AccueilACTUALITESDéconfinement : ce qu'il faut retenir des annonces d'Edouard Philippe

Déconfinement : ce qu'il faut retenir des annonces d'Edouard Philippe

Le Premier ministre a brossé mardi après-midi à l'Assemblée le portrait d'une première phase de déconfinement prudente et modérée. Elle s'étalera sur trois semaines à partir du 11 mai au 2 juin.
Déconfinement : ce qu'il faut retenir des annonces d'Edouard Philippe
Capture d'écran - Edouard Philippe lors de son discours devant l'Assemblée mardi après-midi.

ACTUALITES Publié le ,

Son discours était très attendu. Le Premier ministre a développé mardi après-midi devant l'Assemblée nationale les contours du plan de déconfinement bâti par le Gouvernement en prévision du lundi 11 mai. Une date toujours soumise à confirmation, a rappelé Edouard Philippe, et au recul effectif des chiffres de l'épidémie de coronavirus dans l'Hexagone.

En attendant, voici les principales annonces effectuées par le Premier ministre dans différents domaines, pour une première phase de déconfinement qui devrait s'étaler sur trois semaines, du 11 mai au 2 juin.

CONTENIR LA MALADIE

Le Premier ministre a confirmé l'option du "masque pour tous" le 11 mai. S'il n'y aura pas d'obligation de le porter dans la rue, il sera a contrario obligatoire dans les transports ou parmi les collégiens retrouvant le chemin de l'école.

Un objectif de 700 000 tests sérologiques par semaine a été fixé par le Gouvernement. Ils seront dévolus en priorité aux personnes symptomatiques et à leur entourage. Ambition : mieux dépister les malades puis les isoler, mais aussi retrouver par le biais de brigades humaines départementales les "cas contacts" éventuels afin de pouvoir imposer des sortes de quarantaine ciblées.

Le déconfinement sera aussi territorialisé, avec une différenciation entre des départements en "vert" et d'autres en "rouge".

DES DÉPLACEMENTS PLUS LIBRES MAIS ENCORE LIMITÉS

On ne pourra pas aller n'importe où à partir du 11 mai. Les déplacements à plus de 100 km du domicile resteront interdits, "sauf pour un motif impérieux, familial ou professionnel", a indiqué Edouard Philippe.

A l'intérieur de ce périmètre, plus besoin toutefois d'attestation pour sortir de chez soi à partir du 11 mai.

ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES : LES PETITS D'ABORD... ET EN PETITS GROUPES

Dans les écoles maternelles et élémentaires, la réouverture sera progressive à partir du 11 mai, "sur la base du volontariat sur l'ensemble du territoire", a évoqué Edouard Philippe. 15 élèves maximum par classe, masques pour les enseignants, mise à disposition de gel hydroalcoolique et gestes barrières pour tous seront au menu.

"LE 11 MAI, C'EST DÉCIDÉ, J'OUVRE UNE BRASSERIE-ÉCOLE", LIRE AUSSI LA CHRONIQUE "JOURNAL D'UNE CONFINÉE"

Les crèches vont aussi rouvrir, l'effectif étant de 10 enfants maximum.

Au collège, la réouverture s'effectuera à partir du 18 mai, "seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible", a précisé Edouard Philippe, avec en premier lieu les classes de 6e et de 5e. Les collégiens seront, comme les professeurs, obligés de porter un masque. Là aussi, 15 élèves par classe au maximum.

Quant aux lycées, ils ne devraient pas rouvrir avant début juin, les établissements professionnels possiblement avant les autres. Une évaluation sera conduite fin mai pour affiner les dates.

LE TÉLÉTRAVAIL AVANT TOUT

Le chef du Gouvernement a martelé le message : "Je le demande aux entreprises, le télétravail doit être maintenu partout où c'est possible, au moins dans les trois prochaines semaines. Pour les personnes qui ne pourront pas télétravailler, la pratique des horaires décalés dans l'entreprise doit être encouragée."

TRANSPORTS EN COMMUN : LE GRAND FLOU

Évoquant un sujet "particulièrement ardu", Edouard Philippe a plutôt renvoyé les modalités d'accueil des usagers vers les opérateurs de transport.

On sait toutefois qu'il faudra respecter le principe d'un siège sur deux dans les trains ou métro. Le masque sera obligatoire et le recours aux transports en commun si possible réservé aux seuls personnes allant travailler aux heures de pointe.

FEU VERT POUR LES COMMERCES

Tous les commerces pourront rouvrir le 11 mai, à l'exception notable des bars, restaurants, ou encore cinémas. Le port du masque ne sera pas obligatoire pour les clients mais fortement recommandé.

RASSEMBLEMENTS : OUI, MAIS EN PETIT COMITÉ

Voir sa famille, partager un barbecue, cela devrait être possible à partir du 11 mai. Il faudra toutefois faire des choix... "Les rassemblements sur la voie publique ou dans un lieu privé seront limités à 10 personnes" a souligné le Premier ministre.

SPORT, PAS TOUS À LA MÊME ENSEIGNE...

Si le Premier ministre a quasiment enterré les espoirs de voir redémarrer les saisons sportives professionnelles (Ligue 1 de football, Top 14 de rugby...), il a ouvert la porte à la reprise des activités sportives. Mais le cadre s'annonce restrictif, au moins jusqu'au 2 juin : pas de sport en salle, pas de sport collectif et pas de sport de contact.

Seuls les amoureux du sport nature, du trail au cyclisme en passant par l'escalade, risquent d'y trouver leur compte.

Julien VERCHÈRE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?