AccueilACTUALITESDeux éléphanteaux à Touroparc

Deux éléphanteaux à Touroparc

Les deux jeunes éléphants d’Asie ont rejoint le parc animalier jeudi 2 juin dans le cadre d’un programme de sauvegarde de l’espèce menacée à divers égards.
Deux éléphanteaux à Touroparc
© Patricia Hody - Ravi et Thambi nageant dans l'eau au parc animalier belge Pairi Daiza.

ACTUALITES Publié le , Jean-Pierre GALLIOT

C’est en grandes pompes que sont arrivés jeudi soir, à Touroparc, deux éléphanteaux, Ravi et Thambi, en provenance du parc animalier belge Pairi Daiza, situé près de Mons, l’un des plus importants parcs européens. Le voyage a été long, environ neuf heures. Les deux jeunes éléphants, âgés de 5 et 6 ans, transportés dans deux containers sur un même tracteur routier, étaient accompagnés de leurs soigneurs belges et, à leur arrivée, de motards de la gendarmerie. Après un transfert dans un véhicule plus maniable, les éléphanteaux ont rejoint leur enclos intérieur. Après une petite heure de repos bien mérité, les deux éléphants étaient visibles, Thambi surtout, plus calme que Ravi.

Ce transfert était prévu de longue date. Il a été organisé avec minutie, les directions et les équipes zoologiques et vétérinaires des deux parcs se rendant mutuellement visite, afin d’échanger et, pour Touroparc, de mieux connaître les deux éléphanteaux, leur rythme de vie, leurs habitudes et leur comportement. Cet échange inédit entre dans le cadre d’un Plan d’Élevage Européen (EEP), visant à sauvegarder l’espèce. Les éléphants d’Asie sont en effet en danger.

30 à 40 000 individus à l'état sauvage

Leur population est en baisse ; ils ne seraient actuellement plus que 30 à 40 000 individus à l’état sauvage. Cause de ce déclin : le braconnage et le réchauffement climatique. De plus les jeunes éléphants sont touchés depuis une cinquantaine d’années par un virus qui peut être mortel en quelques jours, l’herpèsvirus de l’éléphant (EEHV) qui décime leur population. On estime que 20 % des nouveau-nés sont décédés ces dernières années des suites de ce virus. Touroparc aura un rôle majeur dans la recherche afin de lutter contre ce virus et travaillera avec d’autres organismes, laboratoires et universités nationaux et régionaux.

Un "joli défi"

Le transfert des deux éléphanteaux intervient alors que Touroparc a été nommé, début 2022, First bachelor group par les coordinateurs en charge de la sauvegarde des éléphants d’Asie sur toute l’Europe. D’ici quelques temps, Thambi et Ravi vont être en contact avec Maung-Htoo, le mâle de 24 ans du zoo qui sera leur grand frère et leur apprendra les codes qui leur manquent encore et que lui seul peut leur transmettre.

Ils pourront, dans quelque années, devenir de futurs mâles reproducteurs. Une mission d’intérêt général et un "joli défi", reconnaît Thomas Gervais, directeur général du parc, qui va ainsi "contribuer à élever, éduquer et transmettre des savoirs" pour que les jeunes partent ensuite se reproduire dans d'autres parcs.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?