AccueilCULTUREDenicé : les cœurs brodés de Saphia

Denicé : les cœurs brodés de Saphia

La créatrice autodidacte se lance dans la confection de broderies où le cœur se veut central.
Depuis un an, Saphia Berrabah travaille sur sa série "Les coeurs brodés".
©Valérie Blet - Depuis un an, Saphia Berrabah travaille sur sa série "Les coeurs brodés".

CULTURE Publié le , Valérie Blet

Saphia Berrabah crée depuis 10 ans et de façon autodidacte avec ses mains. Peinture, gouache, encre de chine mais aussi avec d’autres matériaux comme le plâtre, la terre, le verre, la bougie… Autant de prétextes à laisser s’exprimer ses inspirations en explorant les matières.

Après un projet autour de l’arbre et l’exposition de ses tableaux à la Brasserie l’Affoleuse, à côté de chez elle à Denicé, ou encore au Marché couvert de Villefranche au printemps dernier, Saphia présente une collection de cœurs déclinés sur des supports originaux et variés.

Explications sur l’aboutissement de ce travail depuis un an, intitulé "Les coeurs brodés", qui cherche d’autres lieux alentour pour s’exposer, notamment pour la Saint-Valentin.

"J’ai ressenti le besoin d’utiliser mes mains et c’est d’abord sur toile avec de la peinture que j’ai trouvé à m’exprimer, confie Saphia, qui y a tout de suite trouvé à la fois une distraction et une détente. J’aime particulièrement dessiner à l’encre de chine que j’utilise et décline au gré de mes envies, ici avec du plâtre et de la gouache, là sur du papier photo où l’encre glisse en laissant un relief".

Des mois de production

Son actuel projet, ce cœur dessiné à l’encre sur une plaque de verre. Puis la nécessité de le dupliquer par photocopie pour pouvoir le découper, le détourer au scalpel et à nouveau le coloriser, le peindre, l’installer dans des cadres, avec ou sans fond, avec ou sans verre, en suspension pour donner à voir des deux faces, en aimant (façon ‘magnet’) encore, utiliser un papier brillant et revernir la matière à la gouache.

Plusieurs mois de production pour différents formats qui créent une cohérence. Au-delà de sa pratique amateure mais aboutie, Saphia, maîtresse de maison dans le social, aurait à cœur de transmettre et de rendre plus accessibles ces moyens d’expression auprès des publics adultes qu’elle croît salutaires.

"On entend souvent que l’art est réservé mais le dessin, la peinture nous donnent la possibilité de créer. Non seulement cela nous apporte du bien-être mais créer avec nos mains est aussi valorisant. Je conçois vraiment l’art comme étant accessible à tous et suis persuadée de la part artistique qui réside en chacun de nous", conclut-elle.

Plus d'infos : sur Instragram, à l'adresse mail saphia.pro5@gmail.com et au 06 73 50 92 93.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?