics

"Si le programme des équipements publics sera lui aussi  défini plus précisément avec la collectivité et les maîtres d'œuvres lors de la mise au point du dossier de réalisation, il a d'ores et déjà été établi qu'un parc public d'environ 12 570 m2 sera réalisé", a annoncé l'élu. Les aménagements devront privilégier un parc paysager sobre, contemporain, les espaces seront ouverts et facilement appropriables par la population. L'aménagement de ce poumon vert au cœur du quartier sera différent du nord au sud de la rue Claude-Vignard. Les voies existantes garderont leurs emprises actuelles, la rue de la Quarantaine pouvant être élargie. De nouvelles voies desserviront l'intérieur du quartier.

Développement durable

La SERL a mis en place une méthodologie afin de garantir la démarche environnementale des opérations d'aménagement. Un écoquartier doit respecter les principes du développement durable, c'est-à-dire promouvoir une gestion responsable des ressources, s'intégrer dans la ville existante et le territoire qui l'entoure, participer au dynamisme économique et proposer des logements pour tous et de tous types participant au "vivre ensemble" et à la mixité sociale.
Le projet coutera 19 millions d'euros "La ville dépensera 700 000 euros par an", indique Daniel Faurite, adjoint aux finances. Une information sera faite aux habitats au fur et mesure de l'avancement du projet. Le premier coup de pioche devrait être donné fin 2013. "Il s'agira de l'équipement Marduel qui sera relogé", précise Jean Picard. La première pierre sera celle du multiplexe en 2014.  
Ce projet présenté en détail a été approuvé par le conseil municipal sauf trois voix contre et six abstentions**.

Laurence Chopart


* Société d'équipement du Rhône et de Lyon.

** Contre : Alain Galand, Gérard Jury, Danièle Lebail. Abstention : Luc Beauvalet, Catherine Tissot, Michèle Brun-Piguet, Pascal Ronzière, Benoît Froment.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer