AccueilVILLEFRANCHERue Nat'Des commerçants solidaires

Des commerçants solidaires

Venir en aide à son prochain est un leitmotiv pour des commerçants caladois en activité.

VILLEFRANCHERue Nat' Publié le ,

Ainsi, Julien Hilbert, opticien du quartier de la gare du magasin Les lunettes de Julien, a fait du partage avec les autres un de ses moteurs. "Je ne sais pas ne rien faire, explique Julien, je m'enrichis des contacts avec les autres et j'aime partager avec ceux que je ne connais pas." Depuis cinq ans, il participe à l'organisation de la course contre la faim qui rassemble les collèges de la région. Rapidement, il a également rejoint l'équipe des Restos du cœur et a participé à la distribution alimentaire des mardis et vendredis, qu'il a dû arrêter faute de temps. Il continue toutefois à s'investir en organisant en partie la collecte faite dans les grandes surfaces pour les Bébés du cœur, qui ramasse des dons pour les tout petits en denrées alimentaires et produits d'hygiène pour les nourrissons. Son investissement lui a valu, à l'été 2013, d'être intronisé au Lions club et de devenir ainsi, à moins de 30 ans, le plus jeune membre de la région du célèbre club services. "Cela m'a permis de participer à l'opération caladoise du Téléthon, avec la bûche géante, mais aussi de répondre au téléphone au centre lyonnais du 3637, commente Julien, j'ai rencontré de belles âmes au Lions, des personnes très sensibles aux autres." Un autre commerçant caladois, Jérôme Defond, mène une action humanitaire, mais dans son domaine professionnel, celui de l'audioprothèse. Responsable de l'enseigne Audition caladoise rue de Thizy à Villefranche, il a adhéré à l'association Audition solidarité. "C'est à la fois du mécénat puisque nous reversons 10 euros par prothèse vendue, commente Jérôme, mais aussi un investissement en temps." En effet, il lui arrive d'intervenir pour sensibiliser le public à la prévention sur les risques auditifs, en école de musique par exemple. D'autres actions le conduisent à la rencontre du public défavorisé comme par l'entremise du Secours populaire pour équiper des personnes dans le besoin, mais aussi à l'étranger comme en Afrique. "Mon objectif est de partir en mission tous les douze ou dix-huit mois, explique Jérôme Defond, en intervenant soit auprès des malentendants eux-mêmes, soit auprès des personnes qui localement seront chargées de les équiper pour les former." C'est donc en restant dans son domaine de compétence professionnelle que Jérôme a choisi d'agir. "Je voulais faire quelque chose qui change un peu, avoir une vision différente de mon métier ; on apporte à des populations défavorisées, mais on transmet aussi du savoir." La Calade compte encore bon nombre d'exemples de commerçants qui participent à des actions concrètes, sur le terrain. Leur point commun : le manque de temps, mais ils parviennent toujours à en trouver pour donner aux autres.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?