AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeDisparu après un accident de canoë sur la Saône : la fête de famille tourne au cauchemar

Disparu après un accident de canoë sur la Saône : la fête de famille tourne au cauchemar

Un jeune homme de 21 ans a disparu dans les eaux après un défi dangereux.
Disparu après un accident de canoë sur la Saône : la fête de famille tourne au cauchemar
Anne TURREL - Les recherches dans la Saône sont restées vaines.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Thomas de Varax, 21 ans, a disparu en Saône samedi alors qu’il tentait de "sauter" le barrage de Thoissey en canoë. Les recherches se poursuivaient dimanche pour tenter de retrouver le jeune homme, originaire de Peyzieux-sur-Saône.

Réunie pour fêter les 80 ans du patriarche, la famille de Varax profite en bord de Saône, du côté de Peyzieux-sur-Saône, du chaud soleil et de la température estivale de ce samedi. Lionel Sibille, 50 ans, venu spécialement de Chalon-sur-Saône pour fêter l’événement, et son neveu Thomas de Varax, 21 ans, décident de sortir leurs canoës et de se faire une petite balade sur la rivière.

Les coups de pagaies les conduisent jusqu’au barrage de Thoissey… Et le défi survient, folle idée d’une fin de journée de fête : passer le barrage à pied le long de la berge, puis tenter de "sauter" la chute d’eau en canoë, dans l’autre sens.

ET C'EST LE DRAME

Il est 16 h 40, les deux embarcations s’engagent dans les remous violents causés par l’écluse. Elles sont englouties par les tourbillons d’eau. Lionel parvient à s’en sortir, gagne la berge côté département du Rhône, cherche son neveu. Mais Thomas ne refait pas surface.

Les secours sont appelés, et d’importants moyens se déploient immédiatement, sur terre, sur l’eau et dans les airs. L’oncle du jeune homme, en état de choc, est pris en charge par les services de secours du Rhône.

Deux hélicoptères survolent la Saône, les pompiers déploient trois embarcations, une cinquantaine d’hommes est mobilisée, la gendarmerie organise la fouille des berges, la brigade cynophile est appelée en renfort. Le dispositif prévoit une recherche systématique de Dracé à Taponas côté Rhône, et de Thoissey à Guéreins côté Ain, dans l’eau comme à terre.

UN APRES-MIDI D'ANGOISSE

A 18 h 45, près de deux heures après l’accident, Thomas n’est toujours pas retrouvé. Côté pompiers, on veut garder l’espoir : "Il est peut-être parvenu à remonter, et se trouve en état de choc quelque part sur les berges". Côté population (les badauds sont nombreux sur place), on est plus sceptique : "Sauter le barrage, c’est à coup sûr courir le risque de ne pas remonter. On connaît trop la Saône à cet endroit-là, elle est extrêmement dangereuse", confie ce Thoisseyen.

Marie-Monique Thivolle, maire de Peyzieux, confie son effarement : "La famille de Varax est très connue à Peyzieux, où elle est installée depuis des générations. Les parents de Thomas tiennent d’ailleurs un gîte. C’est un véritable drame."

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?