AccueilACTUALITESPolitiqueLégislatives / 8e circonscription : Dominique Despras veut "aller chercher des voix macronistes"

Législatives / 8e circonscription : Dominique Despras veut "aller chercher des voix macronistes"

En bonne position après le premier tour, le candidat d'Ensemble sait que le duel s'annonce serré dimanche.
Législatives / 8e circonscription : Dominique Despras veut "aller chercher des voix macronistes"
© Simon ALVES

ACTUALITESPolitique Publié le ,

Au lendemain de sa première place acquise à l'issue du premier tour des élections législatives dans la 8e circonscription, Dominique Despras (Ensemble) postait une vidéo dans laquelle on le voit courir dans un pré avec une importante dénivelée, dans les monts du Beaujolais, probablement à Claveisolles. En commentaire de sa vidéo, il écrivait le message suivant : "la situation est à l’image de mon expérience de l’ultra trail : dans la dernière ligne droite, tout peut se gagner comme tout peut se perdre".

Pour le Patriote, le candidat de la majorité présidentielle confirme que le second tour face à Nathalie Serre s'annonce indécis ce dimanche 19 juin. Pourtant, l'éleveur caprin et maire de Claveisolles peut se montrer rassuré par les résultats qu'il a obtenu sur son territoire, notamment dans les communes appartenant ou à proximité de la métropole lyonnaise, là où il partait, peut-être, avec une longueur de retard en matière d'ancrage territorial. "En comparaison à la situation nationale, je m'en tire bien. Je fais un score plus qu'honorable sur un territoire de droite, en présence d'une députée sortante", ajoute-t-il.

Le spectre de 2017 ?

Avec 3 749 voix d'écart sur sa première poursuivante, le second tour est loin d'être gagné d'avance donc. Il prend pour exemple, sans surprise, le contexte de la précédente élection législative en 2017, sur cette même circonscription où Patrice Verchère (LR), alors en ballotage défavorable face à la candidate LREM (plus de 2 500 voix d'écart), avait fait mentir les pronostics.

Pour ne pas revivre la même situation, il entend mobiliser son électorat. "C'est ma priorité, répond Dominique Despras, car on perd des voix par rapport à la présidentielle. On peut aller chercher des voix marconistes. Les personnes qui ont voté pour Emmanuel Macron à la présidentielle doivent se mobiliser pour qu'il puisse avoir une majorité et pouvoir gouverner." Il ne s'interdit pas non plus d'aller toucher les abstentionnistes, "même si les convaincre s'annonce compliqué", lui-même reconnaissant un front anti-macron à droite et à gauche.

Sur la forme, toute cette semaine et jusqu'à vendredi soir, Dominique Despras a opté pour le porte-à-porte, des envois de courriers spécifiques selon les territoires et des vidéos sur les réseaux sociaux. Mais contrairement à la campagne du premier tour, finies les tractages basiques, ainsi que les réunions publiques. "Les personnes qui auraient voulu me rencontrer avant le premier tour seraient venues", dit-il.

Sur le fond, Dominique Despras reste sur sa même ligne de conduite. Pouvoir d'achat, santé, sécurité. Et il conclut sur son duel face à Nathalie Serre dimanche : "Nous incarnons deux idéologies et profils différents. J'espère que nos opposants seront plus "propres" que durant la campagne du premier tour. Pour ma part, je préfère gagner en restant moi-même ou perdre en pouvant me regarder dans une glace lundi matin".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?