AccueilACTUALITESDéconfinement : les départements en "vert" ou en "rouge", comment ça va marcher ?

Déconfinement : les départements en "vert" ou en "rouge", comment ça va marcher ?

Afin de répondre aux réalités géographiques de l'épidémie, le Premier ministre a annoncé que les départements seront classifiés en deux groupes "vert" ou "rouge". Dans la seconde catégorie, le déconfinement pourrait s'avérer plus strict.
Déconfinement : les départements en
Julien VERCHÈRE / photo d'illustration - En fonction d'indicateurs de santé publique, le déconfinement devrait être plus ou moins strict selon les départements.

ACTUALITES Publié le ,

On pouvait imaginer des adaptations par grandes régions, ce sera finalement à un échelon plus fin que des différences devraient s'opérer dans la stratégie de déconfinement qui se matérialisera sur le terrain à partir du 11 mai. Une volonté affichée de coller aux réalités géographiques d'un virus qui n'a pas frappé partout avec la même intensité.

Dans son discours et lors des annonces effectuées devant l'Assemblée nationale mardi après-midi, le Premier ministre a annoncé que les départements français seraient classés en deux groupes, "vert" ou "rouge".

Plusieurs critères rentreront en ligne de compte pour établir cette distinction, et le rouge sera de sortie si "la circulation du virus reste active", "les capacités hospitalières en réanimation restent tendues" et "le système local de tests et de détection des cas contacts (n'est) pas suffisamment prêt", a détaillé Edouard Philippe.

DES BASSINS DE VIE NON PRIS EN COMPTE ?

A partir de jeudi 30 avril, les résultats à propos de ces différents indicateurs seront présentés quotidiennement département par département par Santé Publique France. Et le 7 mai, la liste des départements en "vert" et ceux en "rouge" sera arrêtée.

Reste à savoir comment une telle mesure s'appliquera sur le terrain, alors que les bassins de vie correspondent rarement aux limites départementales. Ainsi, en Beaujolais Val de Saône, le Rhône, l'Ain et la Saône-et-Loire pourraient ne pas tous apparaître de la même couleur. On pense notamment au cas de la Saône-et-Loire, où la circulation du virus demeure très active.

Dans la pratique, cela pourrait vouloir dire qu'un habitant de Romanèche-Thorins n'aurait pas forcément les mêmes libertés qu'un personne domiciliée à Lancié. Même cas de figure éventuellement entre l'Ain et le Rhône, et par exemple entre les habitants de Villefranche et de Jassans-Riottier (pourtant dans la même communauté d'agglomération).

Autant dire que la mise à jour régulière de la carte nationale devrait être scrutée de près par les pouvoirs publics, mais aussi par la population du Beaujolais Val de Saône.

J.V.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?