AccueilACTUALITESDépartements en "vert" ou en "rouge" : la carte du déconfinement dévoilée

Départements en "vert" ou en "rouge" : la carte du déconfinement dévoilée

Comme attendu, le Ministre de la Santé a présenté jeudi après-midi la carte du déconfinement en prévision du 11 mai.
Départements en
Capture d'écran

ACTUALITES Publié le ,

Prenant la parole à la suite d'Édouard Philippe (après que le Premier ministre ait confirmé ce jeudi après-midi que le déconfinement débuterait bien lundi 11 mai), le ministre de la Santé Olivier Véran vient de présenter la carte nationale présentant les fameux départements en "vert" et "rouge".

Et le Beaujolais Val de Saône se trouve à la frontière entre un grand quart nord-est coloré de rouge, tandis que le reste de l'Hexagone passe au vert. Conséquence, les départements du Rhône et de l'Ain ont été classés en vert, tandis que celui de Saône-et-Loire demeure en rouge.

La circulation du virus et la tension hospitalière, notamment dans les services de réanimation, ont motivé ce classement différencié.

Le Rhône et l'Ain étaient apparaissent en vert pour l'indicateur "circulation de virus", la Saône-et-Loire en orange. Les deux premiers départements cités en orange pour les capacités en réanimation, le troisième en rouge pour ce même indicateur. La carte présentée ce jeudi constitue une synthèse des deux précédentes.

UNE DIFFÉRENCE POUR LES COLLÈGES

Quelles différences pour le déconfinement ? Pas énormément à première vue, sauf en matière de prise en charge éducative. Les collèges ne rouvriront ainsi pas dans les zones rouges. A titre d'exemple, le collège de La Chapelle-de-Guinchay (Saône-et-Loire) restera fermé pour les prochaines semaines, tandis que ceux de Thoissey (Ain) ou Belleville-en-Beaujolais (Rhône), situés quelques kilomètres plus au sud, pourront accueillir à nouveau des élèves.

"Les cartes des derniers jours ont pu soulever des inquiétudes, des espoirs, mais aussi parfois des incompréhensions selon la couleur verte, orange ou rouge. Aussi, je le précise bien si votre département est en rouge, ce n'est ni punition ni une mauvaise note", a souligné Olivier Véran, qui a insisté sur l'hétérogénéité de la situation. "La pression épidémique a baissé mais cette baisse cache des différences parfois importantes selon les territoires", a ainsi précisé le ministre.

Julien VERCHÈRE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?