AccueilACTUALITESPolitiqueDéremboursement de l'homéopathie : patients, laboratoire et élus en colère

Déremboursement de l'homéopathie : patients, laboratoire et élus en colère

Selon les laboratoires Boiron, implantés en région lyonnaise, "priver les Français d'une liberté de choix est en total décalage avec les besoins des patients".
Déremboursement de l'homéopathie : patients, laboratoire et élus en colère
Laboratoires Boiron.

ACTUALITESPolitique Publié le ,

Plus de 50 % des Français ont recours à l'homéopathie. Pourtant, la ministre de la Santé a annoncé hier son déremboursement total au 1er janvier 2021. Cette décision va mettre à mal des millions de Français qui y ont recours, des médecins ainsi que des laboratoires, notamment Boiron, dont des bâtiments sont d'ailleurs en cours de construction aux Olmes, près de Tarare. Selon le groupe, plus de 1000 salariés sont menacés.

"Priver les Français d'une liberté de choix est en total décalage avec les demandes et besoins des patients, soulignent les Laboratoires Boiron. Cette décision est incompréhensible au regard de cette thérapeutique que 60 % des professionnels de santé juge efficace et alors que plus d'1,2 millions de Français ont signé une pétition contre son déremboursement. L'impact va être lourd pour les Laboratoires Boiron et pour toute une filière industrielle d'excellence en France et potentiellement à l'international."

60 % de l'activité de Boiron se fait en France, près de 70 % de cette activité est réalisée par des médicaments remboursables. Au-delà de Boiron, près de 2400 sous-traitants seront également concernés.

BERNARD PERRUT : "LE DÉREMBOURSEMENT AURA DES CONSÉQUENCES GRAVES"

Bernard Perrut, député de la 9e circonscription du Rhône a fait savoir que le déremboursement "aura des conséquences graves avec l'augmentation des prix, et un report de prescription vers d'autres traitements dont les coûts seront plus chers. Les conséquences seront graves aussi pour l'emploi, et j'exprime l'inquiétude des salariés du Laboratoire Boiron dans le Rhône", en soulignant que "les Français sont des millions à utiliser des produits homéopathiques, et les médecins sont des milliers à les prescrire".

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et d'autres élus apportent également leur soutien aux Laboratoires Boiron.

Laurence CHOPART

* 2020 sera une année transitoire avec un remboursement à 15 %.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?