AccueilSPORTSFootballDella Maggiore : "Beaucoup de sérénité" pour le FCVB

Della Maggiore : "Beaucoup de sérénité" pour le FCVB

Alors que l'équipe a pris la route de Sedan hier après-midi, le coach a fait le point sur ce qui sera la première rencontre en 2022 des Caladois.
Della Maggiore : "Beaucoup de sérénité" pour le FCVB
© Franck Chapolard

SPORTSFootball Publié le ,

Cela aurait dû être le deuxième match de l'année pour le FCVB. Mais le Covid en a décidé autrement, forçant le report du premier match de la phase retour contre Sète, vendredi 7 janvier dernier. Par conséquent, il a fallu à l'entraîneur, Hervé Della Maggiore, trouver les moyens de garder ses troupes mobilisées et préparées après un mois d'arrêt de compétition, alors que le promu, Sedan, accueillera au stade Louis Dugauguez des Caladois 3e de leur championnat avec un match de moins. En conférence de presse, le coach a fait le point sur l'état de forme de son groupe, l'adversaire à venir et la bataille acharnée dans le top 5.

Quel est votre état d’esprit après ce match reporté face à Sète ?

On avait la volonté de jouer et ça ne s’est pas fait. C’est dommage parce qu’on reste sur une dynamique de fin d’année intéressante et qu’on voulait enchaîner rapidement. Les joueurs étaient impatients de poursuivre. Alors ça ne s’est pas fait la semaine dernière, mais cette fois, on a eu la confirmation que l’on va jouer.

Comment est le groupe après toutes ces semaines sans matchs ?

Les joueurs se sont remobilisés tous seuls. Nous avons préparé ce match normalement. Même s’il y avait des incertitudes, on a travaillé comme si on allait jouer.

Concernant le Covid, comment les joueurs touchés sont-ils revenus ?

Ce sont de petites coupures quand les joueurs sont touchés par ce virus. La plupart étant asymptomatiques, je dirais qu’ils sont revenus normalement. On leur a remis une séance un peu plus spécifique pour ne pas prendre de risques, mais ils sont revenus assez en forme.

Y a-t-il d’autres absences cette fois-ci pour des cas de Covid ?

On a Rémi Sergio qui ne sera pas là. Sinon Adrien Pagerie est toujours blessé. Mais il récupère bien et devrait reprendre lundi, normalement. Mais pour ce weekend, il sera indisponible.

Ce match va signer le retour de certains cadres comme Kévin Renaut et Mehdi Guezoui. Comment comptez-vous les intégrer sans bouleverser une équipe qui tournait bien jusqu’ici ?

Je dirais que cette équipe a souvent été bouleversée. On a quand même rarement enchaîné avec deux ou trois fois la même équipe. Je n’ai pas les stats, mais nous avons toujours un élément ou deux qui ont bougé. Certains postes sont certes un peu plus réguliers, notamment mes deux attaquants (NDLR : Dabasse et Elisor) qui ont été bien présents en première partie de saison. On a Eli (Wissa) qui arrive aussi. Mehdi va bien. Il y aura une petite concurrence en plus pour les deux, c’est tout bénef'. Ils savent qu’on aura besoin de tout le monde pour aller au bout. Kévin (Renaut) sera dans le groupe. A part mes deux absents, il n’y a pas de blessures graves. On a de quoi attaquer la deuxième partie de saison avec beaucoup de sérénité.

Comment abordez-vous cette équipe de Sedan ?

Avec quelques incertitudes quand tu n’as pas joué depuis un mois. Il y a l’état de forme qu’on voit à l’entraînement, mais la compétition et le rythme d’un match, c’est différent. Après, ils ont eu leur match reporté eux-aussi la semaine dernière, donc on va être sur un pied d’égalité. Au niveau des conditions de jeu, on sait qu’il ne va pas faire 30 °C. Je ne connais pas trop l’état du terrain. Il y aura plusieurs paramètres à prendre en ligne de compte. Mais ça ne doit pas être pour nous une excuse. On a la volonté de redémarrer comme on a fini l’année avec un résultat positif. Une victoire serait parfait. Un nul ne sera pas un mauvais résultat. Mais ça, on ne pourra le dire qu’après le match.

Vous avez pu vous jauger à travers des oppositions ?

On en a fait une en interne, samedi dernier. On a assez peu de repères. C’était vraiment histoire d’avoir du rythme. Ce sera différent contre Sedan. Mais ce que j’ai vu était intéressant.

On se souvient d’une équipe qui a été accrocheuse au match aller à Armand-Chouffet (NDLR : victoire 1-0 du FCVB le 16 août). Est-ce que vous vous attendez à la même confrontation ?

C’était notre deuxième match. J’étais persuadé à l’époque que cette équipe allait en embêter plusieurs. Je l’avais dit à Olivier Saragaglia (NDLR : l’entraîneur de Sedan). Pour moi ils avaient une belle équipe pour faire des choses dans ce championnat. Il a réussi à enchaîner et aujourd’hui, c’est un promu qui se comporte très bien. Ils restent sur une mauvaise série en fin d’année, mais ils ont recruté et ce sera une équipe différente, dans un système différent.

Quel est ce système ?

Ils jouent comme nous, à trois derrière. Ils ont recruté deux joueurs à la trêve. C’est une équipe avec de bonnes individualités qui nous a bien embêté devant. On se souvient qu’ils auraient dû obtenir un pénalty en fin de match. On va essayer de réaliser une grande rencontre. On a aussi un classement et une position à défendre pour enclencher une nouvelle série.

Le match face à Sète a été reporté au 28 janvier, un weekend de Coupe de France. On imagine que c’est une date qui vous convient…

Tout à fait. Il ne restait que cette date. On se doutait que ce serait positionné là. Cela fait qu’on recevra deux fois de suite. On sait que ce sera compliqué d’être performant à la maison.

Comment voyez-vous les choses après la 17e journée qui a vu Annecy et Concarneau performer ?

Forcément, ça met la pression. L’an dernier vous regardez Bastia qui avait bien moins de points que les deux leaders cette année, à la même période pour le résultat qu’on connaît. Il y a de nombreux prétendants contrairement à l’an dernier. Ce championnat se joue sur un rythme soutenu. Le nôtre est impressionnant. Cela prouve qu’il faut continuer et ne pas se relâcher. Sinon, on risque de se faire distancer. Mais on n’en est pas encore à cinq ou six journées de la fin. Je sais que janvier et février sont des mois capitaux en raison des conditions de jeu et des possibles blessures. A la sortie de cette période, on verra si on est encore bien positionnés pour jouer quelque chose en fin de saison.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 janvier 2022

Journal du27 janvier 2022

Journal du 20 janvier 2022

Journal du20 janvier 2022

Journal du 13 janvier 2022

Journal du13 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?